Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Nous ne sommes pas que des frères, nous sommes des hommes [PV Ian chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
Le soir venu, je me transformai en véritable fêtard qui faisait en sorte d'amuser toute la galerie dans sa boîte de nuit, tout en y passant du bon temps aussi. Évidemment, je ne me laissais pas totalement aller, afin de garder un œil sur tout ce qu'il se passait de bien ou mal durant la soirée, en surveillant mes employés au passage. Une fois le soleil levé, c'était une tout autre histoire. Il me fallait faire bonne figure, me reposer pour la nuit suivante et voir quelques ami(e)s, si possible, pour passer du bon temps. Pourtant, ce n'était pas le cas aujourd'hui. Je n'étais pas d'humeur à voir du monde, pas depuis que je fréquentais June.

Je voulais rester chez moi me morfondre, car elle n'était toujours pas à moi seul. Certes, je n'étais pas un modèle de fidélité, loin de là, mais June avait un mari tout de même, ce n'était pas rien. Elle était à lui seul légalement, j'étais un poison pour son couple. Malheureusement, je l'aimais trop pour faire machine arrière, alors que je me rendais bien compte d'aller trop loin. Toutes ces pensées parasitaires ne voulaient plus s'en aller, il me fallait me détendre, trouver un moyen de calmer cette douleur dans la poitrine. Je me souvenais d'un dealer qui pouvait me fournir absolument n'importe quoi, il livrait même à domicile, si on y mettait le prix...

Je lui envoyai un sms pour lui demander de m'apporter ce qu'il avait de plus fort à fumer. Un truc de dingue qui m'exploserait tellement le cerveau, que je ne pourrais plus me rappeler mon propre prénom. Trois heures plus tard, le gars en question était devant ma porte, à me tendre un gros joint remplit des pires détritus de la Terre. Il reçut en échange une grosse liasse de billet, la recette complète du soir dernier. Le bonheur n'avait pas de prix, non? Je retirai mes vêtements rapidement, les jetant sur le canapé, et allai m'allonger sur une grosse bouée au bord de la piscine. Ensuite, d'une poussée du pied, je glissai sur la surface de l'eau jusqu'au milieu du bassin, le joint allumé.

Le soleil me tombait directement sur le visage, je pouvais bronzer tout en m'en fumant une. La première taf fut un véritable délice, j'avais l'impression de plonger dans le vide intersidéral, comme si je me désintégrais totalement. Me voyant revenir à la réalité, je retirai une autre taf et soufflai une tonne de fumée vers le ciel dégagé. Rien ne pouvait plus m'atteindre, plus jamais je ne serai malheureux après ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Law of The Avocado
Avatar : Jensen Ackles
Gouttes de sang : 1478
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 3
Furtivité3
Constitution3
Endurance4
Réflexion 4
Experience4
Trait Racial5


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

La journée au boulot avait été lourde pour le jeune avocat qui pataugeait dans un nombre de dossier improbable. Même s’il connaissait ses confères et consœurs, il se demandait s’ils faisaient réellement leur boulot tellement il était demandé, à croire que la petite ville de Mystic Falls étaient regorgée d’autres problèmes que ceux surnaturels. L’aîné Westincher était en plein dans l’étude d’un cas reçu quelques heures plus tôt alors qu’il reçut un énième message sur son téléphone qu’il daigna enfin à déverrouiller en rentrant son mot de passe. Lorsqu’il vit l’horloge sur l’écran, Ian eut un sursaut. Putain ! C’est déjà seize heure trente !Pensa-t-il alors qu’il laissa un long et lourd soupire sortir d’entre ses fines lèvres. Se passant sa main droite dans ses cheveux, il se laissa retomber dans son siège avant de fermer les yeux cinq secondes. Il avait le crâne en éruption !

Quand il les rouvrit, il vit à nouveau tous ces tas de paperasse et soupira. Il n’en pouvait plus… Sans y réfléchir, il prit sa veste de costume et s’en alla de son petit bureau qu’il ne pouvait plus voir pour aujourd’hui, prenant bien soin de refermer la porte derrière lui à double tour, on n’était jamais assez prudent… Il se dirigea vers sa voiture et la démarra pour se diriger vers la villa fraternelle pour pouvoir enfin profiter un peu de cette piscine en journée ! Avec tout le travail qu’il avait, le chasseur aux yeux verts se retrouvait plus souvent à profiter de bain de minuit qu’autre chose et même si cela avait son charme, il fallait l’avouer, la trempette, c’était plus sympa quand il y avait du soleil !

Alors qu’il parqua sa voiture, il remarqua que Justin était déjà rentré, ce qui était assez inhabituel mais mis à part un froncement de sourcils, il ne pipa pas un mot, se contentant de rentrer dans la maison. Il posa habituellement sa malette dans le corridor de l’entrée avant de se ruer dans sa chambre pour se changer et enfiler un costume de bain. Le soleil commençait à se coucher, il fallait donc en profiter tant qu’il était encore tant ! Cependant, alors qu’il se dirigea vers le salon qui donnait sur le jardin, il remarqua les habits de son frère ainsi que…. son slip. Merde, il n’est pas obligé de laisser ce genre de chose à la vue de tout le monde ! Soupira-t-il à nouveau en pensant.

Quel fut la surprise lorsqu’il sortit et posa le pied dans l’herbe fraiche ? Cette odeur de shit et de marijuana qu’il ne supportait pas et… Justin à poil en train de faire un bronzage intégral. Le chasseur aux yeux verts ne savait pas s’il devait être en colère où tout simplement gêné par la situation. Il se cacha les yeux en grognant et s’avança jusqu’où son frère avait posé son linge et le lui jeta dessus pour cacher ce qu’il n’aurait jamais voulu voir.
Putain Justin ! Caches-moi ta queue tout de suite !! J’veux pas voir ça ! Dit-il sur un ton autoritaire avec une once de dégout.
Il remarqua ensuite que Monsieur s’était permis de s’allumer un joint dans la piscine, chose qu’ils avaient convenu qu’il ne devait pas faire ! Ce dernier détail fut la goutte qui fit déborder le vase. Ian regarda son frère dans les yeux d’une façon revolver.
- Non mais je rêve là ? De un tu es à poil dans la piscine, bravo pour l’hygiène ! Et de deux tu te fumes encore une de ces merdes ! Manquerait plus que le type t’ai livré à domicile !! Putain Justin, tu fous quoi ? Demanda-t-il sèchement et agressivement.
copyright crackle bones


si tu veux le code ^^:
 


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
 

Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

J'attrapai mes lunettes de soleil non loin de moi, et les posai sur mon nez, afin de pouvoir lever les yeux au ciel sans avoir l'impression que mes paupière étaient en train de cramer, littéralement. Une bonne partie de mes pieds touchaient directement l'eau, ce qui renforçait la sensation de bien être qui m'envahissait déjà. Et mon paquet en l'air prenait son pied autant que moi, se dressant et retombant au rythme de mes pensées fantasmagoriques sur cette superbe femme qu'était ma douce June. Je planais totalement. Jusqu'à ce que je ne sente quelques vêtements tomber sur mon entrejambe, me forçant à baisser les yeux en même temps que mes lunettes d'un doigt. Je reconnus bien évidemment mon incroyable frérot de retour un peu trop tôt à la maison, ce n'était pas bon signe. Je lâchai un fort soupire en me rallongeant.

«Si tu veux pas la voir, t'as qu'à fermer les yeux putain! On dirait que tu l'as jamais vu! Qu'est- ce que tu fous là à cette heure? Tu sèches? Très vilain ça!»

Il ne me répondit pas, qui l'aurait fait, en même temps? Non, il se contenta de continuer son sermon pendant que j'admirais le ciel bleuté, sous couvert de mes lunettes hors de prix. Je prenais cher et ce n'était pas fini, mais j'avais trop pris pour me laisser démonter maintenant. Je me sentais plutôt en forme. Mes doigts rasant l'eau, je ne cherchais même pas à cacher que Ian me faisait bien chier avec son sermon à la con.

«Ces merdes comme tu les appelles sont les seules choses qui m'empêchent de me tirer une balle en ce moment, surtout après ce qu'il se passe dans ma vie.»

J'étais fatigué de l'entendre sans cesse me remonter les bretelles pour si peu, je me redressai afin de mettre mon t-shirt et un short. Ensuite, je fis glisser la chambre à air vers le bord, devant Ian, et m'en allai vers l’intérieur de la maison sans un regard, passant juste à côté de lui en le bousculant. Oui, je l'ignorais. Il ne savait rien de ce que je ressentais, de ce que je vivais. Lui avait sa petite vie d'avocat sans tâche quand on ne chassait pas, qu'est- ce qu'il comprendrait à la passion amoureuse? Mon frère était certes assez bon pour juger les gens, mais il était trop carrée et rationnel pour les cerner totalement, au point que parfois j'avais l'impression qu'il ne me comprendrait jamais vraiment. Je jetai le reste de joint dans la corbeille à côté de la porte menant au salon.

«Retourne au boulot Ian, je sais très bien m'occuper de moi tout seul.»

Je lui faisais toujours dos. Il m'était de toute façon impossible de le regarder en face.
copyright crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
avatar
The Law of The Avocado
Avatar : Jensen Ackles
Gouttes de sang : 1478
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 3
Furtivité3
Constitution3
Endurance4
Réflexion 4
Experience4
Trait Racial5


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Lorsqu’Ian avait passé le pas de porte, il aurait voulu espérer pouvoir passer une fin d’après-midi au calme, tranquille à profiter de la piscine sans que rien n’aille pour le mettre en état de colère. Il était fatigué, fatigué de son boulot, fatigué d’être debout jusqu’à des levés de soleil pour chasser, fatigué du comportement de son frère. Heureusement qu’il restait Elizabeth qui lui redonnait le sourire et qui l’écoutait se plaindre. Des fois il se demandait comment la belle infirmière pouvait le supporter. C’était un passage pas forcément évident pour l’aîné des deux frères qui se retrouvait dans une nouvelle ville avec des nouvelles affaires à traiter et ce n’était pas masse à faire !

Rapidement il alla se changer pour enfiler un costume de bain, cependant alors qu’il arrivait dans le jardin il ne vit qu’une chose : la queue de son frère en pleine action ! Son premier réflexe fut de lui envoyer son linge dessus pour cacher ce qu’il ne voulait pas voir. Au lieu de recouvrir son zgueugue avec le linge de façon à ce qu’Ian ne remarque rien, il se laissa retomber pour mettre en avant le linge avec cet énorme monticule qui attirait l’œil de son frère qui ne pouvait que grimacer.
- Non mais pas quand tu te l’astique quoi ! Dit-il avec énervement. Et non je ne sèche pas ! Je suis à mon compte si tu ne te souviens pas. J’avais juste besoin de respirer et à la place je trouve mon frère dans la piscine avec son sifflet déployé dans toute sa splendeur ! Se plaignait-il en étant assez expressif avec ses mains, comme il l’avait toujours été.

Et en plus il avait le culot de ne pas le regarder dans les yeux alors qu’il lui parlait. Ian se rapprocha de la piscine d’un pas décidé alors que son cadet faisait des petits cercles dans l’eau avec ses doigts en la rasant comme si rien n’était.
-Putain Justin ! Tu m’écoutes au moins quand je te cause !? Dit-il encore plus sèchement avant qu’il ne lui parle de ses merdes. Lui en avait clairement marre de retrouver des paxs partout. Et tu sais que tu peux trouver autre chose que ça, mais faudrait juste te sortir les pouces du cul !
Alors qu’il allait se retourner pour aller poser son téléphone sur la table et aller piquer une tête dans l’eau, Justin le bouscula, le renversant presque parterre, ça en était trop pour l’aîné qui se rattrapa de justesse sur la table ! Il remonta sur les pas de son frère comme une furie pour le suivre à l’intérieur.
- Je ne retourne pas au boulot « Monsieur le dépressif qui croit tout gérer » ! Et si tu me parlais un peu de ce qui se passait dans ta vie on en serait pas là Tu caches tout, tu gardes tout pour toi alors ne commences pas à te plaindre que c’est trop difficile et que tu vas exploser mais c’est toi qui veux exploser ! Et ne viens pas me dire que tu sais t’occuper de toi parce que si je n’étais pas là ça serait une putain de déchetterie ! Dit-il agacé.
Il le prit par l’épaule et le retourna pour qu’enfin il puisse le voir dans les yeux.
- Merde ! Pourquoi tu n’arrives pas à me regarder dans les yeux ? Tu veux quoi ? Qu’on se mette dessus comme quand on avait quinze ans ? Demanda-t-il avec un grain de désespoir dans sa voix même si son discours était toujours sec et tranchant.

copyright crackle bones



until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Jared Padalecki
Gouttes de sang : 462
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 39


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Tout le monde vis des bons et des mauvais jours et aujourd'hui, en ce qui me concerne, c'est un mauvais car je déprime et pas qu'un peu, pourquoi suis je d'humeur déprimante ?, parce je supporte de moins en moins la situation relationnelle que je partage avec June Dark (liaison amoureuse secrète), parce que je voudrais qu'elle soit qu'à moi..., bref, parce que je voudrais vivre ma relation passionnée avec Juny au grand jour mais que je ne peux pas et cela est de plus en plus frustrant...

Bref, je me morfond pendant un temps puis réagis comme je le fais habituellement, en m'évadant dans la drogue, les vieilles habitudes sont dures à quitter, je me fais même livrer à domicile cette fois. Que faire maintenant que j'ai ma commande ?, ayé, trouvé, fumer un de ces joints à la piscine. Aussitôt pensé, aussitôt en action, je me met alors à poil/positionne mes lunettes de soleil sur mon nez et grimpe sur la bouée gonflable flottant sur la piscine.

Le temps passe. Plus les bouffées se succèdent et plus je me sens mieux, cela ne dure cependant pas car Ian fini par rentrer et il tarde pas, en me voyant à poil..., à me refaire, pour la énième fois, a pousser une gueulant et à me faire une leçon de morale; je ne tarde pas à rouler des yeux. Es ce que je l'écoute, ouais, à moitié. Quand il me demande si je l'écoute, je lui répond en disant...

-Ouais !
-Je t'écoute avec mes oreilles pas mes yeux; au cas ou tu l'ignorerais !


Ian reprend, je continue de répliquer plus ou moins de la même manière puis vient le moment ou, saoulé de l'entendre me remonter encore les bretelles, je décide de sortir de la piscine/de me rhabiller et de filer droit vers la maison, sans poser le moindre regard sur mon frère; je le bouscule par contre.

Après avoir jeté mon joint dans la poubelle et en me dirigeant vers le salon, je me ré adresse à mon aîné en lui disant de retourner bosser... Es ce que Ian me lâche par la suite ?, nope, il me suit, comme un petit chien dans le salon et reprend de plus bel son sermon, je le laisse parler mais je lui tourne toujours le dos, il ne le voit pas mais j'affiche une expression faciale qui montre qu'il me gonfle et pas qu'un peu; je vais finir pour lui foutre mon poing dans la gueule s'il continue. Je profite, à un moment, d'une pause de Ian pour dire...

-Bla, bla, bla...
-Y a un bouton pour t'arrêter ?!


Dis je, sur un ton agacé; entre deux gorgées de mon verre d'alcool.

La suite ? Mon aîné me saisit à l'épaule et me retourne de force afin que je lui fasse enfin face, je continue cependant à le fuir du regard. Mon big bro reprend, je l'écoute encore mais le regarder en face m'est toujours impossible; comment le pourrais je en sachant le mal... qu'il ressentira lorsqu'il apprendra pour June et moi, parce qu'il sera tôt ou tard au courant; ce n'est qu'une question de temps.

-...
-J'ai mes raisons !
-...


Après un instant de silence et une tête boudeuse de ma part; je finis par reprendre la parole et, sur un ton encore agacé et en m'éloignant de quelques pas de lui, je balance...

-Laisse moi tranquille à la fin !

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Law of The Avocado
Avatar : Jensen Ackles
Gouttes de sang : 1478
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 3
Furtivité3
Constitution3
Endurance4
Réflexion 4
Experience4
Trait Racial5


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Jusqu’à ce moment, l’aîné des Westincher avait eu une agréable journée. Chargée et longue, mais pas pour autant désagréable. Du moins ce fut jusqu’à ce qu’il arrive à la maison et qu’il décide d’aller se baigner dans la piscine. S’il l’avait su, il serait retourné bosser une heure histoire de ne pas croiser son frère qui était en train de se tripoter le champignon sur leur matelas gonflable. La réaction d’Ian fut directe et son humeur en reçut un coup.

Le ton de Justin quand il lui répondit était exactement égal à celui qu’il utilisait quand il n’en avait rien à foutre, ce qui rendait l’avocat fou. Il n’aimait pas spécialement qu’on se foute de sa gueule, et encore moins si c’était son cadet. En ce moment, il rêvait juste d’avoir une lance de pompier pour tirer sur son petit frère de l’eau gelée, histoire de le faire sortir de la piscine et surtout refroidir ses ardeurs, physiques et psychologiques. L’aîné lâcha un soupire à la réponse de son cadet. Quel sens de l’humour ! Il aurait pu battre celui de John, leur avant-dernier-père-par-procuration, qui frôlait déjà le niveau des trottoirs pour ne pas dire des bouches d’égout !

Puis vint le moment où Monsieur décida de sortir de la piscine, prenant bien soin de bousculer Ian. Ca en était trop ! Plus que remonté, l’avocat suivit Justin dans la maison jusqu’au salon et le rattrapa pour déverser son sermon contre son dos. A ses mots, je n’avais qu’une seule envie, lui envoyer mon poing dans la mâchoire pour lui dégommer cette dernier afin qu’il m’écoute et la ferme un peu.
- Non, y a pas de bouton, c’est con hein ? Répondit-il sarcastiquement avant de le forcer à se retourner pour le regarder.
C’était cependant peine perdue. Le cadet Westincher semblait ne pas vouloir le regarder dans les yeux, ce qui paraissait étrange pour son frère car il semblait autant prendre part à la confrontation que lui, alors pourquoi le fuir du regard ainsi ? Avait-il fait quelque chose d’autre ? Pris un truc plus hard qu’un joint ? Cachait-il de cette merde à la maison ? Pleins de question arrivèrent dans la tête à Ian, mais il fut coupé par son frère.
- Que je te laisse tranquille ? C’est l’hôpital qui se fout de la charité ? La dernière fois que je t’ai laissé tranquille, tu t’es enfilé dans je ne sais quelle merde et tu n’es pas revenu à la maison pendant des mois ! Et si tu veux que JE te laisse tranquille, tu devrais te comporter un peu comme un adulte et arrêter d’agir comme ces sales gosses qui pètent plus haut que leur cul ! Ca fait combien de temps que tu as lâché les chasses avec moi, hein ? Que tu agis que de ton côté alors qu’on s’était juré de LE (vampire qui a tué leurs parents) retrouver et de le tuer ? Tu veux faire ton putain de cavalier seul et mener ta vie comme cela te le souhaite ? Et ben fais ton sac et tires-toi d’ici ! Ses mots sortirent du fond du cœur même s’ils avaient peut-être dépassé le fond de sa pensée…

copyright crackle bones


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Jared Padalecki
Gouttes de sang : 462
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 39


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Déjà que je suis d'humeur assez insatisfaite de pas pouvoir vivre au grand jour ma relation amoureuse avec June Dark alors je vous laisse imaginer dans quel état je me retrouve quand mon beloved brother rentre du taf et se remet à me sermonner, pour quel motif cette fois ?, pour avoir bronzé à poil, en fumant un gros joint, sur l'eau de la piscine, nahmé, seriously, j'ai rien fait de mal, s'il m'avait surpris en train de me shooter/de planer sévère en compagnie de Bastian je dis pas mais c'est pas le cas so...why the hell is he so tight as a spring ?!, comment je réagis aux attaques verbales de Ian ?, comme d'hab, de manière assez indifférente, je me défend quand même verbalement en lui disant, parmi mes phrases, la question sus citée; l'envie de lui foutre une bonne droite me démange aussi mais je me retiens.

Anyways, alors que je pose mon verre de whisky, my pain in the ass brother -du moins à cet instant- me force à me retourner pour le regarder mais pas de bol pour lui, je continue d'éviter de croiser son regard, les raisons ?, un : je suis assez irrité par le speech moralisateur de Ian et deux : je me vois mal lui dire que je suis l'amant de miss Dark, que cette "place" commence à me peser sévère et lui demander conseil, à la vue de la réaction actuelle qu'il a depuis qu'on s'est croisé à la piscine, j'ose pas imaginer s'il savait pour moi et June, il se contenterait pas de m'aboyer dessus; il me ferait ma fête de manière douloureuse !

So, étant dans l'impossibilité de partager mes émotions du moment avec mon frère, la seule chose que je trouve à lui dire pour répliquer est de me laisser tranquille, j'aurai dû fermer ma gueule car cette phrase accroît davantage l'agressivité que Ian à contre moi; zen reste zen Justin. Une fois n'est pas coutume, je laisse une fois de plus mon frangin blablater, cela ne dure cependant pas lors que j'entend Ian balancer que je devrais me comporter un peu comme un adulte et arrêter d’agir en sale gosse; à ça je répond...

-WHAT ?!
-C'est vraiment ce que tu penses de moi ?


Dis je, en le fixant mauvais.

Je l'écoute répondre à cela puis il poursuit, inutile de dire que mon regard ne change guère, en l'entendant me reprocher de ne plus chasser avec lui, je réplique en disant...

-What are you talking about ?
-On a chassé ensemble pas plus tard qu'il y a trois jours !

Spoiler:
 

Dis je, tout en m'éloignant de lui pour me poster devant une fenêtre.

Nahmé, il me fait quoi là, un début d'Alzheimer ?, God; j'espère que non ! Anyways, à la suite du discours de mon aîné; j'ajoute...

-Je te rassure, c'est toujours le cas, je veux toujours torturer comme il se doit puis étriper de mes propres mains ce monstre, cela dit, en attendant ce jour, j'ai droit d'occuper mon temps comme je l'entend, j'ai pas de compte à te rendre !

Dis je, sur un ton déterminé, tout en regardant le paysage à travers la vitre.

Un petit silence suit, aurai je cloué le bec de mon big bro ?, on dirait, rectification, nope, c'est pas le cas car il reprend, à ce qu'il dit; je répond...

-WHAT ?!
-t'es sérieux là ?!
-C'est vraiment ce que tu veux ?


Dis je, en me retournant vite fait et en le regardant, d'abord avec un air surpris puis avec de nouveau un regard mécontent, je doute qu'il soit sérieux en disant ça mais tout est possible avec lui, il prend aussi un risque en me disant ça car il sait que je suis capable de me tirer; ce serait pas la première fois. Le duo va t il se séparer une fois de plus ? To be continued.

copyright crackle bones



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Law of The Avocado
Avatar : Jensen Ackles
Gouttes de sang : 1478
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 3
Furtivité3
Constitution3
Endurance4
Réflexion 4
Experience4
Trait Racial5


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Du plomb dans l’aile, c’était peu dire ! Le duo était à nouveau en train de se battre et ce à cause de l’intolérance de Ian vis-à-vis du comportement de son cadet. Car même si tout se passait bien, pour ne pas dire extrêmement bien dans les autres domaines tels que l’amour, le boulot ou le sport, ça coinçait toujours avec celui de la famille. L’aîné de la fratrie n’en était sûrement pas conscient mais sa propre façon d’agir et de dire les choses n’arrangeaient rien à la situation même, d’après lui, tout avait commencé à cause de son cadet. Ce mode de vie qu’il avait choisi ne convenait pas à l’avocat et il n’arrivait pas à le lui dire, c’était comme coincé en travers de sa gorge. Maître Westincher était bien conscient qu’il ne pouvait pas interdire à Justin de bosser la nuit dans sa boîte qu’il avait monté, d’ailleurs c’était là qu’il retrouvait son petit frère : malin, fort, rusé et entreprenant. Bref, rien à voir avec la larve qu’il devait supporter à la maison quand celle-ci osait le chérir de sa présence.

Ce fut sans hésitation que l’ex universitaire suivit son cadet tout en continuant de lui parler de son comportement. Ian venait de lâcher une bombe, et il en prit conscience seulement quand celle-ci était sortie de sa bouche. Il fronça les sourcils sous le choc de ce qu’il venait de dire mais de façon presque imperceptible. Il laissa Justin aller s’appuyer contre la fenêtre.
- Tu veux que je pense quoi d’autre Justin ? Dis-le-moi ! Les seules fois où tu traines la patte à la maison et où je te vois, c’est pour recevoir je ne sais quelle personne glauque, te tirer une ligne de coc’ ou fumer des joints, faire la larve sur le canapé avant de te tirer au boulot ou pour te tirer une branlette dans la piscine, dans la piscine ! J’en ai rien à foutre que tu le fasses dans ta piaule, dans la salle de bain ou dans le salon, mais dans la piscine ! Dit-il tout en le regardant, essayant d’attraper son regard. Alors dis-moi ce que je dois penser… Dis-moi ce que je ne vois pas ou que je dois manquer ! L’autre jour c’est même encore Lizzie qui a fait ta vaisselle, j’sais pas si tu te rends compte ?
Ian soupira après ces mots, tantôt énervé ou juste blasé. Jamais il ne s’était aussi mal senti que ce jour-là où sa copine avait commencé à faire la vaisselle de son cadet alors que lui était en train de contrôler l’eau de la piscine.
- Sérieux ? Je lui suis bro’ ! Je ne sais pas ce que tu fous mais moi j’en ai marre de ce comportement et j’en peux plus, ok ? Je suis au bout du rouleau !

Tout à coup, une parole de son frère lui revint à l’esprit. Il aurait été chasser avec lui il y a trois jours. De quoi pouvait-il bien parler ?
- Il y a trois jours ? Putain Justin, il y a trois jours j’étais toute la journée avec une cliente et j’ai été invité à manger avec Elizabeth chez eux, tu racontes quoi ? Maugréa-t-il en le regardant, perplexe. Tu fous quoi ? T’es de moins en moins à la maison… Tu ne sais plus ce que tu fais, quand tu le fais… Tu me caches quoi merde ? Continua Ian en prenant un ton plus calme mais qui exprimait son inquiétude.
copyright crackle bones


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Jared Padalecki
Gouttes de sang : 462
Date d'inscription : 16/10/2015
Age : 39


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Une fois de plus Ian me reproche ma façon de vivre, nahmé de quoi je me mêle, es ce que je passe mon temps à lui reprocher tous ses travers, nope, j'aimerais donc qu'il fasse de même, je le lui dit mais il a l'air d'en avoir rien à foutre, no comment !, ça va arranger les choses tiens, j'adore mon bro et je donnerais ma vie pour lui mais là ce serait plutôt l'inverse, j'ai une méchante envie de lui foutre mon poing dans la figure mais je me retiens, je sais pas pourquoi mais on n'arrête pas de s'engueuler en ce moment, pourquoi ?, no idea !; si vous connaissez la raison n'hésitez surtout pas à me la dire.

Anyways, l'affrontement verbal s'envenime davantage quand j'entend mon frère me traiter de "sale gosse qui pète plus haut que son cul" et d'autres paroles toute aussi "charmantes", inutile de dire que j'apprécie absolument pas et le lui fait bien comprendre puis le laisse reprendre; à ce que Ian ajoute je dis...

-Alors c'est ça, tu pousses une nouvelle gueulante au motif, une fois de plus, que mes loisirs te déplaisent; faudrait te recycler; tu ressembles à un disque rayé !

-Listen, rentre toi ça bien dans le crâne, j'en ai marre de me répéter, j'ai le droit de décompresser/d'occuper mon temps libre comme je l'entend, je suis majeur, on est dans un pays libre; je fais donc ce qui me chante et tant pis si ça te déplaît !


Dis je, avec un regard et sur un ton bien agacé avant de détourner de nouveau le regard.

"Dis-moi ce que je ne vois pas ou que je dois manquer !"

A cela je reste silencieux et pour cause; il faudrait que je lui parle de ma relation adultérine avec June et ça hors de question...nope, je reviens sur ce que j'ai dit; après un silence je répond...

-Tu comprendrais pas !

Dis je, en le fuyant toujours du regard.

"L’autre jour c’est même encore Lizzie qui a fait ta vaisselle"

What ?!, il me fait quoi, il me fait aussi des reproches pour ne pas avoir fait la vaisselle ?!, nahmé j'hallucine là; on va ou là, ça va être quoi après, il va me reprocher de passer plus de temps avec le chien qu'avec lui ?! Je lui dis tout cela.

What next ?, vient le moment ou mon aîné me reproche de plus chasser avec lui, je réplique que j'ai chassé avec lui y a trois jours sauf que...je me plante en disant ça car c'est pas avec lui que j'ai chassé y a 72h mais...avec June Dark -y a pas que ça que j'ai fait avec elle mais chuuut ! xD- je me rend compte de mon erreur quand Ian me rappelle que ce soir là il a dîné chez une cliente, ooops, awkward, je vous raconte pas le regard perplexe que monsieur l'avocat affiche là, faut que je trouve une pirouette pour me sortir de là et vite; la seule chose que je trouve à dire est...

-...
-gimme a break ! Tu me prends tellement la tête que je sais même plus ce que je raconte !


Aurait pu mieux faire là ! lol

Bref, aux paroles suivantes de mon frère je dis...

"Tu fous quoi ?"

-Not your business !

"T’es de moins en moins à la maison… "

-La faute à qui à ton avis ?!

Lui dis je, en le refixant un instant hostilement.

"Tu me caches quoi merde ?"

A ça et histoire de le provoquer/titiller encore davantage, je répond...

-Des tas de choses, t'imagines même pas !

Je reconnais que dire ça va pas arranger les choses mais bon !

La suite ?, arrive le moment ou Ian me dit -une fois de plus- de faire mes bagages et partir, je lui demande s'il est sérieux...en disant ça, qu'il réfléchisse bien à la réponse qu'il va donner car je suis tout à fait capable de le laisser en plan. Ayé, mon interlocuteur reprend la parole, je l'écoute, le fixe alors avec un regard "ennemi" puis dit...

-Fine !

Je me met alors en marche, traverse la pièce/passe à côté de mon bro sans le regarder, une expression faciale agacée toujours sur le visage puis file en direction de ma chambre, pour y faire quoi ?; faire mon sac et me tirer pardi !

Ayé, je suis dans la pièce sus citée, je saisis un grand bagage, ouvre mon armoire et commence à le remplir de vêtements.

copyright crackle bones



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Law of The Avocado
Avatar : Jensen Ackles
Gouttes de sang : 1478
Date d'inscription : 28/07/2013
Localisation : Mystic Falls

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 3
Furtivité3
Constitution3
Endurance4
Réflexion 4
Experience4
Trait Racial5


Nous ne Sommes pas que des Frères, Nous Sommes des Hommes
Et c'est Reparti pour un Tour

Les deux frères étaient réunis depuis maintenant un petit moment, mais cela n’était pas gage qu’ils se voyaient fréquemment. C’était pour tout dire l’inverse ! Entre les horaires d’avocat d’Ian et ceux de gestionnaire de boîte de nuit de Justin, il fallait dire que les deux hommes ne faisaient souvent que de se croiser. C’était peut-être aussi cela qui avait dégradé leur relation. Ils ne partageaient plus grand-chose ensemble, pour ne pas dire plus rien… Même plus la chasse ! Et Dieu savait qu’ils étaient faits pour chasser ensemble.

Entre le boulot qui était plus que chargé et tout ce qui n’allait pas à la maison, l’aîné des deux frères avait accumulé un ras-le-bol qu’il trainait depuis maintenant un certain temps. Malheureusement pour son cadet, ce fut contre lui que cela se retourna. Bien sûr le plus jeune des Winchester avait sa part dans l’épuisement d’Ian, mais ce n’était pas qu’à cause de lui que les nerfs de l’avocat étaient à vif. Il était toujours plus facile de péter un câble contre une personne qui nous était proche que l’inverse.

Alors que leur confrontation devenait de plus en plus venimeuse, la réponse à Justin et le ton qu’il utilisait énervait encore plus l’aîné. Quoi il se recyclait ? Se foutait-il de sa gueule ? Parce que c’est normal de se branler sur le matelas pneumatique, dans la piscine ? Parce que tout le monde se droguait ?
- Bordel, tu vois pas que ce qui me dérange, c’est que tous ce que pour quoi je te reprends c’est parce que ça empiète sur mon confort aussi ? J’en ai rien à foutre que tu te lustre le manche ! Mais dans la piscine, où JE vais aussi me baigner ! Les retours de tes joints que tu fumes n’importe où. Si ce n’était qu’une question de ça Justin, je ne dirais pas mais non, je ne suis pas d’accord ! Oui on est dans un pays libre, tu fais ce qui te chante mais tes libertés s’arrêtent là où les miennes commencent également ! Tu veux que je me mette à me branler partout dans la maison ? Dans ta chambre ? Sur ton transat’ que tu t’es acheté ? Lui dit-il pour le provoquer et tenter de lui faire comprendre.
La suite alla tellement vite qu’Ian faillit en prendre le chemin. Justin ne répondait pas à ses questions et il évitait clairement quelque chose… Mais que pouvait-il bien lui cacher ? Pourquoi réagir de la sorte ? L’avocat était tellement énervé que son frère ait réponse à tout, et pas les réponses qu’il aurait souhaité, qu’il se mit à son tour à l’aider à faire son sac.
- Tiens, prends l’bon vent et reviens quand tu seras moins exécrable et quand tu arrêteras d’être un putain de mur qui ne sait pas communiquer ! Dit-il sèchement avant de descendre en bas des escaliers pour lui ouvrir la porte.
Il n’allait tout de même pas lui prendre le double de ses clés, mais la pensée lui avait traversé l’esprit tellement il était en rogne.
copyright crackle bones


until the love runs out
the same smile every day, the sirens calling away, this mean so much more. the floating boat is carrying me, and i can live my story differently. (⚡) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Nous ne sommes pas que des frères, nous sommes des hommes [PV Ian chou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous n'irons pas à Avignon 2011
» Poursuivre un idéal nous empêcherait-il d'être nous-même ?
» Le Roi dit :" Nous voulons" !
» Devoir de mémoire : les Malgré-Nous
» [Article] Sommes nous des fiers machos ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Les Logements :: Manoir Westincher-