Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Rebekah Mikaelson - DONE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Rebekah Mikaelson

ft. Claire Holt




Métier : Pardon ?
Âge : J'ai oublié, depuis le temps.
Origines : Américaines.
Orientation sexuelle : Hétéro.
Situation: Célibataire (On se demande bien pourquoi, n'est-ce pas Klaus ?)
Date de naissance : Un 5 avril, je crois.
Groupe : Originels.



Description Psychologique



Par où commencer ? Rebekah est cruelle, impulsive et violente. Lui chercher des noises est une bien mauvaise idée, car vous risquez d’être mordu ou tué, et si vous l’avez vraiment mise en rogne, elle pourrait bien vous infliger les pires tortures du monde et vous laisser agoniser dans une mare de sang. Cependant, vous pourrez peut-être sauver votre peau si vous êtes un homme : en effet, Rebekah tombe vite sous le charme de ces derniers. Mais, même si vous avez réussi à la séduire et qu’elle vous laisse la vie sauve, il faudra rester sur vos gardes. Rebekah est une personne très émotive, et si, par malheur, vous lui dites un mot de trop ou si vous la blessez, ses crocs pourraient rester en travers de votre gorge.

Ainsi donc, Rebekah Mikaelson serait un vampire impitoyable et insensible. Insensible ? Pas tout à fait, à vrai dire. En réalité, elle est aussi très sentimentale et romantique. Au cours de ses premières années en tant que vampire, elle est tombée amoureuse de plusieurs hommes, mais son frère, Klaus, s’est toujours arrangé pour les éloigner d’elle (généralement, en les tuant). Elle a donc eu le cœur brisé plusieurs fois, et la douleur affective qu’elle a ressentie au fur et à mesure des années l’a amenée à se construire progressivement une carapace afin de ne plus jamais ressentir cette souffrance. Mais c’était peine perdue : Rebekah est par nature une personne naïve en amour, et malgré le mur qu’elle a construit et qui fait d’elle une personne agressive, elle continue à se laisser charmer, puis à s’effondrer à chaque fois que son cœur bat à nouveau pour quelqu’un.

Toutefois il faut savoir que si Rebekah aime « trop facilement », c’est parce que l’une de ses grandes peurs est de se sentir abandonnée, que ce soit par sa famille ou par les quelques personnes en qui elle a confiance. Finalement, elle ne demande rien de plus qu’être intégrée et aimée par son entourage.

Rebekah a également une vision très romantique de la vie et de la liberté, et elle n’aspire qu’à retrouver cette humanité qui lui fait défaut. Elle rêve d’être une adolescente comme les autres et de pouvoir fonder une famille avec un homme qui l’aime. Mais, étant un vampire, tout ceci lui est impossible pour l’éternité : c’est donc ce qui fait d’elle une grande rêveuse et une idéaliste.

Description Physique


Côté physique, Rebekah n’a pas à se plaindre. Elle a tout ce qu’il faut là où il faut. Paraissant 18 ans alors qu’elle en a plus de 1000, la belle blonde ne laisse personne insensible à son charme, et beaucoup d’hommes se sont noyés dans le bleu profond de ses yeux.
Pour un vieux vampire, on peut dire qu’elle est très bien conservée.

Rebekah semble très bien connaître la mode du 21ème siècle, car elle sait parfaitement se mélanger à la foule (mais avec une telle élégance qu’elle finit quand même par se faire remarquer). Elle a quand même gardé toutes ses robes des siècles précédents, on ne sait jamais, elle aura peut-être l’occasion de les porter à nouveau pour des bals à thème.

Cependant, cette beauté admirable peut faire froid dans le dos, car tout le monde sait que personne n’est parfait. Mais chez Rebekah, aucun défaut n’est remarquable. Elle peut ainsi sembler froide et intimidante pour certaines personnes, et peut-être même un peu mystérieuse.





Histoire



Quoi ? Vous voulez que je vous raconte mon histoire ? Vous êtes vraiment sûrs de vouloir entendre le récit d’une vie pathétique faite de tragédies et qui ne s’arrête jamais ? Mes pauvres chéris, vous allez mourir de vieillesse avant d’avoir pu en lire la moitié. Tant pis pour vous, je vous aurai prévenus. Au moins, ce sera amusant de vous voir vous décrépir et tomber en miettes au fur et à mesure des années.


Je suis née à l’époque du Moyen-Age, en Amérique, dans un petit village où loups-garous et humains pouvaient cohabiter en paix. Avec mes frères (Elijah, Finn, Niklaus, Kol et Henrik), on avait l’habitude de jouer dans les bois. A l’époque, j’étais une jeune fille bien naïve : j’aimais la vie, et surtout, j’aimais tendrement ma famille. Le pire, c’est que j’étais très proche de Klaus. Oui, je sais, c’est difficile à croire, mais il faut savoir que Klaus était très différent de la personne cruelle qu’il est devenu par la suite. Il était très protecteur avec moi. Par exemple, je me souviens d’une tempête affreuse une nuit ; le vent sifflait dans les branches et j’étais terrorisée. Alors Klaus s’est approché de moi et il m’a tendu une figurine en bois représentant un chevalier sur son destrier. « Je serais toujours là pour toi », m’avait-il promis.


Mais j’étais stupide de croire que notre famille serait solide pour l’éternité. Un soir de pleine lune, Niklaus et Henrik ont quitté le village en cachette pour aller observer les hommes se transformer en loup-garou (bien sûr, c’était interdit, mais Klaus, déjà à cette époque, n’appréciait pas qu’on lui donne des ordres). Au lever du jour, alors que j’étais morte d’inquiétude, j’ai vu Klaus, effondré, portant dans ses bras notre jeune frère Henrik, inconscient. Les loups-garous avaient tué notre frère. Je pense que, même aujourd’hui, Klaus s’en veut toujours énormément de ne pas avoir su protéger notre frère.
Lorsqu’Esther, ma mère qui était aussi une puissante sorcière a appris la triste nouvelle, elle a eu peur que les loups ne reviennent pour nous attaquer. Elle a alors lancé un sort pour nous protéger. Elle a fait appel au soleil pour la vie et au chêne blanc pour l’immortalité : elle avait l’intention de nous transformer en des êtres puissants et éternels. Sans même nous en rendre compte, nous avons bu du vin mélangé avec du sang humain (celui de Tatia, mais c’est une autre histoire que je n’ai absolument pas envie de détailler ici) qu’elle avait versé auparavant dans nos coupes. Puis, j’ai vu mon père prendre son épée avant de tuer froidement tous mes frères juste devant mes yeux. Puis, ce fut mon tour. Il s’est approché de moi et avant que j’aie pu le supplier de m’épargner, il m’a planté son épée dans le cœur. A notre réveil, une villageoise était là, les veines coupées, le sang coulant le long de ses bras. Elle allait mourir, mais elle semblait complètement indifférente, et son regard était perdu au loin. Lorsque mon père a vu que j’étais réveillée, il m’a attrapé par le bras et m’a traînée jusqu’à la villageoise. Il m’a poussé au plus près d’elle, de sorte que mes lèvres soient tout près des veines d’où jaillissait le sang. « Bois ! », m’a-t-il ordonné. Je ne voulais pas, je ne comprenais pas ce qui était en train de se passer. Mais j’étais faible. Aussi, lorsque mon père m’a bousculé une deuxième fois, je n’eus pas d’autre choix que de faire ce qu’il me demandait, même si ça me répugnait. C’est là que je l’ai senti. J’ai senti le liquide chaud parcourir mon corps, et, petit à petit, j’ai retrouvé mes forces. Je n’avais jamais rien goûté d’aussi délicieux. Je ne voulais pas m’arrêter de boire, encore et encore, mais mon père m’a rejetée en arrière d’un coup sec. « Assez ! », criait-il. J’ai vu mes frères répéter le même procédé que moi, et c’est à ce moment que j’ai compris ce que nous étions devenus : des vampires cruels assoiffés de sang, des êtres maudits.



En plus de ça, on ne se rendit compte que trop tard que ce soi-disant don avait d’énormes faiblesses. Les fleurs qui poussaient au pied du Chêne Blanc nous brûlaient et nous empêchaient d’hypnotiser nos victimes, et nous étions incapables d’entrer dans les maisons habitées par des humains sans y avoir été invités auparavant. Nous ne pouvions pas non plus sortir dehors en journée sans subir d’atroces brûlures, et pour couronner le tout notre soif de sang ne cessait d’être plus forte à chaque instant. Notre mère nous a alors confectionné une bague ensorcelée pour nous protéger de la lumière du jour, et nous avons détruit le chêne blanc, car il avait été révélé que son bois pouvait nous être fatal.

Que s’est-il passé ensuite… ? J’ai un trou de mémoire… Ah, oui, nous avons découvert que Klaus était un loup-garou. Je ne vais pas m'éterniser sur cette partie, Klaus a tendance à prendre un peu trop de place. Et puis c’est mon histoire non ? Tout ce qu’il y a à savoir c’est que, selon Klaus, lorsque notre père a découvert sa vraie nature, il a tué notre mère. Notre famille était en train de s’écrouler, et, alors que Finn et Kol ont poursuivi leur chemin chacun de leur côté, Elijah, Klaus et moi nous sommes promis de rester « pour toujours et à jamais » ensemble, tous les trois. Nous avons alors pris la route vers l’Italie, fuyant notre père qui avait la ferme intention de tuer Klaus.


C’est à ce moment que j’ai rencontré Alexander. C’était le prince charmant dont j’avais toujours rêvé. Nous avions décidé de nous marier. J’étais si heureuse ! Je pensais ne plus avoir droit au bonheur depuis que j’étais devenue un vampire, mais Alexander m’avait prouvé le contraire. Cependant, il y avait un petit « hic » : c’était un chasseur de vampires. Ça ne me posait aucun problème, je savais que je pourrais lui cacher ma nature de vampire, j’y étais bien parvenue jusque-là. Mais apparemment je m’étais trompée. Lorsqu’Alexander a découvert ma vraie nature, il nous a invité moi et mes frères, chez lui. Alors lui et son groupe de chasseurs nous ont poignardé avec des dagues trempées dans les cendres du chêne blanc que nous avions brûlé. Mais ils ne savaient pas que Klaus était un hybride, ce qui lui a permis de nous sauver, Elijah et moi. Lorsque je me suis réveillée, j’ai vu Alexander, la gorge tranchée, son sang se vidant sur le sol. Klaus les avait tous tué. Cette image de mon bien-aimé restera gravée à jamais dans ma mémoire.



Au fur et à mesure des siècles, notre père ne cessant de nous pourchasser, nous étions contraints de fuir continuellement. C’est ainsi que nous avons atterri sur le continent Américain en 1718. Lorsque nous sommes arrivés à la Nouvelle-Orléans, nous avons saigné tout l’équipage du bateau à l’exception d’un, que j’ai hypnotisé pour qu’il porte nos bagages. En fait, il était tellement effrayé que je me demande parfois s’il était vraiment utile de l’hypnotiser. Mais bon, c’était tellement amusant de le voir perdre toute sa volonté !
Revenons-en aux faits, je me perds en émotions. Nous nous sommes installés dans le quartier français, à « L’Abattoir » (d’ailleurs ce nom me plaisait bien). Nous faisions affaire avec Le Gouverneur, qui fermait les yeux sur notre condition de vampire et sur les nombreuses victimes que l’on pouvait tuer. Il organisait régulièrement des fêtes pour Klaus (allez savoir pourquoi). Moi, tout ce qui m’intéressait, c’était le fils du Gouverneur, Emil. Après Alexander, je croyais que mon cœur resterait brisé pour l’éternité, car j’avais été trahie par l’homme que j’aimais. Mais Emil m’a redonné la foi en l’amour. Aussi, j’ai voulu le transformer en vampire, et, alors que j’en parlais avec Elijah, Klaus s’interposa et se mit en colère. Puis, il a soulevé Emil et l’a suspendu au-dessus du balcon, alors que nous étions au 3ème étage. Je l’ai supplié, lui ai crié de ne pas le tuer, je pleurais, et j’aurais fait n’importe quoi pour qu’il l’épargne. Mais j’étais impuissante face à toute la haine qui le rongeait de l’intérieur, et il a fini par lâcher Emil au-dessus du balcon. C’est à partir de ce moment que j’ai vu que Klaus n’était plus la même personne que j’avais connue étant enfant, qu’il était devenu cruel et insensible. Alors, j’ai compris que tout ce que je pouvais faire, c’était le détester pour tout ce qu’il avait fait, pour s’être laissé envahir par toute cette colère.


Les jours suivants, nous avons assisté à l’enterrement de mon cher Emil. Un petit garçon, esclave, se faisait fouetter par un homme. Tout à coup, le garçon a ramassé une pomme, s’est redressé et a jeté la pomme à la tête de l’homme. Elijah et moi avions baissé la tête et continuions notre chemin, mais Klaus, lui, avait observé la scène. Alors que l’homme allait riposter, Klaus s’est interposé et l’a tué. Il s’est ensuite penché vers le garçon qu’il nomma Marcellus. Elijah m’a alors murmuré : « Peut-être qu’il y a de l’espoir pour notre frère après tout. » Je ne savais pas trop quoi en penser, mais je me suis mise à espérer que peut-être, je pourrais un jour revoir mon grand-frère protecteur.
Klaus a élevé Marcel comme son propre fils. Au fur et à mesure des années, nous devenions de plus en plus proches, mais je savais que je ne pouvais pas avoir de relation avec Marcel, car Klaus serait fou de rage, et j’avais peur qu’il ne le tue. Lorsque Marcel a tenté de m’embrasser pour la première fois, Klaus nous a surpris et lui a demandé fermement de ne pas recommencer. Mais personne ne peut rien contre l’amour, et, quelques temps après, nous avons recommencé. Klaus nous a surpris, et je l’ai supplié, paniquée à l’idée qu’il ne tue Marcel. Mais, contre toute attente, c’est dans ma poitrine qu’il a enfonçé sa dague. Mon cher frère m’a ainsi laissé pourrir dans un cercueil pendant 52 longues années. A mon réveil, il m’a annonçé que Marcel avait eu la possibilité de retirer la dague de ma poitrine, mais qu’il avait préféré devenir un vampire à la place. J’aurai fait n’importe quoi pour lui arracher ce petit sourire satisfait du visage qui me narguait pendant que mon cœur se brisait, encore, pour la énième fois.


Lorsqu’il revint de la guerre, en 1919, Marcel m’a annoncé qu’il avait fait venir un certain « Papa Tunde », qui était un sorcier très puissant, pour qu’il fasse partir Klaus de la Nouvelle-Orléans. « Je veux avoir une nouvelle chance avec toi », m’avait-il dit. Malheureusement, son plan n’a pas fonctionné et Klaus tua le sorcier. Néanmoins, j’avais été agréablement surprise par cette belle preuve d’amour, aussi, j’ai décidé de faire venir dans la ville le seul homme dont Klaus avait vraiment peur : Mikael, notre père. C’est une décision que j’ai regretté aussitôt, car je craignais aussi pour Elijah et moi. Mais c’était trop tard, et Mikael est arrivé en ville en deux temps trois mouvements. Il a tenté de tuer Niklaus, mais nous avons réussi à nous enfuir à temps. Cependant, Elijah, en tant que grand frère protecteur et courageux, est resté pour retenir notre père, et il nous a ordonné de fuir la ville.


Nous avons fini par trouver refuge à Chicago. Dans cette ville, j’ai rencontré Stefan Salvatore. Je suis tombée immédiatement amoureuse de lui, et Klaus l’aimait comme un frère. C’était la belle époque… Malheureusement pour nous, notre cher père a choisi ce moment pour apparaître dans un bar et nous attaquer. Nous avons réussi à fuir, mais, dans la bataille, j’ai perdu le collier de ma mère. C’est un détail important qui aura sa place dans la suite de l’histoire.
Par la suite, Klaus a voulu quitter la ville pour échapper à Mikael, mais j’ai catégoriquement refusé d’abandonner Stefan comme j’avais abandonné Marcel à la Nouvelle-Orléans. Pour me forcer à le quitter, Klaus a contraint Stefan à oublier nos moments passés ensemble, à oublier mon existence même. J’étais effondrée. Alors, il s’est tourné vers moi, et m’a dit, sourire aux lèvres : « Et qui choisis-tu maintenant ? Un homme qui ne sait même pas que tu existes, ou bien ton frère bien aimé ? ». Mais je ne voulais pas le suivre, contrairement à ce qu’il pensait. Cette fois, je voulais me battre, pour Stefan, pour nous. Alors j’ai commis l’erreur de lui dire que je voulais vivre ici, à Chicago, avec Stefan, même si ça voulait dire que je devais tout reconstruire avec lui. Mon cher frère qui n’a pas supporté cet échec cuisant a donc choisi de faire ce qu’il fait à chaque fois dans ces cas-là : il m’a poignardé (encore) et m’a enfermé dans mon cercueil (encore).


Pendant 90 ans, il m’a laissée me dessécher dans ce cercueil miteux. 90 ans ! Vous vous rendez compte ? C’est plus long que la durée d’une vie humaine ! Mais la véritable question est : pourquoi m’a-t-il réveillée ? Parce qu’il avait besoin du collier de notre mère. Ce n’est qu’un égoïste centré sur lui-même, et je vous mets au défi de dire le contraire. De toute façon, essayez un peu de vous opposer à moi et je vous égorge.
Mais je m’éloigne du sujet. Où en étais-je ? Ah, oui, Klaus ne pouvait pas créer des hybrides (mi loup-garou, mi vampire) sans le collier de notre mère. Je ne me suis pas vraiment intéressée à ses motivations (pourquoi voulait-il créer des hybrides ?), j’étais bien trop en colère pour ça. Mais, malgré tout, j’ai décidé de l’aider. Ne me demandez pas pourquoi, je ne sais pas moi-même. Une fois que nous avons retrouvé ce collier, il m’a laissée à Mystic Falls, la ville où il m’avait réveillée, pour parcourir les routes seul à la recherche de loups-garous dans le but d’en faire des hybrides. J’avais enfin la paix ! J’étais loin de ma famille, et par conséquent loin de mes problèmes.


Mais j’aurais dû me douter que ça n’allait pas durer. Durant mon séjour à Mystic Falls, j’ai appris que Klaus m’avait menti : ce n’était pas Mikael qui avait tué notre mère, mais c’était bien lui. Lui, l’hybride cruel et sanguinaire, le monstre qui me dégoûtait tellement que je ne pouvais même plus prononcer son nom. Oh, ça me fait penser que j’ai oublié de mentionner qu’Elena, ses deux petits chiens Stefan et Damon Salvatore ainsi que tout leur pathétique groupe vivait à Mystic Falls. Malgré le dégoût que j’éprouvais pour eux, j’ai décidé de m’allier à eux et à Mikael afin de trouver un moyen de tuer mon hybride de frère. Mais j’ai été trahie (encore une fois) par cette douce Elena, qui doutait de ma détermination à tuer Klaus. Ah, chère Elena. Si seulement tu connaissais vraiment Klaus, tu devrais savoir que personne ne souhaitait plus sa mort que moi. Mais il y avait un frère sur lequel je pouvais, comme toujours, encore compter : Elijah. Il est venu me libérer. Lors d’une fête, je me suis rapprochée de Matt. Ce garçon me semblait intéressant, il me rappelait ma vie humaine passée. Cependant, j’ai été rejetée (ça commence à devenir une habitude). Alors, pour me consoler, je me suis jetée dans les bras de Damon, pendant la durée d’une nuit. Au moins, lui, il ne me rejetait pas.
Par la suite, j’ai découvert que ma mère, revenue d’entre les morts, avait jeté un sort pour créer un lien magique entre elle et moi. Esther voulait en fait nous tuer, nous, ses propres enfants. D’un côté, notre père qui nous poursuit sans relâche, de l’autre, notre mère qui élabore un stratagème pour nous tuer. Quelle était donc cette famille ?


Finalement, c’est ennuyant, la vie de vampire originel. On passe notre temps à survivre à notre propre famille. D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi je perds mon temps à vous raconter ma vie, de toute façon, je vais sûrement finir trahie poignardée dans un cercueil par un de mes proches.
J’avais totalement perdu espoir à ce moment-là. Je ne croyais plus en l’amour, même fraternel ou familial, je ne croyais plus à la famille, je ne croyais plus à la vie. Toutes ces choses nous sont enlevées à partir du moment où on devient un vampire, et c'est encore plus vrai lorsqu'on est un originel.




Mais à présent, plus rien ne pourra m’arrêter. Tout ce que je veux, c’est retrouver une vie normale, et si je ne peux plus rien faire pour retrouver ma famille, je peux encore trouver l’amour. Personne, non vraiment personne ne pourra se dresser sur mon chemin sans en subir les conséquences. Tu m’entends Klaus ? Ce message s’adresse aussi à toi. Tu ne pourras pas me garder éternellement dans un cercueil, car comme toujours, tu auras besoin de moi à un moment ou à un autre. Tu as brisé mon cœur bien des fois, c’est vrai, mais moi au moins j’ai connu le véritable amour.


Alors, mon cher frère, qu’est-ce que ça fait de se rendre compte que l’on a jamais été aimé ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Rebekah Mikaelson





Âge : 19 + Comment avez-vous connu le forum? : par un ami + Règlement du code: Validé par Damon + Comment trouvez-vous le forum : Super accueillant !! + Divers Commentaire : -
test rp, un minimum de 300 mots est demandé:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MA PETITE SŒUR, !!!!!

Welcome to you, Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous Rebekah ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Bbiiiiiiieeennnvveennuuuuuuuuuuue Very Happy Very Happy
si tu as des questions, n'hésites pas coeur
Bon écriture
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Bienvenuue Bekah
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
bienvenue Bekah!!!!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 25
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
Bienvenue parmi nous et bonne suite pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Bienvenue Rebekah Very Happy Bon courage pour ta fiche coeur
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Torture is My Passion, Love
Avatar : Joseph Morgan
Gouttes de sang : 914
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 1048
Localisation : Devant un cadavre avec l'air satisfait - Manoir Mikaelson - Atelier

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 1
Furtivité0
Constitution7
Endurance1
Réflexion 5
Experience9
Trait Racial8
Bienvenue Little Sister .

Je ne suis en rien responsable de ton statut matrimonial voyons What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Bienvenue parmi nous Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Merci à tous pour vos messages ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Niklaus H. Mikaelson a écrit:
Bienvenue Little Sister .

Je ne suis en rien responsable de ton statut matrimonial voyons What a Face


Ah oui ? Tu veux qu'on en parle peut-être ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
En même temps, il faut bien t'empêcher de massacrer la population humaine masculine, sister, What a Face

N.B : Je suis sur la cb, Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Ah parce que maintenant c'est moi qui massacre mes petits copains ? What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Rebekah Mikaelson - DONE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Originals
» Rebekah Mikaelson
» Niklaus Mikaelson "Klaus"
» A lire avant de poster toute fanfiction !!!
» Photos ''Divers''

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mairie Mystic Falls :: Personnage :: Fiche de Présentation-