Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Leurs sangs transparence de ses larmes [Lucas Liska]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Yvonne Strahovski
Gouttes de sang : 548
Date d'inscription : 30/12/2015

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité4
Dextérité 3
Furtivité4
Constitution3
Endurance2
Réflexion 3
Experience6
Trait Racial6
Leurs sangs transparence de ses larmes
Il n'y a pas de forces dans le déni, juste la douleur de l'attente. Δ Ash'

Cette garce, elles étaient toutes les mêmes et moi, bon dieu j'étais loin d'être comme ça... Après 500 ans d'existence, j'avais affronté toute les races, tué toutes les races, j'avais fais la guerre, affronté tout les ennemis, j'avais vu mourir mon chère fiancé sans pouvoir lui venir en aide, ma vie de vampire se résumait à un drame, un véritable drame mais pas n'importe lequel, celui d'une vieille série B mélo-dramatique. J'en avais eu marre de souffrir, marre de devoir me battre pour une morale, pour montrer aux autres que j'étais différente de tous. En fait, j'en avais marre de devoir me justifier alors j'avais arrêté, arrêté de me battre contre ma nature, arrêté de m'en vouloir, arrêté de m'empêcher de tuer. Cette femme que je tenais entre mes deux, son coeur je l'entendais, elle était encore bien vivante et cette intense en ie de la tuer n'était que pour moi satisfaction, oublie. Elle me redoutait, je le remarquais dans son regard mais bientôt, il allait se vider de cette lueur de vie et je prendrais celle-ci, encore une fois. Comment j'en étais arrivée là, voilà la question que je posais quand je mordais quelqu'un. Le remord ? Ca faisait déjà un moment que je ne le ressentais plus. Alors oui, l'histoire avec Jay m'avait fais péter les plombs mais comment ne pas agir ainsi ? Je n'avais plus personne, plus de nouvelles de Lewis, plus de nouvelles de Rebekah, nom de dieu, je n'avais plus personne, juste moi... Et vous saviez le pire ? C'était que dans ma solitude, la seule personne qui m'avait tenu compagnie, c'était Malachai Parker. Personne ne savait vraiment qui il était, ni comment il était mais j'étais libre avec lui. Il y avait cette étrange sensation que j'aimais bien quand j'étais à ses côtés. Je ne parlais pas d'un quelconque sentiment amoureux juste d'un soulagement qui voulait sans doute dire Oufff, je ne suis pas toute seule à être folle. Mais revenons à Jay, il m'avait trompé et bien-sûr cela nous conduisait à notre rupture. Tout se brisa avec lui, avec notre relation, tout. J'abandonnai tout ce que j'avais d'humain, tout ce que je pensais être impossible à oublier et je m'abandonnai à ce triste sort. J'avais essayé, je pouvais vous jurer que j'avais tout fait pour résister à l'envie de faire taire toute ses horribles sentiments qui m'arrachaient le coeur. J'étais morte, depuis longtemps non pas physiquement mais dans ma tête, là, juste là... Et le battement de mon coeur et celui de cette femme faiblissant, tout ça, rien ne pourra jamais mon impression d'être toujours morte. Je n'étais pas faite pour cela, pas faite pour cette vie. Je ne voulais pas les entendre parler, je ne voulais pas voir les horreurs de ce monde, je voulais pas rencontrer Jay, ni mon fiancé. Je ne voulais pas revivre les peines, la même souffrance, les mêmes larmes tout ça, je le ressentais un peu plus fort chaque fois. Je n'avais plus d'image de moi-même non, je n'étais que l'ombre de moi-même, une esquisse. J'étais en tout différente et je m'imaginais avant, ce que j'étais avec déception. Qu'est ce que ma mère penserait de tout cela ? Elle aurait tellement honte de sa fille... Regarde Maman, regarde comment ta fille est devenue après 500 longues années à survivre à tout les siècles. Et si je pouvais dire quelque chose à ma mère, aujourd'hui, ça serait sans doute Désolée... Désolée maman de ne pas t'avoir écouter, de t'avoir fais autant de soucis, d'avoir réussi à revivre et de n'être jamais venu te voir mais j'avais peur de ce que j'étais, j'avais peur de vivre une seconde fois. J'avais raison de craindre tout cela... Jay me manquait au début, sa présence, son odeur, son sourire, sa voix, sa chaleur, sa peau. Aujourd'hui, il n'y avait plus rien pour annihiler le feu qui se trouvait dans mon coeur, plus rien, plus d'émotion et j'étais finalement devenue comme les autres, comme ce que je ne voulais pas devenir... Un monstre.
© GASMASK



Take me where I cannot follow you.
On ne peut jamais prévoir. Si cela était possible, les vampires n'auraient aucun intérêt à s'accrocher à la vie comme on le fait, tous.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3

ft. Ashley & Lucas

Tu n'es pas comme eux




La fatigue est prenante. Très prenante, trop prenante. Faire des choses par amour, c’est bien ! Mais en y aillant réfléchit, c’est quand même mieux … Je ne suis plus serveur, plus dealer et presque plus chasseur, sachant que cette dernière vocation est plus un gouffre à fric qu’un moyen de revenu quelconque. Je suis donc à sec, mais bien heureusement, mon frère est revenu. Il s’occupe de mon loyer en attendant que je trouve quelque chose, mais pour l’instant, c’est la misère. Je ne dirais pas que je fais le difficile, mais sur les dix demandes que j’ai faites, deux seulement m’ont répondu qu’ils étaient intéressés. Et moi, j’ai prétendu ne plus l’être. Les revenus étaient trop bas, réellement trop bas pour que je puisse en vivre correctement. Si je dois travailler, autant que ça soit vraiment. Aussi, en plus des multiples bars que propose Mystic Falls, j’ai commencé à chercher plus loin. Cassier, pour des boutiques en tout genre, travailler au black comme homme à tout faire, j’ai même trouvé une agence qui s’occupe de dégoter des ouvriers pour des chantiers en tout genre. Aussi, c’est les bras chargés de lettres que je m’en vais trouver une putain de boite aux lettres. Le facteur aura du travail, mais en plus de multiples mails que j’ai envoyé aux quatre vents, je me suis dit que les harceler par papier serait peut-être efficace.

Arrivé aux boîtes à lettres, je fais glisser une à une les lettres. Voilà une bonne chose de faite. Mais un détail attire mon attention, alors que j’allais pourtant m’en retourner dans mon chez moi douillet et m’effondrer sur les draps pour roupiller. La nuit … Combien de temps ai-je bossé sur tout ça ? J’observe les allants-tour, je m’y décide. Faire un tour ne sera absolument pas de trop, ça fait longtemps que je ne suis pas sorti admirer les rues dans le noir. Je ferme alors mon cuir et commence à m’avancer sur les dalles que je devine froide sous mes godasses. Bon sang, je trouve le moyen de me plaindre alors que pourtant, ma vie n’est pas si mal maintenant. Certes, les galères de job et de fric me rappellent violement mon enfance, mais au moins Jay est enfin là et maintenant, je suis tranquille, je n’ai plus cette petite crainte que l’un de mes clients me reconnaisse dans la rue. Je soupir, respirant lentement l’air glacial qui s’infiltre dans mes poumons. Mais alors que je me balade, au tournant d’une ruelle, je tombe sur l’impensable. Jamais je n’aurais songé me trouver un jour dans une telle situation. Les vampires, je m’en éloigne bien souvent. Là, je commence à désespérer.

Aucune précaution, je n’ai sur moi aucune arme, mais mon sang est imprégné de verveine et c’est mieux que rien. Je m’avance à grands pas et attrape fermement le bras de la vampire. Non, je n’ai pas peur … Non, je ne la tuerais pas. Elle n’est pas comme ça. Jay l’aimait, je suis sûr qu’elle aussi l’aimait, elle ne peut pas être celle que je vois juste ici.

- Ashley. Lâches la. Tu n’es pas comme eux …

Quoi qu’il arrive, je ne lâcherais pas. Je sais quelle ne m’attaquera pas. Ce n’est pas comme si je la connaissais vraiment, mais je suis sûre qu’elle n’est pas comme ça, qu’elle ne fait ça que par nécessité… Du moins je l’espère.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Yvonne Strahovski
Gouttes de sang : 548
Date d'inscription : 30/12/2015

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité4
Dextérité 3
Furtivité4
Constitution3
Endurance2
Réflexion 3
Experience6
Trait Racial6
Leurs sangs transparence de ses larmes
Il n'y a pas de forces dans le déni, juste la douleur de l'attente. Δ Ash'

Elle allait mourir entre mes mains. Je ne ressentais rien. Son odeur... Voilà ce que j'avais remarqué et je me retournais vers lui, j'avais eu raison... Cette odeur je pouvais la reconnaître en 1000, les frères Liska et je savais que c'était Lucas. Jay ne pouvait pas être debout, il était dans le coma. D'ailleurs, je ne savais même pas moi-même comment j'avais fais pour ne pas être venu, pour le laisser là. J'étais devenue horrible, bordel. Sa voix m'arrêta . Je ne pouvais pas tuer cette femme, pas devant lui. L'intonation de sa voix et son regard voulait me dire ''Mais qu'est ce que tu fous Ashley ? Qu'est ce qui te prend''... J'avais envie de lui répondre que c'était ça ma vraie nature, la pire part de moi-même. Que c'était ce que j'étais devenue depuis qu'il n'était plus là, que je n'avais plus son regard sur moi. Putain... J'avais été comme ça à mes débuts, j'avais eu une période sombre dont j'avais plutôt honte. J'avais promis de ne plus jamais commencer mais c'était faux... Totalement faux.

Je recommençais aujourd'hui, engendrement de ma haine et de ce manque qui m’opprimait. Kai était là et cette liberté que je ressentais en sa présence, ce manque qui disparaissait quand je plantais mes crocs dans leur jugulaire, c'était si soulageant. Je me sentais vraiment en paix. Là aussi, c'était faux. La paix j'en étais loin. Si j'en étais arrivée à être dans cet état, c'était parce que je ne l'étais pas. J'avais souffert pendant longtemps, j'avais disparu pendant longtemps... Je ne sortais plus, je bougeais plus. J'aurais préféré mourir que de continuer à être comme ça alors d'un fil à anguille, j'en étais arrivée là. A tuer cette femme avec froideur, limite avec amusement. Mais quand je l'entendis, quand je remarquais ce regard qu'il portait sur moi... Ca réveilla depuis longtemps des sentiments que je n'avais pas ressenti : Le regret. Alors, je sortis mes crocs du cou de cette femme. Son cœur battait encore alors... Je me mordis le poignet et lui fis boire mon sang. Elle toussait mais au moins, je ne l'avais pas tué celle-ci.

Quand il précisa le fait que je n'étais pas comme eux, j'avais envie de rire. Mais qu'est ce que ça voulait dire tout ça hein ? Que comme à chaque fois il fallait que je garde les formes ? Mais merde... Ma peine elle était tellement horrible, tellement énorme, j'étais perdue, j'avais personne.Rebekah m'aurait remis dans le droit chemin mais elle avait disparu depuis quelques temps et ça aussi ça en devenait insupportable, c'était comme ma sœur, la meilleure de toute les amies. Elle m'avais transmis cette malédiction en pensant qu'elle me sauverait de cette maladie qui finissait finalement par m'achever, par me rendre ce monstre que j'étais... Je n'étais pas une exception malgré ce que Lucas pensait de moi, je n'étais pas cette PUTAIN D'EXCEPTION. Quand on était vampire, les sentiments étaient tous décuplés, tous sans exception.

Alors quand la peine, la trahison et l'amour l'était ça donnait moi, cette espèce de boule de rage, de manque et de larmes étouffés. Est ce que tout cela valait la peine que je me battes... Non, bien-sûr que non... Tout cela ne valait plus rien, plus rien du tout. «Lucas... J'aurais voulu te dire que tu avais raison. Mais je le suis... J'ai des dents pointus, je suis morte, je n'ai plus rien... Plus de familles, pas d'amis... Parce que quand on est un vampire, on est seul, continuellement seul. Ne me regarde pas comme si tu étais surpris, le jour de notre première rencontre tu te méfiais de moi. Je suis désolée que tu aies à voir cela, Lucas. Désolée que tu aies vu ce côté sombre et triste que je suis, que mon histoire m'a offert. L'expérience finit par ne plus rien nous apprendre à par nous dire : ABANDONNE ! J'ai abandonné et le pire c'est que je ne regrette pas d'avoir manquer de tuer cette femme, Lucas. C'est ce que je suis, un monstre. »

Et si je lui disais que j'avais peur, que j'étais morte de trouille de retrouver mes sentiments, d'avoir tout le regret de mes victimes vraiment, je n'aurais plus aucune fierté. J'en avais déjà plus assez. Alors je ne disais rien de tout cela, je lui faisais croire que j'acceptais tout ça alors que j'étais loin de tout cela. J'aurais voulu m'arrêter avant mais mes pulsions de sang étaient si fortes et la sensation qui suivait me donner l'effet et l'envie de poursuivre et de ne jamais arrêter. C'était ça la vérité, c'était que nous étions tous contrôler par nos pulsions et que je n'avais pas beaucoup de raisons aujourd'hui de devoir les contrôler.
© GASMASK



Take me where I cannot follow you.
On ne peut jamais prévoir. Si cela était possible, les vampires n'auraient aucun intérêt à s'accrocher à la vie comme on le fait, tous.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3

ft. Ashley & Lucas

Tu n'es pas comme eux



La noirceur de la nuit semble nous étreindre, comme un violente tempête qui s'abat sur nous, elle n'a rien de réconfortante. Si je m'écoutais, j'enfoncerais un morceau de bois dans son cœur gelé, mais je sais qu'elle n'est pas un monstre, je sais qu'elle a peur, je sais qu'elle tient à Jay et qu'il tient à elle, tout autant que je sais pourquoi elle est à présent comme ça. Je me redresse, je la fixe, le dos droit. Elle n'a pas éteint son humanité, tout du moins pas entièrement, car si c'est le cas, la femme serait morte, et moi aussi. Je ne desserre donc pas la pression que j'exerce sur son bras, la tenant avec fermeté. Ce n'est pas pour bloquer ses mouvements, ce n'est pas pour lui faire comprendre que ce qu'elle fait est mal, mais pour lui faire comprendre que j'ose encore la toucher, que sa peau glacée ne me fait ni chaud ni froid, que je ne compte absolument pas l'attaquer.

«Lucas... J'aurais voulu te dire que tu avais raison. Mais je le suis... J'ai des dents pointus, je suis morte, je n'ai plus rien... Plus de familles, pas d'amis... Parce que quand on est un vampire, on est seul, continuellement seul. Ne me regarde pas comme si tu étais surpris, le jour de notre première rencontre tu te méfiais de moi. Je suis désolée que tu aies à voir cela, Lucas. Désolée que tu aies vu ce côté sombre et triste que je suis, que mon histoire m'a offert. L'expérience finit par ne plus rien nous apprendre à par nous dire : ABANDONNE ! J'ai abandonné et le pire c'est que je ne regrette pas d'avoir manquer de tuer cette femme, Lucas. C'est ce que je suis, un monstre. »

Je la fixe, droit dans les yeux, sachant déjà quels mots j'aurais à lui dire pour l'obliger à remettre les pieds sur terre, quels mots j'aurais aimé que l'on me crache à la gueule il y a quelques jours de ça, encouragement que j'aurais franchement voulu avoir. Je la tire doucement en arrière, l'obligeant à me faire face. Qu'elle me morde, elle le peut très bien, elle s'affaiblirait, car mon sang est bourré de verveine mais malheureusement pour les vampires, ils n'ont pas le flaire des lycanthropes et ne peuvent donc pas le sentir à travers ma peau.

- Tout ça Ashley, ce que tu fais, c'est le reflet de ta peur. Tu paniques ! Je sais pourquoi tu as déraillé, c'est à cause de mon frère, il t'a trompé, c'est impardonnable, mais crois moi je suis sûr qu'aujourd'hui, pigé dans son corps sans pouvoir se réveiller, il doit se maudire. Ce maudire d'avoir perdu la blonde dont il a plaidé sa cause après notre rencontre. Il t'aime, à en crever et je suis sûr qu'aujourd'hui s'il pouvait te rendre la vie pour devenir une sangsue à son tour, il sauterait sur l'occasion.

Je lui attrape la seconde main, m'appliquant à les serrer toutes deux au creux de mes paumes avec autorité.

- Tu as un mauvais instinct, mais ne t'en fais pas, c'est également mon cas. Certains humains sont pire, plus cruels que certains vampire. Et tu sais quoi, je suis sûr que tu n'es pas mauvaise, car si c'était le cas, je serais surement déjà mort. Tu peux te laisser abattre, un cours instant, mais tu ne dois jamais laisser personne t'abattre pour un si long moment, surtout l'amour. C'est promis, je t'aiderais. Tu n'es plus seule, prends mon numéro et si tu te sens faiblir, si tu as faim, je ne prendrais pas de verveine et viendrait te nourrir c'est juré. Mais à présent, tu dois te réveiller Ash. Je sais que tu n'es absolument pas fière de ce que tu fais, encore moins heureuse. Où est passé la nana souriante qui m'a roulé une pelle en me confondant avec son gars ? dis-je, avec un léger sourire aux lèvres.


Je ne la laisserait pas changer pour devenir ça. Un chasseur, certes, mais aussi un préservateur...


- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Magic
Gouttes de sang : 30
Date d'inscription : 09/09/2014
Attention !

La création du portail est en cours, que vous le sachiez ou non. La magie fluctue autour de lui, aspirée et rejetée par cet élément perturbateur. Or, à ce moment précis, une déflagration de magie est rejetée et frappe silencieusement, parfaitement invisible et inodore, la belle blonde et le jeune chasseur.
Si Lucas n'en ressent pas les effets, Ashley en revanche prend les effets perturbateurs de plein fouet.
Sans qu'elle ne puisse se contrôler, elle prend son visage vampirique, elle suffoque tant la soif l'assaille et brûle sa gorge. Ashley perd la tête complètement et devient une folle furieuse, avec un casse-croûte particulièrement appétissant juste en face d'elle.
Les effets du portail durent 2 tours. Bonne chance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Leurs sangs transparence de ses larmes [Lucas Liska]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez vous Max, Jules et leurs copains ?
» Le coeur au bord des larmes..
» Ishanti, Danseuse sacrée, tome 1 : Les Larmes d'Isis - Crisse
» ETHNIES[TRIBUS] CONGOLAISES ET LEURS CARACTERISTIQUES
» La Saga Star Wars de George Lucas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Les Rues-