Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Rester fort quoi qu'il arrive ft Arya [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Le vent souffle doucement contre les murs du manoir Magina. Depuis des années il se dresse fièrement sur le territoire de la meute, entouré de l’orée des bois et de l’énorme terrain adjacent. Chaque parcelle est usée par les loups. Que ce soit le terrain pour les initiations des jeunes louveteaux et les banquets, ou les petites pièces qui composent l’énorme bâtisse. Comportant assez de chambres pour accueillir un régiment et un nombre égal de salle de bains, le Manoir ne manque pas de confort. Même si les affaires sont un peu usées avec le temps et qu’il n’y a pas de technologie dernier cri, le frigo est toujours rempli à ras bord, les vastes cheminées crépitent en hiver et les nombreux canapés sont si moelleux qu’on peut s’en servir de lit. C’est sans doute cela qui fait du Manoir une maison rassurante et un foyer qu’on ne voudrait quitter pour rien au monde.

Mais aujourd’hui, ce bon vieux Manoir n’arrive plus à rassurer Logan. Son cœur reste froid qu’importe ce qu’il fait de sa journée. Le soleil ne réchauffe plus sa peau, le vent ne le fait plus frissonner, l’odeur appétissante des plats ne lui met plus l’eau à la bouche. C’est comme si un voile grisonnant était tombé sur ses yeux et son esprit. Son sourire chaleureux a quitté ses lèvres depuis quelques jours, sa vivacité aussi.

Pourtant Logan n’a pas contracté de maladies. Depuis sa première transformation il n’en contracte plus aucune d’ailleurs. Le mal insidieux semble venir de l’intérieur, comme s’il lui broyait et lui rongeait le cœur en toute discrétion. Le loup n’en parle à personne, bien entendu. Il est Alpha. Les alphas n’ont besoin de l’aide de personne, ils sont les piliers de la meute et supportent tous les coups. Du moins, c’est ce qu’il se répète chaque jour qui passe pour se convaincre de se lever du lit.

Le tatoueur jette un coup d’œil à sa montre et hausse les épaules vaguement.

Encore une matinée de perdu à ne rien faire. En temps normal, Logan trouve toujours une activité à faire, du moins lorsqu’il a dormi son quota de sommeil. Il n’est pas du genre à végéter dans un fauteuil pendant des heures juste pour le plaisir de ne rien faire. Au contraire, il se débrouille toujours pour faire chauffer ses muscles et se défouler par le même biais.

Soupirant légèrement, le grand loup enfile donc un t-shirt choisi au hasard et un jogging délavé. Il glisse ses pieds dans des baskets et descend les escaliers grinçants du Manoir pour s’en échapper. Les regards inquisiteurs des autres membres l’étouffent et lui poignardent le dos. Ils ne doivent pas s’apercevoir que Logan est à la dérive. Il doit maintenir le navire à flots quoi qu’il lui en coûte.

Il déambule dans le jardin sous le soleil et frappe dans un caillou au sol. Comment faisait-il ? Comment faisait Nashoba pour accuser les coups durs, pour mener la meute vers la paix ? Aujourd’hui Logan a endossé son titre et ses responsabilités mais elles lui pèsent énormément, à tel point qu’il a l’impression qu’elles l’enterrent vivant. Pourquoi rien ne va ? Comment doit-il agir ? Quel comportement adopter face aux septiques de la meute ? Est-ce qu’il est assez fort pour toutes ces tâches ? Et… Et si la solution était la fuite ?

Logan pousse un grognement exaspéré :

- Non ! Non, espèce de con ! C’est ta famille ! Tu dois y arriver, tu dois y arriver !! Grogne-t-il furieusement en se plaquant les mains sur le visage, se penchant légèrement en avant comme s’il était pris de nausée. Je n’ai pas le droit de me planter… Putain…

Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown


Le manoir est calme, curieux, aux allures sombres. Depuis que nous avons appris la mort de Nashoba, la tristesse et la panique règne dans le manoir. Pourtant, nous pouvons sentir le doux parfum de l'entraide commencer à se diffuser. Les membres tentent de s'aider les uns les autres, que ça soit par des jeux idiots, des plaisanteries graveleuses ou de petites attentions. Il y avait longtemps que je n'avais pas vu les loups si unis et à l'écoute, que je n'avais pas vu les gros enlacer les plus petits, que je n'avais plus vu les rangs s'entre mêler. En effet, l'attitude de Nathaniel se fait de plus en plus étrange, il semblerait que le petit gars prenne de plus en plus d'assurance. Sa remise en couple avec Lucas ? Je suis heureuse pour lui, mais je n'ai pas vraiment envie d'être dans le secteur si un jour Logan en venait à l'apprendre. L'envie de lui en parler ne m'en manque pas, vu que nous nous sommes toujours tout raconté. Mais maintenant, maintenant que j'ai promis à Nathaniel, je me dois de garder un silence de mort.

Pauvre Logan d'ailleurs. Le voilà propulsé au rang d'Alpha, alors qu'il avait lui-même du mal à se rendre réellement compte qu'il était bras droit de Nashoba en son temps, autrement dit, au-dessus de nous tous. Si je ne me trompe pas, la grosse peluche que je connais depuis toutes ces années, est terriblement doux en temps normal, aimant, mais toucher à sa famille est impardonnable. Comme beaucoup de la meute, j'ai une confiance sans failles en lui pour nous protéger tous. Du plus grand au plus petit, Logan ne laisserait jamais tomber personne. Cependant, le connaissant par cœur, il n'est pas rassurant de voir les effets de toute cette histoire sur lui. Le pauvre, ne dort plus. Son visage trahit sans mal toute sa réflexion, il ne doit plus cesser de penser. Il doit avoir peur, être angoissé, je suis persuadée qu'il en fait même des cauchemars. D'ailleurs, cette nuit, je l'ai brièvement délaissé pour dormir avec Hayley, ma meilleure amie, avec qui je n'avais plus parlé depuis un moment. Mais cette dernière est partie tôt travailler et quand je me suis trouvée seule, j'ai eu une folle envie de rejoindre le brun, mais je n'avais pas osé. Pas maintenant, j'aurais risqué de le réveillé ou de le déranger en un moment de réflexion, inopportun pour partager une couette donc.

Mais soudain, je sens l'aura de l'armoire à glace se déplacer. Vu l'odeur qu'il dégage, il n'a rien de très frais. Aussi, je me vêtis un peu chaudement pour ne pas attraper froid -vieux réflexe d'ancienne d'humaine. Je sors de ma chambre, enroulée dans une fine veste noire et débarque dans le salon. Je croise le chemin de Maria et lui demande gentiment où est parti le nouvel alpha. Fidèle à sa bonne humeur habituelle, elle m'indique les jardins et aussitôt, je m'empresse de m'y faufiler. A pas de loup ça va de soi, pas besoin de courir après Logan, cela ne ferait que l'agacer. Mais alors que j'arrive, à moins de cinq mètres de lui, dans son dos, ses paroles m'arrêtent.

- Non ! Non, espèce de con ! C’est ta famille ! Tu dois y arriver, tu dois y arriver !!

Lèvres serrées, c'est toujours en silence et tout en discrétion que je le rejoins. Délicatement, toujours sans gestes brusques. Peut-être devrais-je m'annoncer, mais je n'ose pas. Je vois ses mains se plaquer sur sa nuque, ses doigts s'enfoncer dans sa tignasse, se malmener le crâne en soit. Je grimace, levant doucement la main.

- Je n’ai pas le droit de me planter… Putain…

Soufflant son prénom délicatement, ma paume chaude et que je lui espère rassurante vient rencontrer son dos, que je trouve encore plus brûlant que d'habitude. Il est en proie à un stresse intense pour avoir de tels cernes ... Je lui souris, avec mon visage d'ange et le fixe de mes grands yeux bleus, les plantant dans son regard sombre et si intimidant, tout comme si rassurant.

- Tout le monde a droit à l'erreur Logan. Il ne faut pas que tu doutes de toi, jamais. Tu es le meilleur remplaçant que Nashoba n'aurait jamais pu avoir. Tu comprends ? Ne baisse pas les bras. Même si tu le fais, ne t'en fais pas, je te pincerais les fesses pour t'obliger à rester droit dans tes bottes.

Sans lui demander la permission, je décale ses bras et viens glisser mes petits bras autour de son imposant torse, lui offrant une étreinte franche, essayant de couvrir le plus de surface possible. Je ferme lentement les yeux et reste contre lui, essayant de lui faire comprendre qu'il n'est pas seul, qu'il ne le serait réellement jamais plus.

- Tu sais ... Même si je ne suis pas là pour te surveiller, la nuit est faite pour dormir.

Je relève la tête sur son visage, me détachant de lui légèrement. Il doit être à bloc, je peux sentir et voir d'ici que ses muscles sont tendus et contractés en permanence. Prenant un air de pure réflexion je finis par ricaner.

- Prends ton mini short, ta brassière et ton débardeur, on part faire du sport ! A non, ça c'est moi. Hé bien, pour toi, ça sera jogging, t-shirt et baskets. Même si t'es prêt, je m'en fiche, tu viens m'aider à m'habiller.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Il sursaute quand il entend une voix féminine qui retentit dans son dos. Il aurait dû détecter sa présence et surtout elle, mais il doit être trop distrait pour faire attention au monde qui l’entoure. Et ça, c’est plutôt inquiétant. Logan se mord la lèvre et n’a pas besoin de se retourner pour identifier la louve qui l’a suivi hors du Manoir. Arya. Petite louve blonde aux grands yeux bleus plus si innocent que ça les années passant.

Logan crispe son dos lorsque sa petite main chaude rencontre sa peau fiévreuse. Son corps marche à plein régime en ce moment, comme s’il voulait à tout prix le faire tenir droit dans ses bottes. A moins que son nouveau statut d’Alpha joue sur son physique. Honnêtement, s’il prenait encore plus de muscles, Logan aurait l’impression d’imploser. Déjà qu’il courre aussi rapidement qu’une tortue avec la charge musculaire impressionnante qu’il doit traîner. Et pourtant, il n’arrive pas à rallumer la flamme qui habitait ses yeux jadis.

L’écoutant en serrant la mâchoire, il ne commence à se détendre que lorsqu’elle se serre contre lui. Les paroles ne le touchent pas, mais une étreinte rassure bien plus le grand loup. Il a toujours été plus tactile que grand orateur. Il finit par arborer un petit sourire à sa phrase.

- Hey. C’était ma phrase ça, petit perroquet. Il la suit alors qu’elle retourne vers le Manoir avec un air décidé, comme à son habitude. La petite est du genre têtue comme une bourrique. Je vois que je n’ai pas le choix. Ronchonne-t-il en la suivant de près pourtant. Dit, tu ne vas pas me faire courir au moins ? Tu sais bien que je n’aime pas faire du jogging, pas vrai ? Va te changer, je vais nous remplir un sac.

Aussitôt Logan se met en route et reprend ses bonnes habitudes. Il saisit un sac et fourre dedans des bouteilles d’eau glacée qui viennent du réfrigérateur. Le colosse prend deux paquets de biscuits au chocolat, un peu de jambon pour contenter leurs loups et une serviette. S’ils suent comme des porcs, ça pourrait largement leur être utile.

Faire du sport, c’est une bonne idée. Le grand loup n’a pas donné la moindre résistance à Arya, car il sait au fond de lui qu’elle a totalement raison. Il ne sert à rien de se morfondre et il faut absolument qu’il trouve un moyen de se défouler. Et puis… il a confiance en elle. Le loup lui confierait sa vie et le moindre de ses petits secrets. Il sait très bien qu’elle agit pour son bien, et il ne lui donnera pas de fil à retordre. Au contraire, de la reconnaissance se lit déjà sur son visage et dans son cœur. Jamais elle ne l’abandonnera.


Code by Sleepy



LIKE A FAMILY
A vos côtés, rien ne peut m'atteindre. Je ne crains ni le feu, ni le sang, ni les larmes. Je suis fort. - Meute Magina - (hedgekey - ary)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Le grand brun a besoin que nous lui montrions que nous sommes là. Pas seulement moi, mais la meute également. Le problème, c'est que tout le monde se trouve un peu coincé, essayant de ne pas montrer leurs réels sentiments suites à tous ces changements. Je suis sûr qu'il n'a qu'un petit coup de mou, comme nous tous ! Mais tôt ou tard, nous nous relèverons, c'est certain.

- Hey. C’était ma phrase ça, petit perroquet.

Je souris largement, alors qu'il semble tout à fait docile aujourd'hui, et que même pas la moindre râlerie, le voilà qui me suit. Je souris, fière de moi et de mon plan qui semble jusqu'à là, fonctionner. Le pauvre, si seulement il savait à quoi s'attendre ! Je vais le faire courir, il va faire du gainage, des pompes, des tractions, des abdos et surement des squats avec une louve blonde perchée sur son dos. De toute manière, c'est ce qu'il faut faire, l'épuiser. Sans qu'il ne le sache, j'ai pourtant déjà prévu tout le reste de la journée. En passant du bain relaxant jusqu'aux chamallows grillés près du feu, jusqu'à une nuit en pleine forêt. Mais la nuit à la belle étoile ne me paraît pourtant pas très ingénieuse... S'il arrive déjà peu à dormir, j'aurais dû scrupule à le faire dormir par terre, mais là encore, tout dépendra du moment. S'il tombe de fatigue, je n'irais surement pas l'empêcher de se reposer un peu, je me ferais même un plaisir de le rejoindre.

Je vois que je n’ai pas le choix.

Comme si ça le dérangeait !

Dit, tu ne vas pas me faire courir au moins ? Tu sais bien que je n’aime pas faire du jogging, pas vrai ? Va te changer, je vais nous remplir un sac.

J'applaudis joyeusement, mais n'ajoute pourtant rien. Qu'il ait découvert cette brève étape de la journée, ça ne me dérange pas vraiment. Il semble encore trop innocent pour anticiper tous les coups tordus que ma petite tête peu lui inventer. Le pauvre Logan, n'a malheureusement pas encore touché du doigt, le subtil sadisme qui se cache derrière mes idées. Je suis étonnée qu'il ne sente pas encore venir l'histoire du poney. Combien de fois je lui ai pourtant demandé de me porter...

Aussi, je prends soin de l'écouter pour une fois et galope jusqu'à ma chambre. J'enfile un short et une brassière de sport, m'attache les cheveux et lasse mes baskets et ainsi, me voilà parée. J'espère que le grand mâle sait à quoi s'attendre, le pauvre risque de cracher ses tripes d'ici quelques heures s'il accepte de m'écouter, peut-être même avant. Ainsi, je descends et gambade jusqu'à lui, observant le sac qu'il a préparé, même si je me doute bien qu'il a dû le charger en nourriture, l'odeur monte assez rapidement d'ailleurs. Et en avant enfin. Je sors en trottinant du manoir et ricane, courant en arrière.

- Aller Logan ! Tu commences à te faire vieux, je t'ai déjà vu lent mais là ! Arrête l'eau, ça te fait rouiller.

L'air heureuse de ma blague, je me mets alors à courir doucement. J'aurais envie de courir plus vite, mais autant patienter un peu, aller lentement, histoire de ne pas perdre en route le plus fort et le plus lent loup de la meute. Je cours à son rythme, à ses côtés, pour au moins deux bons kilomètres. On dirait que je suis finalement gentille, car c'est au bout de quelques mètres supplémentaire que je m'arrête finalement. Je me retourne, pas vraiment essoufflée et lui offre le plus beau sourire possible. Je ne suis pas là pour m’épuiser, mais bien pour l’épuiser lui. Ainsi, je me baisse et tapote gentiment le sol. J’ai promis de le faire rentrer sur les rotules, c’est exactement ce que je vais faire.

- Es-tu déjà mort ? Si ce n’est pas le cas, j’attends que tu te mettes en position pompes !

Les pompes, le début de la fin pour son pauvre corps, même loup, qui ne devrait pas arriver au bout de l’entrainement, puisque la fin sera signée lorsqu’il tombera de fatigue, les muscles se contractent encore tous seuls.



Code by Sleepy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Logan finit à peine de remplir les sacs que la petite louve est déjà descendue des escaliers, fraîche et pimpante comme à son premier jour. Il ne peut s’empêcher de sourire doucement. Ça le calme de la voir si dynamique. Comme s’il s’inspirait de sa vitalité pour essayer de repartir du bon pied à son tour. Son regard sombre ne peut s’empêcher de traîner sur son corps. Il n’est couvert que de petits bouts de tissus, et laisse entrevoir des formes généreuses qui nouent la gorge de Logan. Le loup détourne le regard aussitôt pour ne pas paraître trop insistant et lourd, la petite louve déteste ça, et il se relève en se chargeant du sac.

Avant même de pouvoir râler proprement, les voilà déjà en train de trottiner sur l’herbe encore mouillée de la rosée du matin. C’est vraiment l’activité que Logan déteste, et il ne peut s’empêcher de ronchonner contre Arya dans sa tête. Il la suit néanmoins, traînant sa carcasse avec difficulté, suant bientôt sous la fatigue conjuguée à sa chaleur corporelle qui atteint des sommets. Plusieurs fois il la voit retenir ses foulées et ça augmente d’autant plus son agacement. Si Logan pouvait, il perdrait quelques kilos de muscles pour pouvoir courir à son aise mais malheureusement son métabolisme lui en empêche catégoriquement. Il n’a pas choisi d’être un colosse pesant une centaine de kilos, contrairement aux bodybuildeurs et autres adorateurs de la salle de musculation.

Enfin après ce qui lui semble une éternité elle s’arrête enfin. Aussitôt Logan se penche en avant et reprend son souffle durement en passant sa main dans ses cheveux.

- Des pompes ? Après ça ? Mais tu veux me tuer ma parole…


Les pompes, c’est déjà plus son domaine, mais vu sa forme du moment ça ne sera pas facile non plus. Avec un grognement et quelques soupirs râleurs, il se laisse tomber lourdement sur les genoux et lui jette un coup d’œil. C’est bien pour l’ange blond qu’il le fait, si c’était un autre loup, il se serait déjà barré ou il aurait entamé le jambon le cul sur l’herbe.

Il se met à pousser sur ses bras. Une, deux, trois… Les pompes s’enchaînent et lui arrachent à chaque fois un grondement animal. Très vite son ventre et ses bras sont agités de tremblements mais ce n’est pas la première fois qu’il se surpasse. Il finit enfin les pompes quand la douleur lui brûle les veines et il s’effondre contre l’herbe.

- Putain… Je peux plus continuer Arya. J’en peux plus la… Je suis bouillant.


Code by Sleepy



LIKE A FAMILY
A vos côtés, rien ne peut m'atteindre. Je ne crains ni le feu, ni le sang, ni les larmes. Je suis fort. - Meute Magina - (hedgekey - ary)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



- Des pompes ? Après ça ? Mais tu veux me tuer ma parole…

Oh oui, l'épuiser est effectivement mon but. S'épuiser physiquement quand nous le somme déjà mentalement est la meilleure des bases pour repartir du bon pied. A mon sens, les deux axes sont liés. Je suis sûr que c'est pour cette raison qu'il n'arrive plus à dormir, je suis sûr que c'est à cause de ça qu'il ne parvint plus à se reposer, qu'il ne trouve plus le sommeil. Le pauvre alpha ne doit plus trouver le temps, la motivation ou même l'envie de sortir pour se défouler un peu. Je l'ai senti au court de ma brève étreinte quand je suis allée le voir. Il semblait tellement tendu, tellement sur ses gardes... Cette vision m'avait fait mal au cœur et pire encore, j'avais eu réellement peur pour lui sur le coup. Je l'ai peut-être un peu mi de côté ces temps si, même si j'essayais mon maximum, je dois dire que jongler avec toutes ces nouvelles responsabilités devient difficile pour nous tous. Surtout pour lui.

- Putain… Je peux plus continuer Arya. J’en peux plus la… Je suis bouillant.

Cette annonce me réveil soudain, je crois que je m'étais égarée dans le long file de mes pensées. Je m'agenouille à ses côtés, alors que ses muscles sont encore secoués des petits spasmes dû aux efforts colossaux face auxquels ils se sont retrouvés. La force du mâle m'a toujours impressionné. Je n'avais jamais compris comment il était possible pour lui d’enchaîner autant de pompes et de tractions, en ayant une si lourde carcasse à soulever. J'affiche alors un immense sourire. Bouillant, tant mieux. Je lui caresse la tignasse et l'observe avec une tendresse sans fin. Je hoche lentement la tête et observe le sac à nos côtés. Je m'empresse de le saisir et plonge ma main en son ventre tranquillement. J'en sors le jambon, que j'avais flairé tantôt et lui tend un morceau, m'en saisissant d'un également. Je mords une première fois dedans et ricane joyeusement. Heureusement que nous sommes des loups. Avec tout ce que l'on engloutis, je ne serais pas plus étonnée que ça si ma forme humaine ressemblait plus à une baleine qu'autre chose. Notre besoin de nourriture est tout simplement énorme, un humain aurait déjà eu l'estomac explosé s'il devait avalé toute la nourriture que l'on ingère en une seule journée.

- Tu as le droit de prendre une petite pause. Après ... Oui, après on rentrera en petit footing. Tes jambes vont encore bien, donc on rentrera en trottinant ! Promis, à l'arriver, on ira se prendre un bon bain tout chaud et t'auras le droit de me noyer en guise de récompense.

Je ne peux m'empêcher de rire face à tant d'images. Le bain me rappelle beaucoup de choses. J'ai dû en prendre un, ou deux avec Hayley ou Maria, bien plus avec Nathaniel, mais celui avec qui je les prends presque tous, c'est sans le moindre doute Logan. Le brun me protège, il veille sur moi comme personne, si bien qu'il en oublie parfois que c'est lui la priorité, surtout maintenant qu'il est alpha, nous comptons sur lui. Après la petite pause accordée, l'ayant observer engloutir notre jambon en sa presque totale quantité, je ris doucement et lui tire une petite mèche.

- Le dernier effort ... D'accord ? Promis, on va doucement. Tu devrais avoir trouvé ton second souffle normalement, ça devrait aller. Mais promis, si tu fatigue trop, on rentrera juste en marchant bien sagement, je te demande juste d'essayer. D'accord ?

Je me relève tranquillement. Saisissant le sac à dos, je le ferme et le jette sur mes épaules. Là, Logan ne peut pas discuter et je suis même presque sûr qu'il ne le fera pas. S'il est pourtant très gentleman de nature, là, je pense qu'il est épuiser et l'aide que je veux lui apporter ne doit surement pas se refuser. Je lui offre encore une fois mon plus large et beau sourire et sautille légèrement. Je suis terriblement fière des efforts qu'il fournit pour moi, je sais qu'il fait tout ça parce que je lui demande. J'ai une certaine prise sur lui que je crois ne jamais avoir remarqué chez les autres, tout comme il a une certaine emprise que personne d'autre que lui ne porte sur moi.

- Aller. Courage !



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Même la mastication du jambon est dure, c’est pour décrire l’état d’épuisement de Logan. Celui-ci pousse un grognement animal –encore un – et avale le tout avec une longue gorgée d’eau rafraîchissante. La sueur dégouline de son front et s’étale dans le dos de son t-shirt, ce qui le rend mal à l’aise. Ça n’a pas l’air d’embêter la louve blonde, qui mastique joyeusement à côté de lui. Si Logan en avait la force, il lui aurait bien claqué une bonne fessée. Petite impertinente… Il ne fera plus le moindre petit effort pour elle aujourd’hui, c’est certain. Après tout, il a une très bonne excuse, son corps entier lui crie grâce.

Et pourtant… Le revoilà, quelques minutes plus tard, à cracher ses poumons derrière la louve. Elle a insisté pour faire le retour en trottinant comme si elle voulait le tuer. Et cette connerie de second souffle… N’importe quoi. La seule chose qu’il peut sentir en ce moment, c’est qu’il rend l’âme et qu’elle s’en branle. Et le pire dans tout ça, c’est que Logan a accepté pour une seule raison : garder sa virilité intacte. Connerie. On dirait un grand-père atrophié d’un poumon qui s’est trop piqué dans sa jeunesse et qui n’assume plus sa carcasse.

La haute silhouette du manoir n’a jamais paru aussi réconfortante qu’en ce jour. Il pousse un long soupir quand enfin le grand loup l’aperçoit et il s’arrête aussitôt, mains contre ses cuisses et penché en avant. Se souvenant de quelques conseils pour la course, il se met aussitôt à marcher pour tenter d’éviter un point de côté atroce.

- T’as voulu… Me tuer…
Marmonne Logan en avançant, jambes tremblantes. Tu veux prendre le titre d’Alpha ? Je te le donne…

Il sourit à moitié et avance comme un mourant vers le manoir :

- Je veux une douche froide. Puis un bain tiède. Puis une part de gâteau et dormir.
Marmonne-t-il comme un enfant, retirant ses affaires et les jetant dans l’herbe.

Logan s’arrête au bout d’un moment et se tourne vers la petite louve.

- Pourquoi tu m’as… Autant crevé ? En plus tu sais que je déteste le jogging…
Dit-il avec une pointe de reproche dans la voix. Il est vrai que cette matinée ne s’est pas vraiment déroulée comme il le voulait. C’est quoi le programme maintenant ? Dit, je peux avoir un massage ? Avec tout ça, je vais choper de sacrées crampes…


Code by Sleepy



LIKE A FAMILY
A vos côtés, rien ne peut m'atteindre. Je ne crains ni le feu, ni le sang, ni les larmes. Je suis fort. - Meute Magina - (hedgekey - ary)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown


Pauvre garçon. Le brun doit m'en vouloir comme jamais il ne m'en a voulu ! Je sens qu'il est à bout de force, mais grâce à ses facultées de loups, je suis sûr qu'après une heure dans un bain bien chaud et remplie de mousse, à laisser reposer ses muscles et il ne sentira plus rien. Bien sûr, s'il le souhaite, je l'aiderais à s'étirer un peu avant de dormir pour eviter les courbatures mais je me demande s'il n'aura pas la flemme. J'imagine déjà la montagne de muscle se laisser tomber dans l'eau brulante, et moi, toute gentille alors que c'est moi son bourreau, qui viens gentiment me caler entre ses cuisses pour en profiter également. Logan ne devait pas s'attendre à ce que je pousse autant pour le sport. Mais quand on voit ses cernes, quand on touche si tendus, il est difficile de passer à côté. Il ne dort pas, ça crève les yeux ! Déjà, lorsque nous dormons ensemble, j'arrive à le sentir bouger comme un verre.

- T’as voulu… Me tuer… Tu veux prendre le titre d’Alpha ? Je te le donne…

Je ris, avec un air conquérant. Réussir à obtenir une telle capitulation n'est pas donné à tout le monde ! Même si j'ai en partie achevé son corps, on dirait que son humour va bien et que par conséquent, je ne l'ai pas totalement achevé. Qu'il retrouve et garde son beau sourire est à mon sens la chose la plus importante. Après tout, il est la chose la plus importante qu'il me reste...

- Ne dis pas de bêtise ! Si je veux être alpha, il faut aussi que je m'occupe du cas de notre bêta. Il est juste au dessus de moi, c'est pas bon ça. Une idée de son point faible peut-être hormis les beaux mâles ?

Ironies quand tu nous tiens...

- Je veux une douche froide. Puis un bain tiède. Puis une part de gâteau et dormir.

Le mâle s'arrête et tourne sa carcasse vers moi, plantant ses beaux yeux sombres dans les miens. Le pauvre, à force, il me ferai presque culpabiliser.

- Pourquoi tu m’as… Autant crevé ? En plus tu sais que je déteste le jogging. C’est quoi le programme maintenant ? Dis, je peux avoir un massage ? Avec tout ça, je vais choper de sacrées crampes…

Bingo, me voilà avec une belle pointe de remords plantée dans la poitrine. Souriant tendrement, avec un léger soupir d'excuse, je viens le rejoindre, me lovan contre son torse brûlant et légèrement mouillé. Comment lui en vouloir ? Le voilà tout collant après ma sentence, ce qui semble ne pas me déranger plus que ça.

- Logan ... T'as vu ton visage ? T'as des cernes larges comme la manche. Là, au moins, je suis sûr que tu vas dormir vraiment cette nuit. Tu pensais que je prendrais plus de temps que ça avant d'agir ? Tu ne sors plus de ton bureau, tu t'angoisse, t'as les muscles et les nerfs totalement noueux, c'est normal que tu ne fermes pas l'oeil. Là, après tout ça, je suis sûr que ton surplu d'énergie est épuisé et après ce que je te prévois, tu seras également détendu. Tu as confiance ne moi non ?

Je me détache de lui et lui embrasse avec tendresse la joue.

- Et tiens toi tranquille ! Après un tel affront envers ton coach perso, tu as de la chance que je ne te fasse pas gravir les escaliers avec moi sur ton dos ! Montes les escaliers à ton rythme. Je vais te préparer un bain chaud, ça te feras du bien aux articulations. Ca marche ?

Mais sans attendre son consentement, me voilà déjà loin. A son arrivé, j'ai déjà fait couler un bain chaud, mousseux, qui n'attend plus que sa carcasse. Je lui tend les bras, souriant, prête à l'aider à se déshabiller.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Et la voilà qui se glisse dans les bras du grand loup. Il grimace légèrement, sachant pertinemment que l’odeur de la sueur et la sensation de coller ne doit pas être la chose la plus agréable que la petite louve puisse expérimenter. Une autre personne, il n’en aurait rien à foutre. Mais bizarrement, ça le gêne un peu pour Arya.

Par réflexe, il glisse sa main dans sa tignasse blonde et enroule un de ses mèches soyeuses dans l’un de ses doigts, lui faisant des boucles anglaises distraitement. Le loup soupire et baisse les épaules, rendant les armes à ses remarques. Il est vrai qu’il ne se détend pas souvent en ce moment. Les soucis le rongent de l’intérieur depuis bien trop longtemps. Comme une maladie viscérale qui lui prend les tripes, pire qu’une grippe qui ne veut pas s’en aller.

Logan fait une moue et proteste à peine :

- Si… Je dors… Une heure ou deux. Bon… D’accord. De toute façon je te fais confiance, tu n’as même plus besoin de demander. Tu le sais. Marmonne-t-il de sa voix rauque.

S’il y a bien une personne qui ne le trahira jamais, c’est bien elle. Il lui confierait sa vie, son futur, ses espoirs. Mais même si la confiance et là, ça n’empêche pas le grand loup de se demander ce qu’elle a bien pu concocter. Il hausse un sourcil et ricane :

- Si tu montes sur mon dos, je crois que je m’écroule. Il en doute néanmoins, il aurait tenu pour sa fierté personnelle.

Logan tend sa joue pour son bisou et la suit du regard. Il pousse un grognement en remettant sa carcasse en marche. Lentement, marche grinçante après marche grinçante, il se hisse au premier étage du manoir des loups.

Le loup jette un coup d’œil au bain chaud qui lui fait tellement envie et sourit :

- Bon sang, c’est parfait.

Il s’approche et retire son haut, le jetant au loin. Bientôt son short, ses baskets suivent le même mouvement. Son slip atterrit négligemment dans les bras tendus d’Arya et Logan éclate de rire comme un enfant. Pour se faire pardonner, il se penche vers elle et lui embrasse le front.

- Pardon. Tu prends ton bain avec moi. Grogne-t-il autoritairement.

Le grand brin va se glisser dans l’eau brûlante et pousse un long soupire. Il s’étire longuement et jette un petit coup d’œil à Arya avec un air neutre. Pourtant, ses yeux sombres scrutent ses courbes avant de se détourner de force. Pas de lourdeur Logan, pas de lourdeur…


Code by Sleepy



LIKE A FAMILY
A vos côtés, rien ne peut m'atteindre. Je ne crains ni le feu, ni le sang, ni les larmes. Je suis fort. - Meute Magina - (hedgekey - ary)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown




- Bon sang, c’est parfait.

Un délicat sourire vient tendre mes douces lèvres lorsque j'entends ça. Je me doutais qu'un bon bain chaud lui plairait, il est naturel qu'il ai besoin de se ressourcer, surtout après ce que je viens de lui faire endurer. Mais je n'ai pas de regrets ! Au moins je suis sûr qu'il dormira à poings fermés cette nuit et espérons le, qu'il sera trop fatigué pour faire des cauchemars. Mais alors que le lourdaud se dévêtit, son caleçon vole et atterrit sur mon bras, que je dégage aussitôt. Pourtant, ce dernier semble heureux, presque comme s'il l'avait fait exprès. Je lève les yeux au ciel et croise les bras sur ma poitrine, faisant mine d'être fâchée, comme une mère voulant gronder son enfant. Mais pourtant, je n'en fais rien. C'est de bonne guerre, une brève et puérile vengeance pour tous les pauvres petits muscles de son corps. Comment pourrais-je être fâchée, si l'armoire à glace qui se dresse devant moi vient doucement m'embrasser sur le front. Acte tendre, qui ne peut rien faire d'autre que de m'arracher un nouveau sourire, plus détendu et plus heureux que le précédent.

- Pardon. Tu prends ton bain avec moi.

Mon visage est toujours radieux, alors que je n'en attendais pas moins de l'alpha. Après tout, les bains sont souvent bien plus distrayant à deux. Je me dévêtit également et dresse un chignon à la va vite sur le haut de mon crâne. Il tiendra le temps d'un bain, c'est tout ce qui importe. Une fois nue, je m'étonne à peine de croiser le regard de Logan me lorgner, avant que ce dernier ne se détourne. Un léger sentiment de gêne me prend avant de rapidement se dissiper, tandis que j'installe les serviettes immaculées sur le radiateur. Je n'ai pas a être gênée. Je ne m'y attendais pas, c'est sûr, mais après tout ô combien de fois j'ai regarder son corps avec une lichette de bave au coin des lèvres ? La nudité est naturelle chez les loups, si nous devions être gênés à chaque matin de pleine lune en nous réveillant les uns sur les autres, on en verrait pas le bout !

Retrouvant donc instantanément ma joie de vivre, je souris et m'approche du bain. Je pose mes petites mains sur le bord et grimpe, me glissant glisser contre le corps de Logan jusqu'à ce que mon corps soit émergé jusqu'aux épaules. Je reste aplatie contre lui, entre ses cuisses, notre position habituelle dans cette grande baignoire. Je relève mes yeux sur lui et écrase ma joue contre son torse, tout prêt de son coeur. Ce son m'apaise, le sentir calme me réjouit. Je souris tendrement et commence à dessiner des formes invisibles sur son ventre... Il n'y a rien à redire, c'est incroyablement relaxant.

- Tu sais Logan ... Je crois que tu es la seule personne qu'il me reste, qui connaisse autant de choses sur moi. Ca fait tellement longtemps qu'on se connaît. Pas autant que des amis d'enfance, mais longtemps quand même.

Je ris doucement en relevant la tête pour le fixer de mes grands yeux verts. Quand on y réfléchit bien, Logan est un peu comme mon grand frère. Ca fait clicher à dire et ce n'est pas réellement exact, mais j'y avait déjà réfléchit et je ne saurais pas mettre un nom sur ce qui nous unis, sur tout ce que l'on partage.

- Je t'ai sauvé la vie, tu as sauvé la mienne. On peut dire qu'on est pas vraiment des loups tranquille.

Je me tortille afin de me tourner vers lui, m'asseyant sur ses larges cuisses. Y a pas à dire, heureusement que cette baignoire est si grande ! J'attrape la bouteille de shampoing et commence à masser le crâne de Logan, m'occupant de sa tignasse noire avec précaution. Après tout, c'est moi qui l'ai fait transpirer à en mourir, autant lui donner un petit coup de main, surtout si ses muscles sont entrain de décéder comme il dit.

- J'ai une idée ! Choisis. On a des marshmallows et une bouteille de whisky dans le placard. Soit t'as la force d'aller en forêt pour qu'on se fasse un feu de camp, soit on fait ça devant la cheminée ! Qu'est-ce que tu en dis ?


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Le clapotis de l’eau chaude et ses remous bercent doucement le grand loup confortablement installé dans la baignoire. L’eau dénoue un peu ses muscles, et le débarrasse enfin de cette odeur dégoûtante qui le suivait partout où il allait, de même que pour cette désagréable impression de sueur sur tout son corps. Logan n’est pas le premier des maniaques, mais surement pas le dernier des porcs.

Le niveau de l’eau monte significativement quand un deuxième corps rentre en contact avec l’eau. Avec son habituelle bonne humeur, elle se glisse contre le torse de Logan sans pudeur. Par habitude, il écarte ses cuisses pour lui laisser sa place. Son membre endormi est tout proche de ses fesses blanches… Il fronce les sourcils mais ne dit rien, ayant crainte de ruiner ce bel instant de complicité. Mais comme si elle avait lu dans ses pensées, elle pose un doigt aventureux sur son ventre et se met à dessiner des figures sur sa peau comme sur un canevas. Logan retient son souffle alors qu’un fourmillement bien connu remonte du bas de son ventre vers son cœur.

Pire encore ! La voilà qui lève ses yeux candides vers lui. Il se doit désormais de feindre l’indifférence, au risque de se faire chopper en train de se mordre les lèvres ou de froncer les sourcils, ce qui la conduirait à poser des questions et à exiger des réponses.

Le loup retient un bruit quand la jolie blonde s’assoit avec autorité sur ses cuisses pour lui masser le crâne et laver ses cheveux. Il a désormais une vue parfaite sur ses seins ronds et chaud, à la peau qu’il ne peut qu’imaginer plus douce que le plus doux textile en daim.

- Devant la cheminée. Répond-il aussitôt d’une voix rauque. Je suis trop fatigué pour aller dans les bois.

Logan la fixe, son visage rieur, ses yeux pétillants, ses joues rouges sur sa peau blanche, lui offrant un contraste tout à fait étonnant et érotique au goût de Logan. Sa vie sentimentale est un vrai désastre. Tout d’abord une brunette louve, qu’il s’est employé à maltraiter durant sa période noire, puis une vampire blonde millénaire aux pulsions meurtrières, puis une simple humaine avec qui ça n’a pas marché. Mais quand il détaille ce visage presque poupin, digne d’un ange tombé sur terre, il a la soudaine envie d’essayer. Cet espoir fou de commencer une nouvelle vie et de faire d’elle sa compagne rien qu’à lui.

Cette idée semble enchanter son membre qui se dresse peu à peu. Mais Logan n’y fait plus attention. Ses yeux sombres plongés dans le regard émeraude de la belle, il souffle :

- Merci. D’être là pour moi, toujours. Je… Je ne sais pas ce que je ferais sans toi, avoue-t-il de sa voix rauque. Il lève sa main et caresse de son pouce sa joue rosie. Tu es si forte… Si belle… Vivante… Tu éclaires mes journées.

Il inspire l’air qui lui semble désormais aussi brûlant que l’eau dans laquelle ils se baignent et souffle :

- Bon sang, Arya… Pardon.

Sans pouvoir tenir plus longtemps, il glisse sa grande main dans la chevelure dorée de la louve et colle son visage au sien, ses lèvres soudées aux siennes, sa langue déjà aventureuse et décidée, lâchant un grognement de plaisir entier lorsqu’il laisse enfin son cœur dicter ses actions.

Même s'il reçoit une claque, il ne regrettera surement jamais cet instant délicieux.



Code by Sleepy



LIKE A FAMILY
A vos côtés, rien ne peut m'atteindre. Je ne crains ni le feu, ni le sang, ni les larmes. Je suis fort. - Meute Magina - (hedgekey - ary)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown




Mon cœur se serre et se soulève. Une atmosphère étrange flotte dans la salle de bain, une atmosphère brûlante et haletante que je n’ai pas l’habitude de sentir en ces lieux. Ce n’est pas une sensation désagréable, mais plutôt prenante, saisissante, presque envoutante. L’eau chaude réchauffe mon corps, alors que j’apprends progressivement à me détendre, sagement installée sur les cuisses de Logan. Face à lui, je suis pleinement exposée, mais ça ne m’avait jamais posé de soucis avant, car avec lui, la sensation d’être nue est pareil à celle d’être vêtue, on se sent bien et à l’aise malgré tout. Pourtant, cette fois, son regard fauve et perçant semble scruter ma peau immaculée. Je sens son regard, je sens la tension monter dans mon estomac et je peux même entendre nos cœurs battre. Le sien fait comme de légers bons, son apaisant et si singulier qui ne peut que ravir. Tandis que le mien semble plus emballé, plus sautillant. Je suis comme secouée, proie entièrement offerte au premier loup qui voudrait venir y planter les crocs …

- Merci. D’être là pour moi, toujours. Je… Je ne sais pas ce que je ferais sans toi.

Encore une fois, je bois ses paroles. Sa voix suave et grave se répercute sur les carreaux, venant effleurer ma peau. Cette dernière se dresse en de fins pigments, des frissons. Ses doigts frôlent ma joue doucement, tandis que je peux sentir mon regard se figer. Les choses dégénèrent, mais je n’ai aucun désir de l’empêcher, je veux quelles dégénèrent.

- Tu es si forte… Si belle… Vivante… Tu éclaires mes journées.

Je me surprends, honteuse, à scruter sincèrement son visage. A-t-il toujours été si beau, m’a-t-il toujours autant plu, ai-je toujours eu cette envie folle de goûter délicatement ses lèvres, de fermer les yeux et de lui caresser la peau rêche de ses joues, tout en revenant à la charge pour cette fois, dévorer ses lèvres. J’ai honte, tellement honte …

- Bon sang, Arya… Pardon.

Je sursaute à peine, lorsque ses mains prennent possession de mon corps. Il me saisit par les cheveux et le dos, sans me faire mal et pourtant avec tellement de fermeté. Je ne tiens pas, glissant mes doigts fins et délicats à travers sa tignasse, griffant légèrement son crâne sans pour autant le blesser. Mon dos se creuse, ma poitrine se colle à son torse et soudain, mon cœur se consume. Un désir singulier monte en flèche, tout en moi brûle, l’air devient encore plus étouffant, comme si malgré la belle et excitante bêtise que nous sommes entrain d’accomplir cherchait déjà à nous ramener à la réalité. Mais au diable cette dernière, je viens d’abandonner tout bon sens pour succomber au désir intense, rejoindre ce paradis humide, trouver cet ange à la belle chevelure noire et aux yeux fauves, à la barbe piquante et aux muscles saillants. Le baiser prend fin lorsque j’éloigne subitement mon visage. Restant pourtant assise sur lui, contre lui, ne désirant pas en partir, je le fixe. Ce qui se produit ici est intense et j’ai soudain peur de me réveiller en sursaut, que tout ceci ne soit qu’un rêve. Après tout, ce ne serait pas le premier rêve érotique que je fais, mais la frustration de la solitude me ronge. Un loup est rarement seul, possédant au moins quelqu’un avec qui faire l’amour parfois. Moi, rien. Une barrière que je me fixais inutilement et qui finit par m’obséder.

- Ne t’excuse pas…

Mes lèvres reviennent le chercher, moins hésitantes à présent. Je presse entièrement mon corps au sien, tandis que je ne veux plus qu’une chose désormais, qu’il me serre contre lui, avec la force d’un désir intense. Qu’il glisse ses mains rugueuses et pourtant si douce contre ma peau, que ses lèvres explorent mon corps, tout ça sous la symphonie de nos battements de cœurs à l’unissons. Cet instant et si précieux, cet instant est si excitant, j’ai encore peine à croire qu’il est vrai. Mes mains sur pose sur ses joues et mes yeux vert le fixent aussitôt. Je n’arrive pas à savoir ce qu’il m’arrive, mais pourtant, ça me fait un bien fou. Je le désir.

- J’en ai marre de me fixer des limites, des barrières … Je te veux tellement Logan.


Ma voix se casse légèrement sur les derniers mots. Je ne pensais pas le dire un jour, pourtant je le dis. Le désir est mordant, m’arrache l’estomac tant il est puissant. Mes lèvres s’emparent pour la troisième fois des siennes, mais cette fois, ne s’arrêtent pas à un simple baiser d’accord. Il se laisse invitant, excité. Je dépose de tendres baisers partout, mes mains suivant la route de sa nuque, de ses épaules larges, de son torse et enfin de son ventre, avant de remonter. Mes cuisses glissent contre sa peau, et bientôt, je suis pleinement contre lui, pleinement offerte. Doucement, j’attire sa tête contre mon épaule. Sa nuque m’est découverte, zone particulière que je n’ai que survolée quelques secondes plus tôt. Je serre son corps au mien dans une étreinte chaude, qui se veut protectrice.

- Tu te souviens, quand tu m’as mordu la nuque, quand tu m’as nommé Gamma… Je viens délicatement embrasser sa peau, sans plus pour lors. Tu avais mordu si fort, et c’était pourtant si apaisant … Désolée, si je parle trop.

Ma main vient doucement se glisser dans sa tignasse, alors que lentement, je dépose encore mes lèvres à sa nuque, de façon plus tendre et insistante cette fois. Délicatement, je pose mes dents, et le mordille, le titille, faisant rouler la fine peau entre mes lèvres, sans ne jamais le blesser. Logan est maintenant Alpha, ni moi ni personne n’avons le droit de toucher à cette zone. Je ne compte pas mordre, je ne compte pas imposer de marque de morsure. Pourtant, têtue et joueuse, je viens y faire un suçon délicat et discret.

- Faisons le Logan… Ici ou ailleurs, je m’en fiche, mais maintenant.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Leurs lèvres se heurtent avec fracas, leurs souffles s’entremêlent comme s’ils ne faisaient qu’un. La langue, comme une guerrière aventureuse, vient tâter ce territoire inconnu avec gourmandise. La pensée n’est plus. Elle est remplacée par le bruit assourdissant du cœur qui s’emballe et des veines qui palpitent. A ce capharnaüm se conjugue une marée d’émotions contradictoires qui dansent la samba dans sa tête. Des myriades de sensations l’assaillent et le rendent fou. Sa peau brûle, pique, frémit. Ses doigts sont avides et comme animés sans son autorisation. Son ventre collé au sien. Muscles rêches contre nombril doux. Torse dur contre poitrine merveilleuse.

Elle rompt le charme en première. Logan cligne des yeux, perdu. Il en veut plus, c’est certain, mais il va surement se récolter une claque. Et pourtant, la claque ne vient pas. Quelques mots doux s’échappent des lèvres rosies sous l’afflux de sang de la louve blonde. Elle vient de nouveau se coller contre lui. Enfin… Le charme opère de nouveau sans se faner. Logan sent à peine les doigts fins de son amante contre sa peau, mais ce qu’il sent bien, c’est son érection contre ses fesses.

Arya prend le contrôle. En fait, c’est à se demander si elle l’a toujours eu. Elle attire sa tête contre son épaule et Logan se laisse faire, bien trop occupé à découvrir chaque parcelle de son dos. D’abord la nuque, les omoplates, les côtes, la colonne vertébrale, la naissance des fesses…

Le loup brun pousse un grognement animal quand il sent ses lèvres et ses dents contre sa nuque. Un tout autre loup se serait pris une branlée monumentale. Mais Arya a le droit, elle… Il sourit béatement contre sa peau et répond à son petit jeu, mordillant son épaule ronde et son joli cuir blanc. Bien vite, le loup dans sa poitrine lui dicte de la posséder et de reprendre le dessus. Logan lui saisit les poignets et lui sourit largement, avec la malice que seul un amant peut avoir, son visage perdant soudainement quelques années et ses yeux brûlent d’une chaleur incandescente.

- Il me semble bien que Madame voulait du feu et de l’alcool ?

Sans attendre la réponse, il glisse ses petites mains sur ses épaules pour l’inciter à s’agripper à lui et se relève en la portant par les cuisses. Il descend avec attention de la baignoire –il ne manquerait plus qu’il glisse–, il pose son avant-bras sous ses fesses en guise de soutien et utilise son bras libre pour attraper une grande serviette immaculée et la glisser sur le dos de la jeune fille. Il n’a guère envie qu’un autre pose ses yeux sur sa louve. Toujours tout sourire, Logan descend les escaliers avec son trophée dans les bras, hypnotisé par le bleu azur du regard dangereux de la belle.

Il attrape une bouteille dans la cuisine, bien aise de ne croiser personne en chemin. Excité comme un louveteau, il glousse :

- Je parie que tu n’as aucune idée de ce que j’ai en tête !

Cette perspective excite d’autant plus l’Alpha, et il se dépêche de rejoindre le salon rouge. Posant délicatement la belle sur la peau d’ours en face du feu, il va ensuite fermer les portes. Se retournant vers elle avec un regard gourmand, il agite la bouteille :

- Allonge-toi… Laisse-moi faire. Je veux te goûter ta peau magnifique.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Petite Louve Inconsciente ...
Avatar : Amanda Seyfried
Gouttes de sang : 1225
Date d'inscription : 05/11/2014
Age : 22
Localisation : Studio d'enregistrement / Manoir des loups

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force1
Agilité5
Dextérité 4
Furtivité3
Constitution3
Endurance5
Réflexion 3
Experience5
Trait Racial4


Embrasses moi, caresses moi, possèdes moi...

Logan Wellington & Arya Brown



Face à la douce attaque sur la nuque que j'inflige à mon amant, je le vois frissonner. Il ne se braque pourtant pas, au contraire, je sens son corps se serrer au mien, me tenir comme s'il refusait que je parte, je sens ses mains rêches explorer la fine et délicate peau de mon dos, alors que je me cambre doucement contre son puissant torse, glissant mes fesses le long de ses cuisses, mon ventre frôlant avec malice son membre que je sens se réveiller doucement. Je le désir. Je le désir tellement, je ne sais pas comment j'ai pu faire pour ne pas m'en rendre compte plus tôt, alors que plusieurs situations étroitement similaires à celle-ci sont déjà arrivées. Son corps est beau, puissant, sculpté dans la plus belle des pierres, son regard est fauve, comme s'il allait me dévorer à tout instant et ses mains .... Ses mains baladeuses, seraient capable de m'envoyer au septième ciel aussi simplement que rapidement s'il le voulait, j'en suis certaine...

- Il me semble bien que Madame voulait du feu et de l’alcool ?

Sa poigne de fer s'enserre autour de mes poignets frêles, venant poser mes mains autour de ses épaules. Ses bras glissent sur mon corps et avec une facilité incroyable, le voilà qui me soulève contre lui. Ses paroles provoquent en moi un réel et immense frisson. Alors qu'il quitte la baignoire, je ne prends pas le temps de patienter. Nouant mes jambes autour de son bassin, je me mets à l'embrasser partout. La joue, l'angle de sa mâchoire, sa gorge à la barbe rêche... je ne serai jamais rassasiée, sa peau est tellement tendre, je pourrais y plonger les dents et y poser mes lèvres jusqu'à ne plus avoir le souffle. Je sens une serviette se poser sur mon dos, et assez prestement, Logan me conduit au petit salon, qui fait office de bureau très classieux pour ce dernier. Je le vois s’éclipser, alors que je m'emploie à virer la serviette, la jetant plus loin dans la pièce. Nous n'en aurons pas besoin, être sèche ou non m'importe peu dans l'immédiat. Je n'écoute que mon excitation, mon désir et m'étends sur la peau d'ours devant la cheminée. J'ignore si elle est réelle, mais sa douceur me lèche la peau presque aussitôt. C'est fou, mais mon alpha est entrain de réaliser l'un de mes fantasmes les plus singulier. La tournure des événements ne peut que m'enjouer. Les pas lourds de mon amant s'approchent à nouveau, il pénètre à nouveau dans la pièce et j'en frissonne d'avance.

- Je parie que tu n’as aucune idée de ce que j’ai en tête !

Il ferme la porte derrière lui, ça y est, je suis sa proie, sa prisonnière, sa victime.

- Allonge-toi… Laisse-moi faire. Je veux te goûter ta peau magnifique.

Mon corps se tord, se tend, j'ai déjà une folle envie de gémir et de soupirer de bonheur, en imaginant ses mains, ses doigts et ses lèvres se balader partout sur ma peau. Je me contente de papillonner parfois du regard, d'onduler faiblement sur le tapis de poiles en exposant à sa vue toutes les courbes de mon corps. J'écarte délicatement les cuisses et un regard de braise se pose sur mon alpha. C'est incroyablement excitant, mon alpha est là, mais comme une proie franchement capturée, je me ploie, je lui obéis, je suis sienne, son objet de désir, ayant tout droit sur moi.

- Je commence à avoir une petite idée de ce que tu vas faire de cet alcool. Viens je t'en supplie, ne me fais pas attendre ...

Car en effet, déjà brûlante, restée allongée à ses pieds comme ça, vulnérable et pourtant pleinement à l'abri, je me sens prisonnière d'une cage de frustration. Pourquoi n'ai-je pas encore son poids sur mes cuisses, pourquoi je ne le sens toujours pas, au chaud entre mes reins, pourquoi ses lèvres chaudes et humides ne sont pas encore posées contre les miennes, tandis que notre souffle, haletant et mort de désir l'un pour l'autre ne se mêlent pas encore ? Les questions sans réponse que l'on se pose quand la frustration nous tient aux tripes, la frustration que l'on a lorsque l'on est ainsi offerte et que notre amant n'est toujours pas niché entre contre notre peau, la frustration qui nous ronge le bas ventre par milles secousses de plaisir ... Mon regard se fait d'autant plus insistant alors que de mes fins doigts, je saisi la large main de mon amant, pour l'inciter à venir au moins au dessus de moi. Son jeu peut commencer, je suis entièrement soumise par le désir.

- Logan ... Je t'en pris, ne rends pas l'attente aussi longue. Je meurs déjà, je te veux tellement...

Les derniers mots sonnent et raisonnent comme une supplication entre mes lèvres, comme un appel au soulagement. Milles supplications tournent dans ma tête, supplications que je ne parviens pas à poser tant l'excitation qui fait battre mon coeur m’abasourdis. A ça s'ajoute quelques questions ; est-ce l'histoire d'une seule nuit, ou cela se prolongera sur le long terme, est-ce un craquage commun façon à notre solitude ou enfin l'acceptation d'une envie trop longuement refoulée ? Tout cela me semble obsolète. Logan... Logan... Ce prénom sonne comme une mélodie dans ma tête en cet instant. Le désir est pure, l'attente est insoutenable.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Stay away from my Wolves
Avatar : Joe Manganiello
Gouttes de sang : 1177
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 32
Localisation : Salon de tatouage / Manoir de la Meute

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force10
Agilité1
Dextérité 4
Furtivité0
Constitution5
Endurance3
Réflexion 2
Experience7
Trait Racial7


Rester fort quoi qu'il Arrive

Chaque être est doué d'un don qui lui permet d'être un soutien, une consolation ou une lumière pour les autres ; mais aussi d'une faille, d'une fêlure, d'une fragilité, qui réclame l'aide d'autrui.

Logan Wellington & Arya Brown



Le tableau est magnifique et haut en couleur : le salon rouge reflète le désir des deux amants nus et euphoriques. La chaude lumière de la cheminée aux reflets orangés et rougeoyants caresse la peau de la belle allongée sur la peau du noble animal. La jeune femme par ailleurs semble luire et éclairer la salle sombre de sa peau blanche comme celle d’une poupée de cire. Ses longs cheveux blonds qui s’étalent autour de son joli minois complètent le tableau et font office d’une auréole pour l’ange blond. Les lèvres pulpeuses légèrement entrouvertes sous le souffle ardu de son désir, ses yeux bleus vrillés dans celui du grand loup… D’un simple mouvement du bassin, elle écarte légèrement les cuisses, appel sans équivoque et qui fait perdre la respiration de son amant pendant trois secondes. Chaque courbes sont un véritable enchantement aux yeux de Logan, et il n’en perd pas une miette, prenant son temps aux dépends de la belle pour sauvegarder ce chef d’œuvre dans sa mémoire. On dit que certains loups vivent jusqu’à quatre cent ans. Logan veut pouvoir se souvenir de cette soirée le jour de son dernier soupir.

Logan sourit en coin sans pouvoir s’empêcher d’éprouver une certaine fierté typiquement masculine lorsqu’Arya exprime sa frustration et son désir pour lui. Oui, elle le désire. Sa louve ploie et s’offre sans le moindre regret, sans la moindre hésitation. Elle est sienne. Il parcourt la petite distance qui les sépare et se refuse à lui sauter dessus et à la prendre brutalement comme ses instincts lui demandent. Au contraire… Il veut l’entendre couiner. Alors, l’Alpha prend sur lui et lui sourit avec désir.

Débouchant la bouteille d’un coup de dent rapide, il fait mine de lui approcher le goulot des lèvres avant de la retirer avec un petit rire :

- Patience ma belle… Le plaisir sera bien plus intense au bout de cette attente.

Il renverse sa tête en arrière pour boire une longue gorgée. L’alcool lui brûle la gorge et réchauffe son ventre déjà bouillant. Il en prend une deuxième goulée, qu’il n’avale pas. Glissant sa grande main sous la tête de la louve blonde, il l’attire à lui avec une envie qui contredit son apparente décontraction et colle ses lèvres aux siennes, la laissant avaler l’alcool pendant qu’il lèche ses lèvres sucrées.

Il lève de nouveau l’alcool et en fait couler un petit filet sur son corps sublime. Le liquide froid dévale le long d’un sein, tandis qu’une autre coulure fait son chemin vers le nombril.

- Oups…
Chantonne Logan avec malice.

Le grand loup se ploie sur sa proie, comme pour la vénérer et suçote la peau fine de son cou. Lentement, suivant le filet d’alcool, il découvre sa gorge offerte, son épaule ronde et belle, un sein, l’autre sein, le petit bout de chair rose aux milles délices, faisant son chemin en alternant baisers, caresses et succions jusqu’à son nombril. Ni tenant plus, Logan glisse fermement ses deux mains sous le pli des genoux de la louve et écarte un peu plus ses cuisses.

- Gémit pour moi… Tu es délicieuse, laisse toi faire… Jouit pour moi…

Il se plie d’autant plus et sa bouche avide rencontre enfin le terrain inconnu tant convoité, frétillant et chaud. Le grand loup, réduit à une silhouette cassée et dévolue à sa divinité blonde s’emploie alors avec ardeur à sa tâche, empreint d’une détermination de fer et il faut l’avouer, d’une gourmandise sans fin. Il ne faiblit pas malgré les gigotements, les soupirs et les geignements. Il veut la sentir exploser de plaisir. A cause de lui.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Rester fort quoi qu'il arrive ft Arya [+18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Come what may ( quoi qu'il arrive )
» Présentation d'Ado ;)
» Chantons
» [FAQ] LES CILS
» Tricyclecar Chéret NPSFQQA Ne pas s'en faire quoi qu'il arrive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Les Logements :: Manoir de la meute "Magina"-