Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 i'm right here bro' • pv owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo









Avez-vous déjà tapé "loups-garous" dans Google ? Parceque moi je ne fais plus que ça depuis l'autre nuit. J'ai essayé de me persuadé que j'avais halluciné, que j'avais baigné dans trop de vodka, mais non. Rien n'arrivait à me faire douter du regard déçu d'Owen. Mon ami, celui qui est si précieux et que j'ai lamentablement déçu. Je n'arrive pas à me faire pardonner. Enfin, il ne me laisse aucune chance puisqu'il ne prend plus mes appels, ne répond pas à mes texto.

C'est donc tout seul et comme un grand que j'ai choisi de m'informer sur le sort de mon ami. Ce que j'ai découvert - à travers les millions d'imbécillités qu'on trouve - m'a vraiment fait froid dans le dos. J'ai mis la main sur une vidéo grâce à un réseau parallèle d'un phénomène dans les montagnes. Je suis resté des heures devant cette vidéo, je ne savais pas du tout comment une transformation pouvait bien se dérouler, mais là, j'étais vraiment apeuré. Non pas que j'avais peur pour moi, nous savons que c'est momentanément impossible. J'avais peur pour Owen, je ne voulais pas que mon ami souffre et pourtant cette première pleine lune semblait une vraie plaie.

Le jour J approche et je n'ai toujours pas de nouvelle, je m'inquiète et puis repense à tout ce qu'Owen m'a dit. J'essaie de faire l'impasse sur mes impressions du moment pour me focaliser sur les informations. Je crois me rappeler qu'il avait parlé d'endroits isolés, d'ancêtres, de ... de ... oh et puis merde j'ai oublié !

Jamais aucun calendrier lunaire n'a retenu autant mon attention, je me balade dans les bois et les environs tous les jours, enfin toutes les nuits. Je cherche des informations, des pistes à exploiter mais visiblement je ne suis pas assez dans ma mission car je ne trouve rien. Je rentre chez moi bredouille.

Ce soir c'est la pleine lune, je sais qu'Owen ne me répondra pas si je lui téléphone donc je prends un sac à dos dans lequel je mets de l'eau, un pull, un couteau - on ne sait jamais - et un pistolet à seringue hypodermique contenant de l'aconit. Cette plante ne s'appelle pas tue-loup pour rien. J'ai découvert bien des choses à Mystic Falls ces derniers jours. Des choses que j'aurais imaginés impossibles il y à peine quelques jours et pourtant...

J'avais gardés mes vêtements de l'armée - à défaut de pouvoir avoir mon arme ils m'ont au moins laisser ça - , j'en profite pour les mettre, je pense que j'aurais besoin de toute la discrétion et le camouflage possible si ... si jamais Owen ... oh damed ... j'ai pas vraiment envie de servir de dîner. J'ai donc mes vêtements de camouflage, mes boots et mon sac, je lance un dernier regard au studio et ferme la porte à clé. J'ai laissé une lettre pour Christie et une pour Owen. Si jamais ça tourne mal, que je ne reviens pas, je n'ai pas envie qu'il s'en veuille jusqu'à son dernier jour.

La nuit n'est pas encore tombée et c'est une bonne chose, je cours en direction de la forêt, j'ai un pressentiment, mais je n'arrive pas à trouver une piste et ça m'énerve. Je tourne en rond depuis un moment quand j'arrive près de la vieille église, je souris en repensant aux nombreuses fois où nous sommes venus jouer ici, on courait à travers les veilles tombes, on filait dans les ruines pour ... mais bien sur !

Je me fais discret et approche d'une vieille cave ouverte, j'entends du bruit à l'intérieur, je pense qu'il s'agit d'Owen et commence à descendre discrètement... qu'est-ce que je fais si ce n'est pas lui ? Je cours !?

L'ombre d'une silhouette apparaît sur le sol, je reconnais le brushing d'Owen et en souriant je saute dans la cave. Je retombe avec grâce à quelques mètres de mon ami, je me relève en le regardant un grand sourire stupide sur le visage, je suis content de l'avoir trouvé mais ... heu lui ne semble pas de super humeur. Je ravale le "TADAAAAM" que je voulais faire et me contente d'hausser les épaules en laissant tomber mon sac. Ca vas être du sport, je le sens !
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

C'était aujourd'hui. Un jour ou plus rien ne serait le même, une soirée où je ne serai jamais plus le même. Je me sentais vide. Je ne savais pas quoi faire, à chaque mouvement j'avais l'impression que j'allais tomber, à chaque respiration j'avais l'impression de sentir mes poumons se déchirer. Je voulais mourir, je n'étais pas prêt, et cela même après plus de trente ans d'entraînement, et même si j'avais tout prévu, que j'en avais parler avec mon frère au téléphone depuis trois jours. J'avais peur, j'avais envie de fuir, mais c'était quelque chose que je ne pouvais faire, car n'importe où j'irai, la transformation aurait lieu. Au début, naïvement je pensais que si les rayons de la pleine lune ne touchaient pas la personne maudite, la transformation n'aurait pas lieu, et j'aurais vraiment aimé que cela soit comme ça, mais non, ce n'était pas une malédiction pour rien. J'aurais pu être dans un bunker, cela n'aurait rien changé. Je devais donc trouver la force de me bouger et de commencer à me préparer.

J'avais pratiquement tout ce qu'il me fallait afin de m'empêcher de sortir de la grotte, enfin la version lupine de moi-même. J'avais même prévu de l'aconit écraser dans de l'eau, mon frère m'avait conseillé d'humidifier les cordes et les chaînes avec le liquide, cela aidait les mouvements trop brusques de la bête. Je me souviens que, quand mon frère s'enfermait dans les vieilles caves de chez mes grands-parents avec mes cousins et mon père, ma grand-mère, qui était la seule à ne pas avoir activé le gène, restait avec les maudits jusqu'à la dernière minute afin de leur faire boire de l'aconit tue-loup, elle était courageuse ma mémé ... j'aurais aimé avoir quelqu'un comme ça avec moi, j'aurais préféré activer mon gène avant, en même temps que les miens, ça m'éviterait de me transformer totalement seul. Enfin, je n'y pouvais plus rien.

Il était dix-sept heures trente quand j'avais quitté la maison. Il ne m'avait fallu plus ou moins vingt minutes pour arriver au lieu-dit. J'étais venu le jour précédent afin de préparer l'endroit. J'avais prévu un genre de couche, on ne sait jamais que j'aurai l'occasion de dormir, des bouteilles d'eau, j'avais aussi fait une installation pour pouvoir y accrocher les chaînes et les cordes, j'allais m'attacher au niveau de la taille, les bras, les jambes, la gorge. J'allais utiliser une corde pour faire une autre attache au niveau de mon torse, je n'étais de toute façon pas certain que cela allait tenir, dans le cas contraire, mon frère avait prédit que mon loup serait très affaibli après avoir retiré tout cela, en plus de l'aconit ingéré, je n'irai certainement pas très loin dans la forêt... en espérant que personne n'avait prévu du camping ce soir.

J'étais très essoufflé, je sentais que j'avais très difficile à inspirer l'air, c'était comme si tout était cendres, ça me brûlait. J'avais enlevé mon t-shirt, j'avais juste prévu un short, je savais que je n'aurai pas besoin d'autres choses et que je me retrouverai de toute façon nue le lendemain matin, donc j'aurai même rien porter, cela revenait au même. J'allais commencer à m'attacher quand soudainement, quelqu'un qui n'était pas invité venait de faire irruption dans ma cachette ... et ce quelqu'un, c'était ....

"Milo!?"

Qu'est-ce qu'il faisait ici? Et pourquoi est-ce qu'il portait cette tenue, et comment avait-il fait pour découvrir que j'étais là?

"Mais ... mais merde! Qu'est-ce que tu fiches ici!?"

J'étais paniqué, mon coeur s'emballait, les palpitations étaient de plus en plus fortes, mais quel con! Pourquoi? Qu'est-ce qu'il espérait en étant ici? Il croyait quoi, qu'en assistant à tout cela j'allais lui pardonner sa connerie, oh non mon coco, il en fallait bien plus.

"Barre-toi d'ici, je n'aurais aucun contrôle de moi ET sur ta connerie non plus une fois que je serai changé en loup, et je ne veux pas avoir une mort de plus sur ma conscience ... encore moins la tienne."

Je reprenais mon souffle, et commençais à m'attacher. Je m'attendais à entendre les pas de mon ami faire chemin arrière, mais rien. Je me retournais, attaché comme si j'étais sous le point d'être emmené dans un asile, et mon ami me faisait face, il n'avait pas bougé d'une place, il avait aussi effacé son beau sourire que j'aimais tellement, peut-être qu'il commençait à me croire maintenant.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo









oui, oui, oui... donc en fait, je ne me sens pas le bienvenu. Owen me fait sentir que ma présence le dérange et je ne comprends pas vraiment pourquoi. Après tout, c'est lui qui m'a révélé sa vraie nature, non ? Alors si ce n'était pas pour que je puisse venir l'épauler, à quoi ça servait ? Il pouvait me laisser dans mon ignorance, je n'avais aucune envie de devenir paranoïaque et d'imaginer des bêtes affreuses dans tous les coins de la ville.


Je suis abasourdi d'entendre Owen me parler de la sorte, j'ai envie de lui foutre mon poing dans la figure pour le ramener à la raison, mais je m'abstiens. Puis vu son humeur et ses capacités du moment il est fort probable qu'il me renvoie chez moi sans que je touche terre. Je le laisse cracher son venin et il se retourne pour prendre de nouvelles chaînes. Je reste stoïque avant d'avancer vers lui. Je tends la main vers son épaule, mais me ravise, n'ayant aucune envie d'avoir un bras en moins.

« je n'irais nul part Owen, j'ai envie d'être avec toi pour t'aider. On a toujours été là l'un pour l'autre, pourquoi est-ce que ça changerais cette nuit ? »

Sans attendre un mot de sa part, je ramasse une grosse chaîne qui se trouve au sol et lui tend en signe d'amnistie. Je suis prêt à beaucoup de choses pour lui, pour l'aider même si je ne sais absolument pas ce qu'il m'attend.

Je sent mon rythme cardiaque s’accélérer, j'ai les mains qui deviennent un peu moites. J'ai l'habitude du stress dans les situations délicates, mais jamais je ne m'étais retrouvé dans une situation comme celle-ci. Je me pose beaucoup de question et voilà finalement - mais mieux vaut tard que jamais - que je me demande comment est-ce que je vais quitter la cave quand ça vas dégénérer. Je serais probablement obliger de partir, ça m'étonnerais beaucoup qu'Owen se transforme en mignon petit louveteau. Si jamais s'est le cas je l'adopte de suite !
L'animosité d'Owen est palpable, j'essaie de ne pas prendre ça de manière personnelle, mais c'est difficile. Je sais qu'il panique et qu'il est susceptible, inconsciemment un sourire étire mes lèvres, une pensée vient de me traverser l'esprit : Owen est tel une femme enceinte sous l'emprise des hormones, sauf que lui c'est la pleine lune. Conscient que ce n'est pas le moment de plaisanter je ne dit pas un mot et continue de regarder mon ami. J'ai l'impression de le voir suer à grosses gouttes et quand j'approche un peu de lui pour voir son visage et lui demander si il vas "bien", je sens une chaleur irradié de lui. C'est impressionnant tant de chaleur, heureusement que la nuit n'est pas trop fraîche sinon il ferait de la vapeur.

« Dis-moi ce que je peux faire pour t'aider ... je ne partirais pas de toute façon ! »

Je croise les bras sur la poitrine, le regard franc et déterminé qui se plante dans celui de plus en plus lupin d'Owen.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

C'est vrai, pourquoi est-ce que j'avais raconté tout cela à Milo? À cause de moi, mon ami venait de rentrer dans un monde où il ne devait pas être. Part ma faute, il allait risquer sa vie en étant présent ici avec moi, quel idiot j'avais été, je n'aurai jamais rien dû dire. Maintenant, il n'y allait rien que je pourrais dire qui allait le faire changer d'avis, il allait rester ici et attendre jusqu'à la dernière minute, je ne savais pas dans combien de temps j'allais me transformer, et je ne savais pas si j'allais rester assez lucide pour lui de se barrer au moment voulu. Je ne répondais rien à ce qu'il avait dit, juste un hochement de la tête qui signifiait que c'était bon, de toute façon, et même si je ne le dirais probablement pas, ça aidait un peu de le savoir ici.

Je terminais de m'attacher, je pense que je ne pouvais pas porter plus de chaines sur mon corps, je me laissais donc tomber sur le sol, faisant face à mon ami qui je regardais toujours, d'un air inquiet. Qui ne le serait pas en même temps? Son ami était sur le point de se transformer en loup-garou, si j'avais été lui, je serais loin de ses lieux. Enfin non, je mens. Je sais très bien que je serai ici si les rôles avaient été échangés, je serais exactement à la même place que lui en ce moment, sauf que si cela avait été l'inverse, Milo m'aurait jeté un énorme coup de pied au cul pour me dire de partir, j'aurai peut-être dû le faire d'ailleurs.

"Ne me regarde pas comme ça, mise à part le fait que j'ai l'impression de brûler de l'intérieur, je ne pense pas que je vais me transformer tout de suite."

Du moins c'est ce que j'essayais de me dire. Mon frère m'avait prévenu que la première transformation était la plus longue, que même si la pleine lune était pleine, il fallait un certain temps pour que le corps se prépare à la transformation. Je n'avais pas aimé le terme employé lorsqu'il m'avait prévenu, car même si je savais pertinemment que j'allais subir mille et une douleurs ce soir, cela n'avait fait que confirmer le tout. Néanmoins, apparemment une fois la première pleine lune à passer, les choses deviennent plus simples et apparemment moins douloureux. Jared me confirmait maintenant qu'il arrivait à rester lucide jusqu'à la dernière seconde avant sa métamorphose, que la douleur était bien plus supportable et qu'il arrivait à se souvenir de certains évènements de ce que "son loup" avait fait. C'était rassurant, dans un sens.

Je regardais Milo à nouveau, il restait planté là debout, il était distant. Encore une fois, c'était compréhensible. Même si j'avais envie qu'il soit plus proche de moi, et surtout qu'il me change les idées. Qu'il soit un peu utile quoi! Il n'avait pas de questions? Il n'avait rien dit depuis sa dernière phrase et la soirée risquait d'être longue, alors il fallait trouver de quoi s'occuper avant que tout ça n'arrive.

"Tu peux peut-être commencer par t'asseoir à côté de moi, je ne vais pas te manger, du moins je crois."

Je plaisantais bien évidement, je voulais le mettre un peu plus à l'aise, si c'était possible.

"De plus ... si tu as des questions, c'est le moment."
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo









Je n'ai pas peur d'Owen, je n'arrive pas à me dire que peut-être il pourrait me blesser. Dans tous les cas, même si il me blesse ce ne sera pas vraiment lui et de toute façon je ne serais pas une grande perte. A part ma soeur, je n'ai personne.


Owen ne me répond pas, enfin pas avec des mots mais son corps laisse entendre qu'il n'est pas contre ma présence. Je sais que j'ai été un vrai con, mais après tout ce ne serait pas moi si je ne l'étais pas. Après avoir utiliser autant de chaines que possible, mon ami se laisse tomber au sol et mon coeur reçoit un choc, il me semble soudain tellement à bout de force. Ce n'est qu'une impression bien sûre, mais il me semble las. Owen me regarde et me fait comprendre que je le dévisage, je voudrais bien l'y voir à ma place le blondinet, il ne ferait pas le malin non plus ! Je souris et hausse les épaules, je n'ai pas grand chose à répondre à vrai dire.
Je conserve une certaine distance entre nous, non pas que j'ai peur de l'approcher mais je ne sais pas s'il souhaite que je sois proche de lui ou non, un peu comme avec un animal blessé, je le laisse approcher et me guider. Il fini bien entendu par me dire de poser mes fesses à ses côtés et je m'exécute posant mon sac entre mes jambes.

« ça te conviens comme ça mère-grand ? » dis-je avec un petit sourire en coin malicieux. J'ouvre mon sac et au moment où il me demande si j'ai des questions je sort deux bières encore assez fraiches et lui en tend une avec un nouveau sourire « t'as soif ? »

Je n'ai jamais été très à l'aise avec les discours, les discussions et tout ce qui vas avec. J'ai d'ailleurs toujours fuit ce genre de situation dans ma vie que ce soit amicale ou sentimentale. Finalement je prend une gorge de bière avant de prendre la parole.

« tu sais combien de temps dure une première transformation ?»

Bien entendu je ne précise pas que j'ai trouvé des vidéos sur internet qui montre ce genre de chose, c'est un peu trop flippant.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

J'avais tellement été la tête ailleurs que j'avais totalement oublié d'apporter quelque chose à boire, enfin du moins un liquide qui n'allait pas me brûler la gorge à chaque gorgé. Afin de m'affaiblir avant la transformation, j'avais mélangé de l'aconit tué loup dans une bouteille d'eau, c'est quelque chose que j'avais appris à la dernière minute, j'avais donc fait cela comme un barbare et il y avait encore les racines de la plante visible dans le cylindre en plastique, typiquement moi ça. J'étais donc assez content de voir que mon ami avait pensé à prendre des bières fraiches, d'ailleurs il y avait que lui pour sortir de l'alcool dans un moment pareil, mais je n'allais pas me plaindre et j'acceptais la bouteille en lui adressant un hochement de tête et un demi-sourire, apparemment j'avais perdu l'usage de la parole. C'est en portant le goulot à ma bouche que je m'étais rendu compte à quel point j'avais soif, en quelques gorgés seulement j'avais totalement vidé le contenu de la bouteille de verre et j'étais déjà prêt pour une deuxième tournée, mais je n'étais pas certain que l'alcool était conseillé avant une transformation, donc je déposais délicatement la carcasse sur le sol.

Il n'y avait plus que le bruit que Milo faisait à chaque fois qu'il avalait une gorgée de sa boisson, jusqu'à ce que ce dernier brise le silence en me demandant si je savais combien de temps une première transformation pouvait durée, et honnêtement, j'aurais aimé être certain de ma réponse.

"Je ne sais pas vraiment. Un loup n'est pas un autre."

Je marquais quelques minutes de silence, j'essayais de formuler une phrase correcte dans ma tête afin de ne pas me faire passer pour un imbécile devant Milo.

"Par exemple, la première transformation pour mon frère à durée cinq heures. À savoir que les loups de ma famille avaient l'habitude de tous s'enfermer afin de se transformer, mais comme les premières transformations sont imprévisibles, les "nouveaux" sont généralement seuls, du moins l'hors de la dernière phase de la métamorphose. Donc en gros, je n'en sais rien."

Je ne disais plus rien, de nouveau. J'essayais de me souvenir de quelque chose mais mon cerveau était trop embrumé pour réfléchir correctement.

"De toute façon, tu ne seras plus là pour le dire. Il y a un moment donné où tu devras partir, car... car je n'aurai plus conscience que tu es présent ici avec moi et tu seras en danger."

L'idée que mon loup pouvait faire du mal à Milo me glaçait le sang, j'avais envie de lui dire de partir et de me laisser seul, mais d'un autre côté je ne pouvais pas, car même si je n'avais rien relevé là-dessus, la proximité de Milo me faisait incroyablement du bien. Mon coeur battait moins vite et je respirais mieux. Mais je ne devais pas rêver, j'allais finir par perdre la raison et me changer en Loup, que Milo soit là ou non. Je levais la tête et je regardais Milo dans les yeux et pour la première fois de la soirée, je lui souris.


"Merci d'être là."

Je remarquais qu'il y avait moins de lumière dans la grotte, je tournais ma tête dans l'autre sens et je constatais avec effroi qu'il faisait presque nuit dehors. Encore combien de temps avant que cela ne commence? Je n'en savais rien, et cela me tuait de ne pas le savoir.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo










La bouteille à peine entre ses mains, Owen la termine. Je suis un peu étonné de la manière dont il a ingurgité la bière et je lui sourit. Après un moment de silence je lui demande combien de temps peux prendre une transformation et la réponse ne de fait pas attendre.


Owen n'en sait pas plus que moi visiblement, c'est en fonction de chaque personne. Je suis un peu inquiet pour mon meilleur ami, sa chaleur corporelle est tellement haute que je suis obligé d'enlever mon pull, me retrouvant de ce fait torse nu tout comme lui. Je met mon pull en boule dans le fond de mon sac et tend une nouvelle bouteille à mon amis.

Je le regarde un peu contrarié quand il me dit que je ne serais plus là pour le voir. Il me pense donc si fragile ? Si impressionnable ? Je pose les coudes sur les genoux et passe les mains sur mon visage avant de tourner la tête vers Owen.

Tu veux me foutre à la porte en gros ? Tu crois que je serais incapable de gérer jusqu'au dernier moment ?

Okay il c'est un loup garou, mais il croit que je suis faible ? Que je ne saurais pas me gérer ou sauver ma propre vie ? Je suis capable de bien des choses pourtant. En souriant je regarde mon ami de toujours à la fois inquiet et attendri. Je passe un bras autour de ses épaules et l'approche de moi pour poser ma tête contre la sienne avec ce sourire devenus franc, déterminé aussi.

je reste jusqu'au bout mon pote, quoique tu dise

Je relache les épaules de mon amis et prends une nouvelle gorgée de ma bière. Je regarde l'heure, la soirée avance et la lune avec elle. Je guette les premiers signes de transformation d'Owen et remarque la couleur de ses yeux, une couleur ambre très belle mais très inquiétante également.

loins de moi l'idée de te dragué, mais tu as de beau yeux tu sais ?

J'eclate de rire, je n'ai toujours pas peur de lui, je suis trop sûr de moi, trop sûr de son amitié pour le craindre. Je plaisante parce que je pense que c'est la meilleure thérapie qui puisse exister.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Milo était très têtu, encore plus que ce que je l'étais et cela depuis que nous étions enfants. Il était un humain, il ne pouvait rien contre un loup-garou, même si mon meilleur ami était bien plus musclé que ce que je l'étais, l'ancien soldat ne pourrait rien contre ma forme lupine et je savais qu'il le savait, mais il ne voulait pas l'admettre et il voulait rester jusqu'au bout, qu'est-ce que je pouvais faire mise à par souffler et prier le bon Dieu qu'il prenne la fuite au bon moment.

"Tu ne feras plus le malin quand tu entendras le claquement de mes dents à quelques millimètres de ton visage, il ne faudra pas te plaindre après."

Je plaisantais bien évidemment, j'avais toujours un peu d'humour malgré la situation. Je me sentais bien plus calme en la présence de mon ami, déjà quand nous étions des adolescents il avait ce pouvoir sur moi, celui de pouvoir me calmer malgré toutes les situations. Il suffisait que je le regarde et qu'il me fasse un sourire pour que je sache que tout allait bien se passer, c'était ce qu'il avait fait quelques instants plutôt et c'est probablement ce qu'il ferait encore plus tard. Son amitié m'avait tellement manqué que je ne savais pas comment j'avais fait pour vivre toutes ses années sans.

Les heures passaient, et malgré moi, mon corps commençait à ressentir les effets du début de métamorphose. C'était comme si je venais de courir un cent mètres, j'avais le souffle court et j'avais des pointes de côté, mais partout dans le corps, et j'avais chaud ... vraiment très chaud. D'après la remarque humoristique de mon collègue de pleine lune, mes yeux avaient eux aussi changés. Même si je savais que c'était une blague, je ne put m'empêcher de me sentir un peu gêné du commentaire de mon ami.

"C'est ce que je pense à chaque fois que je vois les tiens..."

Oups, merde. Je venais vraiment de dire cela tout haut? J'espérais que ma faible voix ait joué en ma faveur et que Milo n'avait rien entendu, je pouvais toujours rêver. J'aurai bien voulu continuer à m'inquiéter de ce que je venais de dire, mais les crampes devenaient de plus en plus fortes, je ne pouvais plus rester assis, je devais marcher un peu. Je commençais à faire les cent pas, sous les yeux de mon ami impuissant. J'avais envie de crier tellement certaines pointes me faisait mal, mais je me retenais ... jusqu'à ce qu'une incroyable douleur me paralyse le pied, à ce moment-là, je n'avais pas encore remarqué que ma cheville venait de faire des 180 degrés sur elle-même, comme s'il avait fallu une dizaine de secondes pour que mon cerveau accepte l'information. Sans même pouvoir me retenir, je lâchai un cri de douleur. Sans en avoir le contrôle, mon bras droit venait de faire la même chose que ce que venait de faire ma cheville, je pouvais maintenant voir pratiquement tous les os de mon bras ressortir sous l'effet du tordant de mon membre, mon cri était continu, ma douleur sans fin. Je voulais que ça s'arrête, alors que cela venait tout juste de commencer, je préférais subir toutes les pires crampes du monde au lieu de voir mes membres se tordre, comment est-ce que quelqu'un pouvait survivre à une douleur pareille? Quelques instants plus tard, mon bras reprit une forme normale et puis plus rien, juste des petites crampes.

Je restais là, allongé sur le sol. Je sentais que des larmes coulaient sur mes joues, j'aurais voulu les enlever d'un revers de la main, mais je n'en avais pas la force. Je sentais toutes les particules de poussières et de terres sur mon corps, comme si elles avaient été plus lourdes que moi. D'un geste bien calculé, je réussis à allonger mon bras vers ma gauche, vers Milo. Je savais qu'il était par là, je ne savais pas ce qu'il avait fait ou comment il avait réagi pendant ces quelques secondes, ou minutes? Je n'en savais plus rien. Je voulais qu'il revienne près de moi, je voulais qu'il prenne ma main. Je le cherchais de ma main droite, je voulais que ma main soit dans la sienne, où était-elle?

"Milo ... !? s'il te plaît ..."

Mon dieu, je n'avais plus de force, comment est-ce que j'allais survivre à cela?
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo








Owen me teste un peu, me provoque et il sait que je suis très susceptible au niveau de ma virilité et mon courage. Je fais une espece de "gnagnagna" gamin en le regardant. Peut-être que je ne ferais pas le malin, mais il est hors de question que je parte en courant.


Les modifications physiques d'Owen commencent à se faire sentir et je vois bien qu'il commence à sentir ses changements. Je lui fais remarqué que ses yeux sont différents et contre toute attente il me retourne le compliment, ce n'est pas le genre d'Owen Je le regarde en souriant, un petit sourire en coin et qui ce veut charmeur.

je sais, on me le dit souvent mais j'ignorais que même toi tu étais sous mon charme.

Je rigole, avant de perdre mon sourire niait. Les articulations de mon ami prennent des courbures étranges, je me lève d'un bond mais ne recule pas pour le cause, j'ai envie d'approcher mais je garde mes distances, question de sécurité.
Owen hurle de douleur et je me sens totalement impuissant. Je le regarde souffrir la main sur le visage.

Quand les choses semblent se calmer il tend la main vers moi et bien entendu je plonge à ses côtés. Je saisis sa main et la serre fort pour bien lui montrer mon soutient. Je saisis une bouteille d'eau dans mon sac et lui en fait un peu couler sur le front pour le rafraîchir. Je fais couler un peu d'eau et passe la main dans les cheveux de mon petit blondinet.

je suis la Owen ... je t'avais dit que je ne bougerais pas

Je sais bien que le pire n'est pas encore arrivé, mais je suis déjà fier de ne pas être partit, d'être là pour lui. C'est mon meilleur ami et c'est mon rôle d'être là. Je ne sais pas quoi faire, mais j'essaie de le mettre assis en lui faisant prendre appuis sur moi. Son dos sur mon torse j'essaie de le faire respirer calmement pour qu'il se calme et retrouve une certaine sérénité.

ça vas ?


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Milo s'était empressé de venir à moi lorsque j'avais réussi à tendre mon bras vers lui. Je reprenais petit à petit mes esprits, je prenais conscience de ce qu'il venait d'arriver et la panique commençait à me prendre, non mais mon bras venait-il réellement de faire un 360 degré sur lui-même? Comment est-ce que c'était scientifiquement possible? Je ne sentais plus la douleur, juste les interminables crampes qui était très certainement le début, comme un signe qui signifiait que quelque chose de plus terrible allait arriver ensuite, et je venais d'en avoir un avant-goût.

Mon ami s'était assis à côté de moi, il me tenait la main et il avait fait en sorte de me m'installer plus confortablement ... sur lui. Je ne le voyais plus, mais ses bras m'entouraient et sa respiration était synchrone à la mienne. Sa tête passait de par mon côté gauche et nos deux joues se touchaient presque, ce n'était pas une position très masculine, mais elle me convenait parfaitement. Un peu de douceur dans ce monde de brut. L'eau qu'il m'avait versée sur le visage m'avait fait du bien, mais cela avait coulé partout, y compris dans mon short et honnêtement ce n'était pas très agréable.

"Ça irait encore mieux si tu n'avais pas délibérément mouillé mon short, maintenant cela me démanche et je n'ai pas la force de gratter."

Je réussis à lâcher un rire, mon meilleur ami aurait très bien pu prendre cela comme une invitation à le faire lui, et je ne put m'empêcher de rire à cette image. Un rire que je regrettais amèrement puisque j'avais l'impression que des couteaux s'étaient mis à me poignarder de l'intérieur. Je repliais sur moi-même, me libérant de l'étreinte de Milo, j'avais maintenant l'impression que ma colonne vertébrale cherchait à sortir de mon dos, ça... ça bougeait, comme si elle avait un libre arbitre et que je ne contrôlais plus rien du tout. Je ne criais pas cette fois-ci, je gardais les cris au bord de mes lèvres, jusqu'à ce que cela se calme. Je repris appui sur Milo qui était resté à la place où il se trouvait il y a de cela quelques instants.

Le silence régnait dans la grotte, il faisait beaucoup plus sombre qu'à mon arrivée, heureusement qu'il y avait quelques lumières que Milo avait judicieusement apportées. Je pouvais entendre la respiration de Milo qui était beaucoup plus lente que la mienne désormais, il était calme face à la situation, je ne sais pas si j'aurais pu réagir comme cela face à tout cela, je suppose que cela était dû à l'entraînement qu'il avait suivi lorsqu'il était à l'armée? En tout cas, c'était très bien, je n'aurai pas pu supporter de sentir la panique de quelqu'un d'autre, j'en avais déjà assez avec la mienne.

Il devait y avoir plus ou moins un quart d'heure depuis ma dernière "crise", si je pouvais m'exprimer comme ça. J'avais toujours des crampes partout, mais c'était supportable. Pourquoi est-ce que je ne pouvais pas passer directement à la phase finale de tout ça, je ne voulais plus sentir aucune douleur.

"En fait, j'aurai dû y penser. Je crois que les vétérinaires utilisent des sédatifs sur les animaux quand ils sont trop nerveux, j'aurai dû faire pareil, peut-être que ça aurait été plus vite."

Je ne pu m'empêcher d'éclater de rire, je venais de me comparer à un animal, ce qui n'était pas loin de la vérité, mais de là à imaginer de demander des sédatifs à chaque nuit de pleines lunes, c'était totalement délirant. Je rigolais à plein poumons, c'était probablement la dernière fois avant ma transformation, alors j'en profitais.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo








Je n'ai jamais eu que faire du qu'en dira t'o, j'ai toujours fait ce que je voulais comme je le voulais et c'est vrai que prendre Owen comme ça n'était pas la position la plus masculine du monde, mais c'était la plus naturelle pour moi. Je voulais lui apporter mon soutient et l'aider.

Je suis étonner de l'entendre rire, je joint mon rire au sien en lui donnant une petite tape sur l'épaule.

wai ben là tu vas te démerdé mon pote !

Je suis ouvert mais je n'irais pas lui gratouiller l'entre jambe. J'ai mes limites et si son short l'embête il peut l'enlever, je n'ai rien contre. Soudain je voit la colone vertébrale d'Owen bouger dans tout les sens et j'ouvre de grands yeux. C'est plutôt spectaculaire et ça doit lui faire à crever de mal, mais il ne dit rien. Il est courageux ce petit prof.

Après un long moment de silence, la voix d'Owen me tire de mes pensées, il me parle de pistolet que les veto utilisent sur les bêtes sauvages, je sourit un peu coupable et sort un pistolet de mon sac avec un petit sourire gêner.

pistolet à seringue hypodermique, le bleu c'est du tranquilisant, le vert de l'aconyt. Je ... je ne savais pas à quoi m'attendre alors...

Je suis gêné, je me sens coupable d'avoir prévu ce genre de chose, mais j'ai l'habitude de toujours prévoir le pire.

Tu ne m'en veux pas ?

Je prend mon petit sourire charmeur en passant la main derrière la nuque. Les membres d'Owen semblent rester en place plus de cinq minutes et je profite pour boire une petite gorgée d'eau. Je respire calmement et essaie de garder les idées claires, persuadé que je vais bientôt avoir une nouvelle occupation.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Je m'était préparé à tout, sauf à cela de Milo. Mon meilleur ami avait vraiment pris les devants sur la situation, jusqu'à trouver des pistolets tranquillisants et il s'était même renseigné pour savoir quelle plante utilisée pour affaiblir un loup-garou, il n'y avait rien à dire là-dessus, le grand brun était très fort et rusé, j'étais de plus en plus rassuré sur la suite des évènements, même si je savais parfaitement qu'un loup-garou n'était absolument pas facile à neutraliser.

"Si je suis fâché? Pas du tout, nous parlons quand même de ta sécurité, c'est important que tu es prévu de quoi te défendre."

Même s'il s'agissait de moi, je savais très bien que j'allais me perdre dans la bête à un moment ou un autre, et je n'avais aucune garantie que je pourrais faire quoi que ce soit pour empêcher mon loup de faire du mal à Milo. J'aurai tellement souhaité qu'il m'écoute et qu'il quitte la grotte au moment où je commencerais à me transformer, je m'en voudrais à vie si je venais à lui faire du mal.

Je ne pouvais plus rester dans la position dans laquelle j'étais, je sentais que mon corps allait encore faire des siennes, et je voulais éviter le plus possible à Milo de voir ça. Je m'enfonçais un peu plus dans l'obscurité, quand mon souffle fut coupé, comme si je venais de recevoir un énorme coup dans le thorax. Je me pliais de douleur, je passais mes mains sur mon torse et je pouvais le sentir se déformer, mon estomac se contractait, mes poumons se vidaient de tout l'air que j'avais pu inspirer, j'avais l'impression d'étouffer. J'étais à nouveau sur le sol, je me débattais violemment, comme si quelqu'un était en train de me porter des coups, sauf que là, j'étais mon propre assaillant. Je ne voulais pas perdre, mais la bête n'en pouvait plus, elle souhaitait sortir. Que pouvais-je bien faire, je n'étais pas prêt, je ne voulais pas encore disparaître ... je ne voulais pas changer. Encore quelques instants, puis plus rien... De nouveau le calme.

Cette fois-ci, je n'avais plus de pointes, mais mon corps souffrait le martyre et j'avais terriblement chaud. J'avais du mal à garder mes esprits, il fallait que je me concentre sur ce qui se passait, je devais protéger Milo et le faire comprendre qu'il devait fuir. Je réussis à me redresser tout en me tenant contre le mur, j'essayais de respirer comme je le pouvais, mais les chaînes m'empêchaient de le faire correctement. Le moment allait arriver, c'était imminent.

"Mi.. Milo. Je t'en supplie il faut ... il faut que tu partes avant que je ne me transforme."

La peur me prenait à la gorge, je sentais les larmes me coulaient sur les joues de nouveau. J'avais maintenant plus peur de lui faire de mal que de me transformer, je savais que je ne pouvais plus rien contre ça et que tout ce que je pouvais faire, c'est de faire de mon mieux pour que mon meilleur ami m'écoute et qu'il quitte cet endroit le plus vite possible.

"Je ne pourrais pas ... je ne pourrais pas vivre si tu n'es plus là à mon réveil. Je ne veux pas prendre le risque de te perdre."

À nouveau, mon esprit dérangé me faisait dire des choses que je n'aurai jamais dites en temps normal, cet enfoiré de loup allait finir par me faire dévoiler mes sentiments cachés pour Milo, ce qui viendrait tout foutre en l'air entre nous. Je venais juste de le récupérer, je ne voulais pas le voir partir de nouveau.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo








il ne faut pas être devin pour comprendre que fasse à un loup javais peu de chance. Enfin surtout si je ne oeux pas tuer ce loup, je serais incapable de blesser Owen, alors le tue ? Javais donc prevu des seringues, si ça ne le rendait pas totalement inconscient au moins il serait probablement ralentit.


Je suis content de voir qu'il le prend comme ça et j'ai envie d'ajouter que si j'ai pris ce pistolet c'est autant pour sa conscience que ma vie. Je n'ai pas peur de mourir, mais comme il vas me l'assurer quelques secondes plus tard, il ne se remettrait pas de me tuer. C'est ça l'amitié, j'ignore totalement que ses sentiments à mon égard sont plus complexes et de toute façon ça ne changerais rien pour moi de le savoir ou pas.

Owen se lève et se dirige dans un coin sombre, d'instinct je lui emboîte le pas mais la noirceur de la grotte m'empêche d'aller plus loin. J'entends la respiration haletante de mon ami stopper net et je commence à manquer de sang froid. Il étouffe ! Mon meilleur ami suffoque et je ne sais absolument pas quoi faire ! Sa voix romps une nouvelle fois le silence pour presque me supplier de partir et alors que je voulais dire non, j'ai accepté.

J'avance vers Owen et le prend dans mes bras, je sais que tout sera différent après cette nuit.

je sors, pour toi ! Je resterais proche et si jamais tu sors de cette cave je te traquerais. Je t'empêcherais de faire du mal à qui que ce soit l'ami.

Je fait demi tour en prenant mon sac, je glisse le pistolet à l'arrière de mon pantalon, je prend une lampe de poche et passe les grilles avant de les fermer dans un claquement sourd. Je place chaînes et cadenas pour renforcer la vieille serrure et avec un petit sourire je me retourne en chantonnant pour essayer de distraire Owen.

hakuna matata, mais quelle phrase magnifique ... hakuna matata, quel chant fantastique ...


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Scott Caan
Gouttes de sang : 341
Date d'inscription : 19/01/2016
Age : 25
Localisation : Mystic Falls.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial

Remember my first time
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Je ne m'attendais pas à ce que Milo me prenne dans ses bras et encore moins à ce qu'il accepte enfin de quitter les lieux. Ces dernières phrases me résonnaient dans la tête, il faisait vraiment ça pour moi et c'était l'un des plus beaux cadeaux qu'il pouvait me faire, je pouvais déjà me rassurer de savoir que Milo serait vivant à mon réveil. Lorsque mon ami quittait enfin la grotte, j'eut comme une sensation de vide en moi, comme si j'étais maintenant totalement seul face à tout cela, et d'ailleurs, c'était bien le cas. Au loin, à mon grand étonnement, je put entendre la chanson du roi lion, celle de Timon et Pumbaa. Ce dessin animé je le connaissais que trop bien et j'étais vraiment surpris d'entendre que l'ancien soldat le connaissait aussi. Je ne pouvais m'empêcher de lâcher un rire, l'image de la tête que pouvait faire Milo lorsqu'il voulait plaisanter, elle valait de l'or ... et j'étais bien heureux d'avoir cette image avant la dernière phase de ma transformation.

La douleur était plus qu'insupportable. J'avais décidé de fermer les yeux afin d'éviter de voir mes membres se déformer comme tout à l'heure, mais je pouvais le sentir, chaque partie de mon corps, le moindre os qui pouvaient se casser, je ressentais tout. À un moment donné, mes dents-de-loup avaient elles aussi poussé, c'était différent de quand je les faisaient sortir, là j'étais incapable de les rétracter. Cela a continué comme ça pendant encore un quart d'heure, je crois. J'avais poussé un dernier hurlement qui avait plus ressemblé à un grognement d'un animal, puis ensuite le trou noir.

Je m'étais réveillé plusieurs heures plus tard, dans la clairière de la forêt, totalement nue, recouvert de poussière et de boues. Il faisait encore nuit, il devait être tard dans la nuit. Mon corps me faisait affreusement mal, je ne sais pas trop comment, mais j'avais réussi à me mettre assis, j'avais passé ma tête dans l'eau afin de retirer les crasses qui s'étaient accumulées dans mes yeux et dans mes cheveux. Puis après j'étais resté là quelques minutes à attendre que quelque chose se produise, mais rien. La lune était encore bien pleine et je pensais que j'aurais pu éventuellement me transformer à nouveau, mais apparemment cela ne fonctionnait pas comme ça, il n'y avait qu'une métamorphose, et c'était tant mieux, car je n'aurai pas pu survivre à une autre, c'était physiquement impossible. J'avais aussi été très surpris d'avoir des sens encore plus aiguisé que d'habitude, je pouvais tout entendre, tout voir, tout sentir, c'était une sensation étrange, encore plus que d'habitude car en temps normal, j'étais capable de maîtriser tout cela, mais là non, c'était bien trop fort, j'avais été prévenu de cela, tout allait redevenir normal d'ici quelques heures

Quand je pu me lever, je commençais à faire des semblants de pas afin de partir à la recherche de Milo, j'étais paniqué, j'espérais de tout coeur que mon ami n'avait pas fait l'idiot lorsqu'il m'avait vu sortir de la grotte, j'espérais vraiment qu'il s'était caché et qu'il avait attendu ... je devais le retrouver, mais avant cela il fallait que je repère mieux que cela. J'étais loin de la grotte, à plusieurs kilomètres et il était pratiquement certain que Milo avait dû perdre ma trace. Un loup-garou est tout aussi rapide qu'un vampire l'hors de la pleine lune. En parlant de vampire, j'espérais que je n'avais pas rencontré les frères Salvatore en chemin, ils étaient deux personnes que j'appréciais beaucoup.

Je commençais ma balade, très lente, dans la nuit noire. Je restais silencieux, il se pourrait que d'autres loups se promènent dans ses bois, et je n'étais absolument pas en état d'avoir un affrontement avec qui que ce soit. La marche allait être longue, j'espérais vraiment que Milo allait sortir d'un buisson avec son sourire niait et que nous allions pouvoir rentrer, j'avais absolument besoin d'une douche et de dormir ... arf, pas certain que j'allais tenir debout jusqu'à ce qu'il apparaisse.
copyright acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nouvel habitant
Avatar : alex o'loughlin
Gouttes de sang : 310
Date d'inscription : 27/03/2016
Age : 39
tu ne seras pas seul !
Owen
feat.
Milo








en sortant de la cave je ne savais absolument pas à quoi m'attendre, je choisis de me caler en hauteur histoire d'avoir une vue dégagée. Je trouve un arbre solide dans lequel je grimpe avec une certaine agilité, on ne voit rien à dix mètre mais ce n'est pas grave, mes mains ouvrent le chemin au reste de mon corp et je me hisse jusqu à mi hauteur.


Dans mon arbre j'attend, les minutes passent et j'ai l'impression que ça se transforme en heure quand finalement j'entends un hurlement qui me glace le sang. C'est à cet instant que j'ai su que mon ami avait fini de vivre une torture. Il était probablement soulagé de ses souffrances et je souris apaisé également. J'entends du bruit dans la cave et je fini par fermer un oeil.

Un vacarme met mes sens en alerte, je sort mon pistolet et vise l'entrée de la cave en attendant de voir sortir Owen d'une minute à l'autre.
Rapidement un loup magnifique sort en courant, je sais que la nuit vas être longue. Je saute bas de mon arbre et commence à courir derrière Owen, enfin sa version lupine en essayant de faire un maximum de bruit. J'arrive à attirer l'attention du loup qui se retourne pour me faire face en montrant les dents.

eh l'ami ... Owen ... c'est Milo ...

Comme si j'attendais un miracle, je met une main en avant mais Owen se jette en avant, je lui échappe de peu par une petite roulade latérale. J'ai eu chaud. Comme si une partie du loup savait, il se remet à courir et je le vois disparaître au loin.

désolé mon pote ... mais tu ne vas pas t'en sortir comme ça

Je me relève et me met à courir, le loup s'est arrêté dans une clairière je suis à bout de souffle et il m'entend arriver. Je lève le pistolet avec une dose d'aconyt et au moment où je tire, Owen me saute dessus et cette fois il ne me rate pas. Je sens sa patte écraser mes côtes et ses griffes pénétrer ma chaire, je n'ai pas envie de lui faire de mal mais on en arrive là où c'est lui ou moi. Je recharge le pistolet à l'aveugle et tire une nouvelle dose. Au vu du couinement j'ai touché le loup qui s'enfuit. En me relevant je sens que j'ai probablement une côte fracturée en plus de multiples lacerations mais je continue d'avancer, la respiration se fait douloureuse et je fini par perdre la trace de mon ami.

La fatigue, la douleur et l'émotion ont raison de moi, je m'installe au pied d'un arbre et fini par m'endormir.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 i'm right here bro' • pv owen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Matthews, Owen] Les enfants de Staline
» [Tribute] Owen Driscoll
» [ MIGIDOLL ] Owen
» Thomas Owen
» Owen Wister

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: L'Ancienne Eglise et les Ruines-