Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas. [Pv : Balto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3
Un autre ...
Ma tête est posée, là, contre la planche en bois du bar. Je crois que je réfléchis, mais j'en suis pas sûr. Et à en sujet par ce qui m'entoure, je dois avoir une réflexion bien ennuyeuse et surtout, dénuée de tout sens critique ou moral. Après encore un peu de temps à patienter, évacuant dans le plus profond de mon estomac mon dernier verre, je me redresse et en demande un nouveau. J'ai maigris, ça se sent dans mon endurance à l'alcool, même si je n'y avais pas vraiment fait attention jusqu'à maintenant. C'est vrai, mes pantalons sont plus lâches, mais j'avais pensé à un problème avec la machine à laver vu comme je parviens durement à m'en servir parfois. Mais non, mon corps a bel et bien fondu. Même mes envies séductrices ont fondus depuis notre dispute ; je bois pour être plus content, plus pour draguer. Habituellement, quand je me bourre la gueule, c'est pour m'amuser ou juste pour me désinhiber un peu. Là, c'est juste pour espérer sourire. Mais c'est une idée stupide, parce qu'à part un air franchement blasé sur la tronche, je vois pas ce que j'affiche d'autre.

Mon nouveau verre est là et ce coup-ci, je prends soin de bien l'observer, faisant même tourner mon doigt sur le contour du récipient de verre. J'ai soif ou j'ai juste envie de m’enivrer ? Réponse évidente, ponctuée par ma première gorgée dans le nouveau verre que voilà. Je suis imprudent au complet, mais bon. Nath a promis de me tuer, si je reste ainsi exposé, il sera bien obligé de venir me chercher pour m'isoler. A moins qu'il n'envoie quelqu'un à sa place ? Ça serait lâche, ça ne lui ressemblerait pas. Et dans le pire des cas, je crois que je n'ai aucune envie de le tuer, en ce qui me concerne. Ai-je vraiment l'étoffe d'un chasseur ? Je ne pense pas. Sinon, mon corps, mes vêtements seraient recouverts de verveine et d'aconit. Au lieu de quoi, je n'ai même pas pris une seule arme. Preuve évidente que je ne sais pas du tout ce que je veux au final. D'ailleurs, je ne veux même plus de ce verre qui aurait été celui de trop de toute façon. Je veux rentrer et me noyer sous une pluie de chips comme un gros porc et plus bouger de mon canapé de la soirée. Payant ma consommation, je ramasse ma veste en cuir et la jette rapidement sur mes épaules. Je regarde pour la énième fois mon téléphone, comme si j'attendais quelque chose d'important qui ne viendra jamais. Pourtant, ce n'est qu'un rapide coup d'oeil. Je le range dans ma poche et passe la porte de sortit, bousculant quelqu'un sans même y faire attention. Mais même si je le remarque, je ne m'arrête pas, traçant ma route comme si de rien n'était.

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



Il n’y avait rien de tel qu’après une bonne journée de travail, d’aller boire un verre en bonne compagnie. C’était le plan prévu entre Barreth, et ses collègues de l’hôpital. Qu’ils étaient infirmiers, médecins, ambulanciers ou tout autre, peu importaient. Tant qu’ils étaient en petit groupe, et qu’ils pouvaient passer une bonne heure de détente autour de quelques verres, avant de rentrer chez eux. C’était le petit rituel du groupe de temps en temps. L’endroit parfait à Mystic Falls pour cela était le réputé Mystic Grill. C’était donc tout naturellement qu’ils s’étaient dirigés par là-bas. Et comme toujours, la soirée s’était bien déroulée. Ils avaient bu, ils avaient rigolé, ils s’étaient amusés, installés dans leur petit coin du bar-restaurant. Et alors qu’il était sur le point de partir et d’abandonner ses amis pour retourner au manoir de sa meute, où il vivait, Barreth fut stopper sur le coup par quelqu’un qui venait de le bousculer. Instinctivement, et par pure politesse, le louveteau s’excusa. Il espérait une réponse en retour, qui n’arriva finalement jamais. Barreth plissa les yeux devant ce comportement. Le loup n’était pas un chercheur à embêtement, il ne releva néanmoins pas l’impolitesse, préférant se dire intérieurement que toutes formes de bonnes manières avaient définitivement disparues de ce monde.

Puis l’odeur lui parvînt jusqu’aux narines. Venant se nicher au coin du nez. Elle aurait pu passer inaperçu. Que nenni. C’était sans compter sa nature lupine. Bien qu’habituellement refoulée au plus profond de son être, ne ressurgissant que lors des périodes de pleines-lunes, la proximité de l’odeur avec un membre de sa propre meute, de sa propre famille, réveilla ses sens de loup-garou. L’individu qui l’avait bousculé. L’odeur venait de là. Ce n’était pas à proprement parlé l’odeur d’un membre de sa meute, mais plutôt de quelqu’un ayant été proche. Trop proche, peut-être. Le souvenir lui revînt, comme un flash. Le souvenir de Nathaniel, l’Oméga, retrouvé au milieu de la forêt totalement dévasté, tenant dans ses mains la veste d’un autre. La même odeur était sur cette veste. Barreth pouvait parier sa vie, tellement il était sûr de ce qu’il avançait. Il avait lui-même soigné Nathaniel, et s’était suffisamment approché pour pouvoir sentir cette odeur.

Il devait agir. Ne pas perdre la trace de cet individu, aussi louche pouvait-il être. S’il ne se trompait pas, cela voulait dire que Nathaniel avait eu des problèmes avec ce type. Autant dire que ça ne se passerait pas comme ça. Le louveteau prépara son téléphone à envoyer un message à Logan et Nashoba, les deux supérieurs de la meute, dans le cas où ça dégénérait trop. Au fond, Barreth était une guimauve, un marshmallow, un caramel fondu, qui le rendait tout mou. Il ne pourrait pas être violent. Il voulait juste avoir des réponses, et savoir ce qui s’était passé. Sans aucun doute que si l’homme qui l’avait bousculé n’avait aucune excuse, son comportement changerait du tout au tout. Il n’avait pas de réel contrôle quand quelqu’un s’en prenait à sa meute, et de tout son cœur, il pouvait faire en sorte de les protéger.

Suivant le chasseur jusqu’à la sortie, il attendit d’être suffisamment loin de toutes autres personnes pour pouvoir discuter calmement. Il accéléra le pas pour se mettre à son niveau. Plaçant sa main pour le faire s’arrêter sur le bord de son épaule…

- Excuse-moi…

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3
Un autre ...


M’éloignant tranquillement du bar, assez lentement d'ailleurs, je crois que je vais finir ce soir encore ivre mort. Rentrer chez moi pour me murger semble être horriblement tentant. Mais en même temps, j'ai une curieuse envie de m'arrêter et de retourner sur mes pas, souhaitant me foutre minable dans ce bar même où je travaille habituellement. Mais franchement, Matth n'en serait pas vraiment heureux. S'il doit virer un de ses employer ivre hors d'un service, ça ne jouera pas en ma faveur. Déjà que je crois sentir le licenciement me guetter au vu de ma fatigue lorsque je suis en service, je préfère faire attention et me mettre minable à l'abris des regards. Commençant donc à m'éloigner du bar, à petits pas, pas vraiment pressé en réalité, j'enfonce doucement mon nez sur les rebords de ma veste et fixe le sol en commençant à avancer. Je crois que je ne m'en remets toujours pas. Voilà plusieurs jours déjà que je n'ai plus parlé à Nathaniel et je me sens toujours attaché à lui, proche de lui, tout comme je me sens très loin et complètement coupé du monde que nous nous étions construit. Sa présence me manque et je dois admettre avec peine que ma tentative de ne pas m'attacher à lui a été incroyablement vaine et totalement inutiles. Il me manque et se manque ne fait que grandir d'heure en heure, moi qui espérait que cette situation dérangeante et oppressante s'en irait aussi vite qu'elle était venue avec quelques verres, me voilà bloqué. Car malheureusement, elle ne s'est pas barré et j'ai l'impression que l'alcool l'a fait gonflé, encore plus qu'une éponge sèche qu'on aurait mise sous l'eau.

Alors que j'entends des pas s'approcher de moi dans mon dos, je n'y prête pas vraiment attention et garde la tête basse. Concentré, je reste même le regard fixé au sol, malgré ma parano. Je le veux, je le veux tellement ! Mais rien, rien ne me vient vraiment à l'esprit objectivement. J'ai le crâne complètement vide, c'est mon coeur qui n'arrive pas à trouver de pou calme et régulier, c'est ma respiration qui m'inquiète de plus en plus. Voilà plusieurs nuits que je me réveil, trempé de sueur à crier son nom, le souffle complètement coupé et que je mets plusieurs minutes à me calmer. On m'a parlé de crises d'angoisse, mais il me faudrait l'avis d'un médecin pour le confirmer. Et franchement, claquer je sais pas combien pour une consultation où un connard m'informerait que j'ai juste des troubles de je ne sais quoi, non merci. Surtout que j'ai remarqué que les médicaments étaient toujours à gerber et que, malheureusement, je gerbe déjà assez souvent comme ça ces temps-ci.

- Excuse-moi…

Aussitôt, je me retourne et lui colle un pin en travers de la joue. Assez fort, mais pas ultra violent non plus. Je ne suis pas inquiet, étrangement calme. Secrètement, je prie pour que ça soit un ancien client à moi qui aimerait me casser la gueule pour marchandise pourrit ou que ça soit un loup de la meute à Nath qu'il aurait envoyé pour me tuer.

- Ça dépend. T'excuser de quoi ?

Je le regarde fixement, les mains en garde. Je suis tellement sur les nerfs, tellement épuisé, qu'un simple contact à l'épaule vient peut-être de me faire cogner un parfait inconnu, qui venait juste me rapporter quelque chose que j'avais fais tomber, ou qui voulait me demander l'heure ... Qui sait ...

© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



A peine avait-il eu le temps de lui toucher l’épaule qu’il ressentit une vive douleur au niveau de la mâchoire. L’inconnu venait de le frapper. Et il ne l’avait pas raté. Le coup, Barreth ne l’avait pas vu venir. Il plaça sa main sur le bas du menton et caressa sa joue également. Il essuya un léger filet de sang qui s’était formé après que sa lèvre se soit légèrement ouverte sous l’impact du poing contre l’une de ses dents. Intérieurement, le corps de Barreth bouillait entre deux feux. Recroquevillé à l’intérieur, quelque chose voulait se déclencher. Une haine atroce, une colère sombre. Quelque chose en lui voulait qu’il riposte, qu’il utilise toute sa force surhumaine pour décrocher la tête de l’inconnu et l’envoyer sur la lune. Tandis que le reste de son corps se battait pour refouler cette envie plus que meurtrière. Le jeune médecin resta sans bouger sur le moment, la tête en retrait, le temps de reprendre contrôle sur la situation. Il ne devait pas perdre pied. Il valait mieux que le monstre qu’il avait en lui. Il fallut plusieurs secondes d’intenses combats émotionnels, mais il finit par claquer la porte. Cette porte qui refoulerait le loup loin profondément. Le louveteau expira un coup, et se redressa, en reculant d’un pas.

- Je vais mettre ça sur le coup de l’alcool. Tu empestes à des kilomètres…

Le jeune loup leva les yeux au ciel en voyant à quel point Lucas avait une sale tête, ce soir. Il profita de ce petit instant de calme pour s’essuyer la lèvre et vérifier que ce n’était rien de grave. Un pur réflexe, puisqu’au final, il finira par guérir automatiquement. Il réfléchit ensuite à la manière dont allait se dérouler la suite, car il ne s’était pas vraiment attendu à ce que la conversation commence comme ça. Allait-il le frapper sans cesser jusqu’à ce que son cœur s’arrête ? Allait-il appeler sa meute à la rescousse pour une sentence collective et exemplaire ? Devait-il faire vivre à Lucas la même chose qu’il a fait vivre à Nathaniel ?

Non, Barreth ne devait pas céder à la tentation. Toute cette tristesse de Nathaniel avait bien trop d’impact sur lui, et il perdait pied. Il ne portait pas un bon jugement sur la situation. Et même s’il ne connaissait rien de ce qu’il s’était passé, et que Lucas était un véritable psychopathe, le louveteau n’avait pas le droit de péter les plombs.

- Je ne suis pas là pour te faire du mal, sauf si vraiment tu es dangereux. Je veux… Juste comprendre…

Barreth fit un demi-sourire rassurant sur le moment, invitant à la discussion. Parlant doucement mais distinctement, pour ne pas cacher ses intentions. Il avait soigné Nathaniel et ce dernier lui faisait confiance. Suffisamment pour qu’il ne fasse rien qui n’aille à l’encontre de cela. Mais il l’avait retrouvé dans un tel état, si catastrophé et au bord du gouffre, il serait un piètre compagnon de meute s’il ne faisait rien pour trouver une solution à ça. Barreth serre les poings, et les détend aussitôt. Ses muscles le démangent, la cible est si proche de lui. Déferler sa colère, et sa peine de voir son ami proche détruit, sur cet inconnu, qui semble être la cause de tout, était si tentant…

- Peut-être que tu pourras m’expliquer pourquoi ton odeur trônait aux côtés de mon « frère » complètement dévasté ?

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3
Ami ou ennemi ?


Je le fixe, observant ses réactions avec beaucoup d'attention. Normal, je dois avouer que même en étant un peu agressif dans mes réponses face à une accoste d'un quelconque inconnu, mais là, je suis pas mal à cran ... Regardant le jeune essuyer son sang sans l'ombre d'un remord, je crois que le monde qui m'entour est en suspend face à lui. Je crois que la question de ''est-ce que t'es un loup ?'' a envie de jaillir de ma gorge. Mais je pense ne pas être encore totalement con et donc, s'il l'est, je lui laisse l'honneur de se cramer tout seul avec une quelconque preuve de sa nature.

- Je vais mettre ça sur le coup de l’alcool. Tu empestes à des kilomètres…

A cette remarque c'est évident, je ne peux pas vraiment faire comme si je n'avais rien entendu. En effet, j'ai bu. Mais pas tant que ça. Et je pense que ce n'est pas non plus une évidence ! Sentir ça dans mon souffle lorsqu'on est juste en face de moi, d'accord, mais à quelques mètres quand même... Oui, je crois que je m'accroche à peu de choses, un peu comme si je n'espérais qu'une chose ; qu'il soit là pour me parler de Nath...

- Je ne suis pas là pour te faire du mal, sauf si vraiment tu es dangereux. Je veux… Juste comprendre…

Comprendre quoi ? Voilà la seule question qui me vint à l'esprit. Je dévisage légèrement le nouveau venu et l'analyse, le couvrant entièrement du regard. Je ne comprends absolument rien je crois. Non, je pense que j'en suis même sûr. Je ne laisse aucune de ses réactions ou de ses mouvements passer inaperçu. J’interprète tous ses faits et gestes, essayant de prévoir même ses futurs manœuvres, mais avec un inconnu dont on ignore concrètement la nature, ce n'est pas chose facile.

- Peut-être que tu pourras m’expliquer pourquoi ton odeur trônait aux côtés de mon « frère » complètement dévasté ?

Je sursaute légèrement assez étonné d'entendre parler de Nathaniel comme de quelqu'un de dévasté soudainement alors qu'il était censé vouloir et souhaiter ma mort ? J'avoue trouver ça étrange en revanche, le coup de ne pas savoir qui je suis. Là aussi, j'étais presque sûr qu'il alarmerait sa meute au complet pour tenter de me tuer. Pourtant, je suis maintenant sûr que cet homme est un loup et pourtant, il ne semble pas vraiment connaître ma réelle identité ... Un bon point pour moi je crois bien.

- Dévasté ? Je t'avoue que cette description m'étonne.

Me redressant à mon tour pour paraître un peu plus droit que je ne le suis, je fourre mes mains dans mes poches. Bon sang, je ne dois tellement pas être crédible ! Je crains d'imaginé Nathaniel dans le même état physique ou émotionnel que moi ? Voir pire ! Non. Pas pire ... Le petit loup aux cheveux de miel a toujours été du genre courageux et fort. Il n'y a qu'à contempler nos vie pour le comprendre. Malgré une enfance similaire, lui, a parvenu à se redresser plus fort que jamais et il se trouve être incroyablement doué. Possédant un métier qui semble le combler d'une certaine façon, possédant plusieurs amants comme il avait cru bon de m'en informer, je suis sûr grâce à ça qu'il se relèvera sans mal de cette séparation qui n'en est même pas une ! Pour qu'il y est rupture, il faudrait qu'il y est eu couple avant.

- Je suppose que tu es un loup de la meute de Nathaniel c'est bien ça ?

Je soupir grassement et même si je suis soudainement inquiet pour lui après l'utilisation par le loup face à moi du qualificatif de ''dévasté'' en parlant du blond. Je ne dois pas, je ne dois pas ... Malheureusement, oh oui ! Bien, bien malheureusement, aucun sentiment concret ne m'autorise à avec de la peine pour lui. Enfin ... Je crois.

- Je ne pense pas être l'homme responsable de ses malheurs. Je n'étais qu'une aventure pour lui, un genre de plan baise régulier tu vois ?

Autant Nathan que moi, avons trouvé l'idée fabuleuse d'enfreindre les règles des plans cul et des sexfriends. Rien d'autre que du désir et de l'amitié ! Je n'irais pas jusqu'à parler d'amour, loin de là, mais il faut avouer qu'il s'est effectivement passé quelque chose de plus entre nos deux êtres.
© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



Barreth le regarda sans rien dire pendant plusieurs secondes. Il comprenait facilement que le jeune devant lui se foutait ouvertement de lui. Il n’y avait pas besoin de plus de preuves pour savoir que c’était lui, le responsable, contrairement à ce qu’il disait. Nathaniel avait été retrouvé dans la forêt, nu, avec une simple veste avec l’odeur d’un humain, des odeurs d’animaux, une blessure à la jambe, et un piège cassé juste à côté. L’odeur pointait subitement vers ce petit bout d’homme qu’il venait de trouver, et à défaut d’être le principal responsable, il était au moins lié de très près aux malheurs de l’Oméga de la meute. Alors, pour le médecin, ce n’était pas la peine de feinté. Il avait compris que c’était lui, et il ne lâchera pas le morceau. Pas de sitôt en tout cas.

Le louveteau ne savait pas comment interpréter les paroles du chasseur. Faisait-il ça pour sauver sa peau, par crainte ? Et dans un tel cas, il pourrait venir à se calmer pour discuter plus calmement de la situation, et négocier le départ de Lucas de la vie de tous les membres de la meute. Ou le faisait-il exprès, pour enfoncer un peu plus le couteau dans une plaie ouverte ? Et dans cette possibilité, il serait obligé d’en venir aux mains. La méchanceté gratuite, et la cruauté sans aucune forme de regret, était de plus en plus monnaie courante à Mystic Falls, entre toutes les bestioles et les humains psychopathes qui trouvaient un intérêt à venir s’installer en ville. En venir aux mains, Barreth ne le voulait pas. Il n’était pas comme ça, il ne voulait pas devenir comme ça. Il avait déjà tué des gens, dans un excès de forme lupine. Tuer, c’était se montrer faible face au monstre. Frapper, se battre, se mettre en colère, c’était libérer le loup. Il. Ne. Devait. Pas.

Levant les yeux au ciel, pour montrer son désaccord et à quel point il trouvait les réponses du chasseur insuffisantes, le louveteau enchaîna sans attendre.

- Ne me prends pas pour un imbécile. J’ai soigné la jambe de Nathaniel, et sa blessure n’était pas par hasard en tombant sur une branche, elle est trop rectiligne. On l’a retrouvé avec une veste, qui n’était vraisemblablement pas la sienne. Et ton odeur…

Il s’en fichait éperdument qu’il sache qu’il était loup. Si le chasseur voulait le tuer, parce que Barreth tentait de protéger sa meute et les siens, tant mieux. Ca le libérerait au moins de cette maudite malédiction dont il tentait vainement depuis si longtemps à fuir.

- Ton odeur était sur la veste, plus que bien imprégnée. Je ne suis pas Sherlock Holmes, mais je me doute que tu es le propriétaire de cette veste… Et donc responsable de cette nuit-là où Nathaniel a été blessé.

Il n’en avait pas terminé avec son exposé. Il lui donnait une dernière chance de se dévoiler, de dire la vérité et d’assumer sa position, et ce qu’il s’était réellement passé cette nuit-là dans la forêt. C’était difficile pour Barreth de l’acculer, pour le forcer à avouer, car l’Oméga n’avait pas décroché un seul mot depuis que la meute l’avait retrouvé. Il refusait d’en parler, et se mettait même en colère. Le louveteau n’était là que depuis récemment, certes, et il ne connaissait pas fortement autant Nathaniel que les autres ne le connaissent, cependant jamais il ne l’avait vu se mettre à ce point en colère. C’est que la situation devait être grave. Trop importante, pour être prise avec des pincettes. Et c’est ce qui lui faisait peur. Il y avait un groupe de personnes en ville qui cherchait à attraper des loups, et Nathaniel avait failli y passer. La peur de perdre l’un des siens, le taraudait.

- J’aurais qu’une question : pourquoi ? Pourquoi le piège ? Pourquoi le laisser en vie ? Pourquoi Nathaniel ne veut pas nous dire qui tu es ?

Il baissa la tête quelques instants, passant sa langue sur ses lèvres pour les humidifier à nouveau et laisser le temps à Lucas d’assimiler toutes ces questions.

- Je ne partirais pas tant que tu n’auras pas répondu.

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3
Ami ou ennemi ?


- Ne me prends pas pour un imbécile. J’ai soigné la jambe de Nathaniel, et sa blessure n’était pas par hasard en tombant sur une branche, elle est trop rectiligne. On l’a retrouvé avec une veste, qui n’était vraisemblablement pas la sienne. Et ton odeur…

Plus le moindre doute sur sa nature ! Enfin, ce n'est pas comme s'il avait encore des doutes. Je crois que j'en suis sûr depuis qu'il a ouvert la bouche la toute première fois pour m'accoster. Le brun ne m'inspire pas confiance du tout, il a même tendance à me rendre fou rien que par sa présence. Pourquoi ? Pare que ce con me rappelle que moi, contrairement à lui, je n'ai même pas le droit d'approcher Nathaniel... Muscles tendus, je l'observe tranquillement, évitant tout mouvement pour ne pas lui donner de marge. A vrai dire, même si j'ai été le premier à frapper, je ne veux pas vraiment engager un combat finalement. Je ne sais pas ce qu'un loup sous forme humaine a comme capacité, si ça se trouve il pourrait se trouver derrière moi et me tordre la nuque en un simple battement de cil ...

- Ton odeur était sur la veste, plus que bien imprégnée. Je ne suis pas Sherlock Holmes, mais je me doute que tu es le propriétaire de cette veste… Et donc responsable de cette nuit-là où Nathaniel a été blessé.

Je m'irrite aussitôt, à peine l'évocation de cette horrible matinée fût-elle évoquée. En effet, si j'avais su, je n'aurais posé aucun piège et aurais simplement attendu que le blond me rejoigne pour parler avec lui. Mais ni lui ni moi n'était prêt à voir ça, apprendre ces nouvelles. Ce n'est pas comme si nous nous étions donnés une chance de se convaincre l'un l'autre. Si seulement il avait comprit que seuls quelques mots auraient suffis à me convaincre.

- J’aurais qu’une question : pourquoi ? Pourquoi le piège ? Pourquoi le laisser en vie ? Pourquoi Nathaniel ne veut pas nous dire qui tu es ?

Je ne peux m'empêcher de rire nerveusement face à une telle vague de question. N'avait-il pas annoncé qu'il n'en aurait qu'une unique ? Passé le contre-coup de l'agacement, je le regarde d'un air fixe et serre même légèrement les lèvres. C'est dans ce genres de moment que je rêve d'être surnaturel et d'avoir un pouvoir moi aussi ; la téléportation.

- Je ne partirais pas tant que tu n’auras pas répondu.

Grimaçant avec une exaspération ouvertement dévoilée, je trépigne d'emmerdement sur place. Bordel, je pense que ça ne le regarde pas, les histoires de Nathaniel et les miennes ne sont pas siennes et je ne vois pas pourquoi je devrais lui répondre mais rien qu'à voir sa tronche, j'ai la fidèle impression qu'il serait du genre à nous suivre et à nous harceler jusqu'à tout apprendre. Mais il peut toujours courir, je ne lui raconterait jamais tout, ce n'est pas quelque chose de concevable et si Rintintin n'est pas content, ce sera pareil.

- Mais dis moi, on sait plus compter on dirait ?

Boum. Première réponse, faite pour traduire à la perfection ce que j'avais envie de lui dire, première réponse, faite pour taper un grand coup et lui expliquer que je ne suis vraiment pas d'humeur à jouer aux devinettes. Là tout de suite, moi qui me foutait pas mal de la nature de Nathan au final, je crois qu'elle vient me titiller sévèrement et me retourne le crâne. Tous les loups sont si chiants et tenaces ? J'avoue que lorsque le blond l'était avec moi, je trouvais ça sexy, pas spécialement dérangeant, mais celui qui est face à moi, fourre sa truffe trop loin dans le sac des autres à mon goût.

- Je pense que les histoires de Nathaniel ne te regardent pas toutes, les miennes encore moins ! Apprends juste que sa blessure n'était pas faite exprès, je n'avais pas la moindre idée qu'il s'agissait de lui. Dis toi aussi que je l'ai laissé en vie parce que je ne tue personne d'innocent et même si, apprendre sa nature comme ça m'a prouvé que je ne le connaissais pas aussi bien que je l'aurais souhaité, je sais qu'il n'est pas un meurtrier.

Je serre les dents avec amertume et enfonce mon cou dans le colle de ma veste, fourrant prestement les mains dans mes poches, commençant à dessaouler un peu, vu que la discussion m'y oblige d'une façon assez brutale et perds donc ma chaleur peu à peu.

- Si toi tu comptes rester là, moi je t'offre la rue ! Je rentre chez moi ! T'as qu'à demander les explications à ce cher Nathan ! S'il n'a pas prit le temps de t'expliquer ce que je suis ni qui j'étais, ni ce que je lui ai fait, tu peux me dire d'où vient cette simple prise de tête que tu me fais là ?! T'es l'un de ses amants et t'es jaloux peut-être ? Bah ne t'inquiète pas, ses fesses sont tiennes maintenant !

Oui, je rage. Oui, je suis purement jaloux, rien qu'à l'idée d'imaginer ce mec coucher avec Nathaniel. Le blond m'avait prouvé qu'il n'était pas amoureux de moi, en me confiant que je n'étais pas le seul à partager son lit ou un quelconque plan de travail où il serait possible de baiser. Si je finis par donner une identité à ce type, ça sera surement celle d'un sexfriend.
© Nalex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



La réponse du chasseur ne fut pas celle escomptée par le louveteau. Il pensait pourtant s’être montré assez déterminé, sûr de lui, et convaincant. Il fallait que les deux parties y mettent un peu du sien. Le chasseur voulait se débarrasser de Barreth ? Très bien, il suffisait qu’il s’explique. Un petit peu. C’était pourtant rien demandé. S’obstiner dans la provocation gratuite et le sarcasme ne changerait rien. Pour le coup, et néanmoins, le jeune médecin gardait son calme. Il préférait pour le coup passer outre, et faire comme s’il n’avait strictement rien entendu. S’énerver pour ça ne ferait que prolonger le débat stérile, et il n’en avait pas terriblement envie.

Finalement, le chasseur démontra toute la portée de son erreur. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait rien, en fait. Les humains étaient-ils si stupides pour ne pas saisir un concept pourtant si instinctif, si primaire ? Il était pourtant évident que ce qui touchait un membre de la meute affectait également pour le coup tous les autres membres. Et que de facto, les histoires d’un membre sont également l’histoire des autres. D’autant qu’en plus, pour le coup, l’affaire était assez grave puisqu’une issue fatale avait failli advenir. Il avait toute légitimité à agir. Le chasseur affirmait ne pas avoir voulu s’en prendre à lui directement. Au moins lui concédait-il ce point. Mais cela signifiait alors que si ça en avait un autre, la situation aurait été toute autre, et pas dans le bon sens du terme. Lorsqu’il évoqua l’innocence de Nathaniel, Barreth lâcha une esquisse de sourire qui n’était pas vraiment sincère mais qui traduisait plutôt son désaccord total sur la situation. Sur un ton presque blasé, il l’interrompit.

- On est tous des meurtriers. Nous n’en serions pas là sinon…

Mais décidément non, Lucas ne comprenait rien. Il ne saisissait pas l’importance de la situation. Il ne comprenait pas dans quel état se trouvait Nathaniel. Se doutait-il au moins de comment il pouvait être ? A priori non. Et c’est ce qui radoucit Barreth, légèrement. Dans son esprit, il commençait à saisir ce qui se jouait sous ses yeux. D’un côté, il y avait Nathaniel, qui refusait de parler et de manger, s’affaiblissant chaque jour. Et de l’autre, il y avait cet inconnu, plutôt remonté à bloc contre le comportement de Nathaniel. Et malgré l’air dédaigneux qu’il s’embêtait à vouloir afficher, on pouvait y lire un certain agacement émotionnel. Etait-il jaloux ?

- Sombre crétin…

Le médecin n’en revenait pas d’entendre ça. Il avait lâché l’insulte par dépit, sans aucune retenue, ne faisant même pas attention aux conséquences que cela pourrait créer. Le louveteau n’était aucunement intéressé par les « fesses » de Nathaniel. Oui, il l’aimait bien. Oui, il appréciait sa tendresse. Il avouait aisément aussi que l’Oméga était plutôt séduisant. Mais jamais, il n’en voulait en faire son amant, ni au point d’en devenir jaloux. Puis, ce n’était pas comme s’il avait déjà suffisamment à faire avec Erwin, qui lui donnait son lot de petites surprises déjà. Cette naïveté dans le raisonnement de Lucas en était presque touchante. Mais malheureusement, la réalité était plus complexe et dramatique qu’une simple histoire de jalousie d’un « sexfriend ».

- Nathaniel n’est plus que l’ombre de lui-même depuis cette nuit dans la forêt. Il ne mange pas. Il boit à peine. Et il passe ses journées… A regarder des programmes idiots à la télévision. Et je ne parle même pas de son manque de sommeil qui en devient alarmant d’un point de vue médical. Et si moi-même, qui suis médecin, je ne sais plus quoi faire et ne peut que le regarder s’éteindre jour après jour… Je ne sais pas comment t’expliquer à quel point je m’inquiète pour lui.

La voix de Barreth trahissait aisément son inquiétude, qu’il ne cherchait de toute façon pas à dissimuler. Pour une raison qui lui échappait totalement, l’Oméga de la meute était dans un sale état, qui empirait rapidement avec le temps. Personne n’arrivait à y faire quelque chose. Et Lucas semblait détenir la clé du mystère. Il était la dernière personne à avoir vu Nathaniel, et semblait lui tenir rigueur de nombreuses choses. Alors, certes, le loupiot s’était calmé, et commençait à mieux assimiler la situation mais ce n’était pas pour autant qu’il laisserait filer le chasseur. Il lui fallait maintenant son aide pour remettre Nathaniel sur le droit chemin…

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Ft. Balou




- On est tous des meurtriers. Nous n’en serions pas là sinon…

Je fait une brève grimace, comprenant tout à fait qu'il m'incluait dans ce ''on'', comme les loups, comme les vampires, comme tout ce qui existe encore que je n'ai pas pu découvrir. Ca a son côté malheureux, mais ça me fait prendre conscience de plusieurs choses, ceci étant comme, de ne pas faire confiance du tout. Même au long terme, car on peut voir à quel point ça m'a pénalisé et à quel point ça m'a blessé de découvrir ce qu'était Nathaniel. En revanche, je pense pouvoir comprendre certaines choses, l'une d'elle étant qu'il avait dû avoir peur de ma réaction s'il me l'avouait. Pauvre blond, il avait dû se cacher à mes yeux. Ne sachant même pas ce qu'être loup peut inclure, j'ignore pleinement ce qu'il a dû refouler en étant avec moi. Des grognements, des aboiements ? Il est vrai qu'il avait parfois fait quelques sons étranges, mais je ne m'étais jamais vraiment posé de questions parce que pour moi, c'était des petits bruits nerveux, en aucun cas je n'aurais pu me douter qu'il s'agissait de sa nature profonde qui en venait à me parler. Si je l'avais su, j'aurais peut-être tenté de l'écouter...

- Nathaniel n’est plus que l’ombre de lui-même depuis cette nuit dans la forêt. Il ne mange pas. Il boit à peine. Et il passe ses journées… A regarder des programmes idiots à la télévision. Et je ne parle même pas de son manque de sommeil qui en devient alarmant d’un point de vue médical. Et si moi-même, qui suis médecin, je ne sais plus quoi faire et ne peut que le regarder s’éteindre jour après jour… Je ne sais pas comment t’expliquer à quel point je m’inquiète pour lui.

Pris d'un léger sursaut, je plisse doucement le nez. C'est à n'y rien comprendre ... A ne rien en croire. Le petit blond que je connais est fort, fier, dur à dompter et à cerner, plus courageux que moi. Comment peut-il avoir perdu pied d'une façon si alarmante pour une ''simple'' rupture ? Même moi, j'ai du mal à le croire. Je suis sûr qu'il va bien, qu'il aide sa soit disant colocation avec tant de brio et d’anergie qu'il l'a fait pour moi. Penser à lui suffit à me filer un peu d'espoir, j'adore ça en vérité, me souvenir de lui et de son sourire, plutôt que du loup et de ses larmes. Ca m'avait réellement déchirer le coeur de devoir lui pointer mon arme sous le nez, je n'arrive pas à le croire, j'avais hésité à le tuer pendant un quart de seconde, pas étonnant qu'il veuille ma mort à présent.

- Je n'en crois pas un mot, il est trop fort pour se laisser abattre pour si peu.

Je soupir, venant me frotter la nuque avec douleur. C'est impossible, pas Nathaniel, c'est impossible.

- Qu'est-ce que tu veux savoir au juste. Tu as déjà tous les éléments et semble tout savoir sur tout alors bon ... que veux-tu de plus ?

© Crédit Balou - 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



Barreth voulu lever les yeux au ciel pour montrer son désespoir. Il pensait pourtant avoir été assez clair dans ses propos et ses questions, au départ. Mais le chasseur s’obstinant à ne rien vouloir dire, sous prétexte que cela ne regardait pas le loup, voilà que maintenant il lui demandait ce qu’il lui voulait. Bah, avoir les réponses à ses premières questions, que nenni ! Lucas ne paraissait pas très futé, et cela désespérait un peu le médecin qui n’aimait pas vraiment devoir se réexpliquer. Peut-être en demandait-il trop, à force d’être si directe dans sa manière d’être. A force d’aller trop vite, et de faire plusieurs choses à la fois, il semait aisément les autres. Au moins s’était-il calmé, il n’avait plus envie d’envoyer son poing dans la charmante dentition du jeune homme.

- En te voyant arriver avec tes grands airs présomptueux, franchement ? J’avais envie de t’exploser la tête contre le trottoir. Mais avec le recul, ce n’était pas la bonne solution. Au moins pour Nathaniel, je suppose…

Au moins, c’était dit. Puis Barreth n’écartait pas cette éventualité si jamais les choses n’évoluaient pas correctement. Il appréciait Nathaniel, et il protégeait sa meute comme il le pouvait, mais s’il fallait user de la force pour assurer le périmètre, quitte à aggraver la relation entre l’Oméga et le chasseur, alors, il le ferait. Lucas ne ferait pas le poids, de toute façon.

Il haussa les bras et les croisa au niveau de sa poitrine. Il regardait Lucas, le mettant quelque peu au défi. Il n’aimait pas trop qu’on vienne lui parler d’un air arrogant, alors qu’il se savait dans son bon droit d’exiger des choses de Lucas.

- Si tu ne me crois pas, viens vérifier par toi-même. Et si tu penses que c’est un piège, sache qu’on n’est pas des sauvages. On ne tend pas des pièges à nos adversaires pour les tuer comme des lâches. Nous.

Il insistait sur le "nous", car il faisait bien évidemment référence au fait que les chasseurs usent de tout un tas d’artifice pour faciliter leurs chasses. Le lasso à la cheville de Nathaniel en était un exemple. La chasse n’avait rien d’équitable, entre d’un côté un homme doté d’un fusil et de l’autre une proie qui ne pouvait plus bouger.

Et puis, Barreth n’avait aucune envie de tuer Lucas. Plus maintenant. La colère avait parlé, le loup avait fait son caprice, l’humain reprenait peu à peu ses esprits, et sentir cette colère disparue, comme un souvenir, laissait une impression étrange à Barreth… Un arrière-goût qu’il n’aimait pas réellement ressentir en lui, ou chez les autres.

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



- En te voyant arriver avec tes grands airs présomptueux, franchement ? J’avais envie de t’exploser la tête contre le trottoir. Mais avec le recul, ce n’était pas la bonne solution. Au moins pour Nathaniel, je suppose…

A croire que je suis devenu suicidaire. Car franchement, ses menaces me font vraiment peu d'effet. Je suis sans cesse partagé, j'ai envie de crever, noyé sous ma solitude étouffante et d'un autre côté, de remonter la pente pour aller mieux. Mais j'ai fais fuir tous les gens en qui je tenais ces derniers temps et me voilà maintenant aussi seul qu'un rat dans une cage de laboratoire.

- Si tu ne me crois pas, viens vérifier par toi-même. Et si tu penses que c’est un piège, sache qu’on n’est pas des sauvages. On ne tend pas des pièges à nos adversaires pour les tuer comme des lâches. Nous.

Son dernier mot me fait esquisser un sourire. Nous ? Il me prend vraiment pour un putain de chasseur expérimenté ? A croire que j'ai déjà tué une centaine de loup, alors que le compteur stagne à zéro. Le premier loup que je devais tué, que j'avais enfin capturé, c'était Nathaniel et je m'étais vu incapable de l'achever. Tandis qu'au contraire, un loup m'avait littéralement éventré et sans l'intervention d'un chasseur, je me serais fais complètement déchiqueter sans que personne ne soit là pour m'aider.

- C'est drôle que tu me vois comme ça. Combien de fois je devrais le dire ... je ne suis pas un chasseur. Pas de loups en tout cas ! Dis toi bien ça, le premier loup que j'ai croisé m'a éventré, sans l'aide d'un de ces chasseurs qui te répugne tant, je serais mort déchiqueté avec lenteur sous ses crocs !

Comme preuve de mes avancements, je lève mon haut pour le laisser contempler la belle balafre qui glisse le long de mes abdos. Je soupir quelque peu et relâche le tissu, pour reprendre plus posément, bien que toujours fortement agacé, l'agacement lui même rendu plus pointu à cause de mon manque de sommeil crucial.

- Et dis toi bien que, le second loup que j'ai rencontré c'est Nathaniel. J'ai pointé mon flingue sous son nez, j'étais prêt à tirer. Je suis un monstre c'est sûr, si c'est ce que tu crois, je me garde bien de t'expliquer toute l'histoire et je te laisse conclure seul ; pourquoi je lui aurais filé une veste pour cacher sa nudité et mon putain de téléphone pour vous appeler au secours si je suis le monstre que vous adorez tant décrire. Bordel ! Ok, je suis pas un enfant de coeur, j'ai fais des conneries mais je suis pas l'enfoiré que tout le monde semble décrire après avoir croisé ma gueule ! Merde !

J'étais prêt à faire demi tour alors que je me frotte énergiquement le crâne et finis par cracher avec acidité, énervé de devoir faire face à un messager de Nathaniel.

- Non je ne te suivrais pas, je n'irais rien voir de mes yeux, si Nathaniel veut me tuer, ou veut autre chose de moi, il n'a qu'à venir me voir ! Parce que ce que tu dois ignorer Croc-Blanc c'est que ton petit loup sait très bien où j'habite !

Je regarde autour de moi, cherchant à me rappeler par où et comment j'étais venu. Je commence déjà à marcher loin de lui alors que je souffle, les dents serrés, en ne sachant pas trop s'il pourrait m'entendre.

- Aller, à plus Idefix.

© Crédit Balou - 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
The Beautiful and The Beast
Avatar : Ryan Guzman
Gouttes de sang : 919
Date d'inscription : 18/05/2015
Age : 33
Localisation : Mystic Falls, Virginie

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force
Agilité
Dextérité
Furtivité
Constitution
Endurance
Réflexion
Experience
Trait Racial


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Featuring Lucas Liska



Etait-il réellement en face d’un idiot ? Tout semblait le dire. En tout cas, il remplissait jusqu’ici parfaitement le cliché du parfait américain qui sait se servir d’une arme, mais qui ne possède que deux malheureux neurones qui se battent en duel… Pas plus futé que le canon de son fusil, en somme. Barreth ignora les piques que lui lançaient le chasseur, s’efforçant de trouver l’argument qui lui fera comprendre à quel point il se trompe et doit l’écouter. Le louveteau regretta s’être emporté, lui qui préférait d’habitude la diplomatie. Mais le coup de poing que lui avait envoyé le chasseur, ajouté à la tension qu’apporte l’état déplorable de Nathaniel, tout ceci l’avait emporté sur son calme qui faisait pourtant sa réputation.

Il n’était pas un chasseur de loup-garou. D’accord. Quand bien-même il était présent cette nuit-là, c’est qu’il chassait bien les loups-garous. Même s’il n’était pas un chasseur à proprement parlé, il voulait mettre le pied à l’étrier. Et cela voulait dire par contre qu’il avait déjà tué d’autres créatures surnaturelles, des vampires par exemple. Même si la majorité n’est pas des enfants de cœurs, Barreth mettait sa main à couper que tous les vampires que Lucas a réussis à tuer ne méritaient pas nécessairement tous la mort. Les humains devenaient radicaux et extrémistes quand ils ont peur…

Ce qui faisait du louveteau le troisième loup que Lucas rencontrait, techniquement. Félicitations pour être sur le podium. Même s’il n’y avait rien de réjouissant là-dedans.

- Tu es un enfoiré. Mais pas pour ce que tu crois comprendre.

Barreth soupira. Il lui avait déjà expliqué pourquoi, mais l’entêtement du jeune garçon faisait qu’il n’écoutait pas. Il s’obstinait à vouloir avoir raison, au grand daim des faits que le médecin lui présentait, qui étaient pourtant bien la stricte vérité. Il n’avait qu’une envie : prendre un bâton, et frapper fort sur le crâne de Lucas pour lui faire entendre raison. Il avait alors en tête l’image d’un cartoon, mais cela ne suffisait pas à lui redonner le courage de tout réexpliquer.

Car effectivement, il ne comprenait rien. La preuve dans sa déclaration finale. Barreth se doutait bien que Nathaniel savait où il habitait, ou du moins comment le contacter. C’était évident. Mais l’Oméga était juste dans l’incapacité de se déplacer… Ce n’est pas comme si le louveteau le lui avait dit ! La colère a tendance à embrumer le cerveau des gens. Et ce n’était pas beau à voir.

Avant de perdre patience, il y a un point qui interpella Barreth. « Croc-Blanc ». Pour quelqu’un qu’il ne connaissait pas, c’était surprenant. D’où il connaissait son surnom, que seules les personnes de la meute pouvaient bien connaître ? Le voyant partir, le médecin écarquilla les yeux. Hors de question qu’il parte aussi vite, alors qu’il vient de lui lâcher une bombe en pleine figure. Il fallait qu’il comprenne au moins le minimum : que Nathaniel va mal. Et qu’il réponde à une dernière question. Ce n’était pas négociable.

- Hey ! D’où tu sais qu’on m’appelle Croc-Blanc ? C’est quoi ce délire ? Je croyais que tu ne me connaissais pas !

Et de courir pour se mettre à son niveau, une main en l’air en signe d’apaisement et de négociation.

- Nathaniel ne peut tout simplement pas venir te voir car c’est à peine s’il peut marcher ! Et il ne sait pas que je suis venu te parler. Il va d’ailleurs me tuer s’il l’apprend. Et non, il ne veut pas ta mort. Il te protège, en te cachant de nous.

© Crédit Balou - 2016


Sometimes good people make bad choices. It doesn't mean they are bad people. It means they're human.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.eplanet.fr/
avatar
Nouvel habitant
Avatar : Colton Haynes
Gouttes de sang : 803
Date d'inscription : 29/12/2015
Age : 29
Localisation : Là où je peux me faire de la tune

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force3
Agilité3
Dextérité 6
Furtivité4
Constitution3
Endurance4
Réflexion 2
Experience2
Trait Racial3


Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas.
Ft. Balou



C'est que ça commence à m'épuiser. Avant, je me riais pas mal, je m'en fichais d'entendre les autres me rire au nez, me traiter de looser ou me prendre de haut. Mais je crois qu'aujourd'hui, tout commence à changer, je ne saurais dire si c'est en bien ou en mal, mais pourtant, ça change. Que ça soit à ma belle rencontre avec le blond ou bien à notre brutale rupture avec ce dernier, ma vie a été repeinte de changements. Il m'a inculqué de belles choses dans la tête, a cru voir en moi des choses qui n'y sont pourtant pas. C'est lâche, mais j'aimerais aller m'agenouiller pour demander pardon. C'est vrai. Pour une rupture, je n'aurais pas été si mal à l'accoutumé. Pourtant, j'ai tellement envie lui. Il est tout le contraire de ce qui m'intéressait en général, mais il est tellement attentif et doux, que je suis totalement dégoûté d'avoir brisé la confiance qu'il avait pour moi. C'est bien pour ça que je n'aime pas m'attacher aux gens. J'ai horreur des défaites. Perdre quelqu'un qui m'est cher est quelque chose que je vis atrocement mal. Même si je me suis endurci avec les années, le petit garçon trouillard qui a peur dans le noir est toujours présent, encré au fond de mon ventre. Je me sens seul, sans Nathaniel, Jay ... C'est insoutenable.

L'autre con qui se fout de moi depuis déjà dix minutes, dont je pensais m'être débarrassé, revient en courant vers moi, tandis que je me tends de plus en plus. Je n'apprécie réellement pas son attitude avec moi depuis le début de notre rencontre, il commence à me taper sur le système.

- Tu es un enfoiré. Mais pas pour ce que tu crois comprendre.

Mes poings se serrent, mais je n'en dis rien. Préférant m'arrêter, les mains en l'air.

- Hey ! D’où tu sais qu’on m’appelle Croc-Blanc ? C’est quoi ce délire ? Je croyais que tu ne me connaissais pas !

Je fronce alors le nez et le fixe, étonné, agacé, rien de bon en somme, alors que tout ça avance de façon croissante.

- Croc-Blanc est une référence littéraire et cinématique. Après c'est moi le génie ? Je me fiche du nom qu'on te donne. J'aurais pu t'appeler Balto, Lassie ou Rex, ça serait pareil.

- Nathaniel ne peut tout simplement pas venir te voir car c’est à peine s’il peut marcher ! Et il ne sait pas que je suis venu te parler. Il va d’ailleurs me tuer s’il l’apprend. Et non, il ne veut pas ta mort. Il te protège, en te cachant de nous.

Pulsion soudaine, je me braque. Mâchoire bloquée, je lance mes paumes ouvertes en avant et ces dernières se ferment soudainement sur le col de mon interlocuteur. Je l'approche de moi vivement, toujours entièrement crispé.

- Ta gueule ! Tu l'entends ça ?! La ferme ! Je ne laisse plus personne me rabaisser, c'est fini ! Ne m'insultes plus, ne me prends plus de haut, tu as saisi l'idée ?!

Je le repousse sèchement, les poings toujours serrés. Je suis au bord de l'implosion, mais c'est foutu. Je refuse de laisser quelqu'un me dominer de la sorte.

- Ne te mêles pas de ce qui ne te regarde pas. Même si tu penses que c'est pour lui, tu ne fais qu’aggraver les choses. Tu saisi ? Lâches moi. Tu es médecin, pas psy, alors n'essaye pas d'entrer dans ma tête, tu ne saurais pas lire ce que tu y trouverais.


© Crédit Balou - 2016
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Nouvelle rencontre, nouvel ami ? Ou pas. [Pv : Balto]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Le futur de Cablecom, nouveau set top boxe et 3D
» Nouvel habillage sur la TSR
» Nouvelle Emission HP Usage courant
» Cablecom Nouvelle chaîne en romandie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Le Grill-