Always and Forever
Ils sont là, tout prêt. Ils vous regardent avec tentation, avec envie, avec avidité de sang, de pouvoirs et de vengeances. Les démons sont là. L'inquiétude augmente d'un cran quand les sorciers découvrent son arrivé. L'ange déchu le plus redouté du monde entier est en marche vers cette ville, vers ce monde. Des rumeurs ? Haha...
A savoir
♠ Le forum est interdit au moins de 16 ans au vu du contenu de certains écrits. Nous le déconseillons au moins de 18 ans.
♠ Le contexte du forum se base sur l’univers de la série « The Vampire Diaries ». Cependant nous allons en dévier pour rendre l’univers unique.
♠ Nous demandons un minimum de 250 mots par réponse et une orthographe correcte. Toutes les relations entre adultes consentants sont acceptées!
♠ La violence est autorisée tant qu’elle ne tourne pas au sadisme pur et qu’une mauvaise ambiance règne sur le forum !
♠ Pensez à corriger vos textes, on critique souvent bonpatron, mais il n'en reste pas moins un moyen de contrôle...
♠ Design by Sadja - alias Elena Gilbert - et Balou


Evénements
C’est une étrange période que nous vivons-là… Une tension semble peser sur la ville de Mystic Falls, et la majorité des gens ne savent même pas pourquoi… La nuit semble s’abattre bien plus tôt qu’à l’ordinaire, il règne une ambiance malsaine, lugubre… Mais les créatures savent ce qui cloche. Les démons sont revenus sur Terre. Ils marchent parmi nous, s’assoient à notre table, mangent avec nous. Mais non contents de profiter de la Terre et de ses occupants, les démons élaborent un plan, une conspiration contre l’Humanité toute entière. Elle est apparue dans les songes des sorciers et des sorcières : Lucifer veut revenir parmi nous. Pour cela, le portail qui mène aux enfers doit être une nouvelle fois ouvert. L’incantation est longue, et puissante. Une nouvelle menace apparaît : les créatures elles-mêmes ! La construction du portail perturbe la magie environnante. Les bagues magiques cessent de fonctionner. Les loups et les hybrides se transforment contre leur volonté. Les vampires semblent pris de frénésie soudaine et meurtrière. Les sorciers perdent subitement leurs pouvoirs. Plus personne n’est en sûreté.

Il reste encore un peu de temps. Du temps pour former une résistance. Pour contrer les forces du mal. Ou tout simplement pour sauver ses proches.Sauf si... Vous désirez son retour.


Postes Vacants

Membre du Mois

Staff






 

 Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 24
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
 

Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
Me pardonneras-tu?

Augustine n’était pas si loin que ça… Augustine était toujours là ! Augustine possédait l’esprit de Damon encore et encore même s’il ne se l’avouait pas. C’était l’un de ses démons qu’il préférait garder enterré tout comme la triste réalité de sa transformation ou encore jusqu’à dernièrement son amour pour Katherine. Chaque homme avait son jardin secret cependant certains le cultivaient plus que d’autres et l’aîné des Salvatore faisait partie de ces derniers. Mais comme tous les macchabés, ils avaient tendance à ressortir quand on ne les contrôlait plus… Pendant le sommeil en hantant les rêves et l’esprit afin de les transformer en cauchemar. Toute cette torture vécue ressortait lors de son sommeil comme des flashs et il n’avait pas la possibilité de se réveiller jusqu’à la fin, jusqu’à ce qu’eux décident de le laisser reprendre possession de sa personne.

Ce fut alors qu’il était en train de boire une bière au Grill qu’il crut reconnaître un visage. Non, ce n’était pas possible… Il l’avait abandonné dans les flammes plus de cinquante ans auparavant, il l’avait abandonné pour sauver sa peau alors qu’il aurait dû l’aider. La peur, la crainte se nouèrent dans son estomac alors qu’il ne pouvait rien faire d’autre que d’observer cette personne qui le dévisageait avec dédain, avec une certaine haine. Ca ne pouvait être que lui, il n’y avait pas d’autres possibilités… Ce regard c’était le sien et d’ailleurs après un petit sourire en coin, il lui fit un signe de la tête avant de se lever et de sortir par la porte. Damon n’était pas bête… Il savait très bien ce qu’il voulait. Le Salvatore se leva alors après avoir terminé sa bière et prit le même chemin que son ancien frère de cellule.

Alors qu’il sortir, le vampire tenta de se résonner. Ca ne pouvait être qu’un fantôme. Il était mort ! Il avait vu la pièce brûler, il avait vu la maison brûler ce soir-là et personne n’en était ressorti vivant. Le ciel était sombre malgré la Lune présente. Les trottoirs étaient illuminés par les réverbères qui éclairaient la ville de façon régulière. Le vampire aux yeux bleus ne mit pas longtemps avant de remarquer cette silhouette au coin d’une rue qui disparut dans celle-ci alors qu’il lui avait adressé son regard. Où voulait-il bien l’amener ? Le suceur de sang se dirigea dans la rue dans laquelle Enzo s’était engouffré.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lovely Bloody Vampire
Avatar : Michael Malarkey
Gouttes de sang : 512
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 20
Localisation : Dans tout tes rêves lady.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force5
Agilité2
Dextérité 3
Furtivité1
Constitution6
Endurance5
Réflexion 2
Experience5
Trait Racial3
Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
× ft. Damon & Lorenzo

Il était enfin temps, qu'importe le prix que me coûtera cette journée, je m'étais préparé à toute éventualité. Depuis tant d'années je parcours ce monde, attendant uniquement ce jour, j'avais reçu l'information de la position de Damon, il était au fameux Mystic Grill. Je devais me préparer à une violence certaine, ainsi, je m'étais habillé avec une veste en cuir, noire, ainsi qu'un simple jean. Je m'étirais, pensant à ce que je pourrais dire, pensant à ce que je voulais vraiment dire... Peu de temps après, j'avais pris mes clés et j'étais sortis de ma chambre d'hôtel, la fermant à double tours. M'avançant d'un pas déterminé vers le Grill.

Pendant toute la route, la pensée de cette confrontation ne sortait pas de ma tête, j'avais pour habitude d'improviser à chaque discussion, les longs plans ce n'était pas mon truc. Je préférais l'action plutôt que de me questionner sans cesse. Mais cette fois, c'était différent, j'avais subi tellement de torturer, ne pensant qu'à ma vengeance pendant toutes ces années, mais une pensée ne sortait pas de mon esprit, après tout Damon à été mon idée de vengeance pendant 50 ans, mais aussi mon seul espoir, j'avais autant de plaisir à penser à sa souffrance que de souffrance à penser à sa mort... J'avais envie qu'il souffre, mais je ne voulais pas le perdre, ce sentiment devait absolument être chassé de mon esprit, aujourd'hui est le jour de la vengeance.

La nuit était étoilée, une belle nuit sans aucun doute, à force de penser à tout ça, j'étais déjà devant ce fameux Grill, je fronçais mes sourcils, ma haine était tellement grande, mais ce serait stupide d'ignorer ce stress, qui me tordait les boyaux, j'avais tellement envie de le tuer, mais j'en avais tellement peur. J'entrai donc, chassant ces pensées de ma tête, en quelques secondes seulement, je l'identifiais, il était au bar, une bière à la main, il n'avait pas vraiment changé, un sentiment me foudroya le corps, je frémissais, tremblotant, j'aurais pu simplement foncer vers lui et lui retirer le coeur qui ne bat sûrement plus depuis longtemps dans sa poitrine. Mais cela aurait été trop facile, je devais le faire souffrir, le faire tomber.

Je m'accoudai au bar, lui lançant un regard mauvais accompagné par un rictus sur le coin de mes lèvres, c'était un grand moment pour moi, tant d'années étaient passées, je lui fis un maigre signe de tête, il était temps de commencer le jeu. Lui faisant signe de sortir, je sortis en premier, me déplaçant à vitesse vampirique près du parc, fixant l'entrée, mon but étant de l'isoler des regards. Il ne tarda pas à me suivre, en sortant à son tour du Grill, ainsi je pus l'observer avec plus grande attention, il me vit, puis j'en profitai pour me déplacer dans une ruelle voisine, sombre, parfaite. Je l'attendais au fond de la rue, assis sur quelques palettes de bois, profitant de ma hauteur, j'attendis qu'il soit à portée de voix pour lui lancer d'un ton assez violent, assez rancunier, mon accent étant toujours aussi marquant :

- 21051... Tu ne m'as pas oublié j'espère ?



code by lizzou × gifs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 24
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
 

Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
Me pardonneras-tu?

Seul dans ce bar Damon attendait quelque chose, mais quoi ? Lui même n'était pas au courant de ce que lui réservait le destin même s'il avait l'habitude de provoquer les événements plutôt que de les subir comme un pauvre petit chien. De caractère, l'aîné des Salvatore était doté, un petit peu trop peut-être... Cependant il n'était clairement pas prêt à ce qui allait se passer ce soir, après tout qui l'aurait été ? Lorenzo aurait été le dernier que le Salvatore aurait pensé voir ce soir au Mystic Grill. Damon l'avait enterré dans un coin de son esprit, gardant une image de celui qu'il appelait frère pour le faire vivre mais au fond de lui, son compagnon de cellule était mort brûlé, transformé en cendres dans cette maison où lui avait aussi failli y passer à cause d'Augustine.

Le visage du fils à Lily se dêcomposa d'ailleurs à la vue de ce cher Lorenzo qui lui n'avait pas l'air d'être surpris en croisant son regard. Mais Damon garda cette impression pour lui même, même si son bourbon faillit faire un aller-retour et terminer sur le comptoir. Le petit doigt de l'aîné de Stefan lui disait que si son ancien compagnon de cellule était la ce soir, ce n'était pas pour aller nourrir les cochons ensemble. Enzo lui fit d'ailleurs un signe de la tête pour l'inviter à le suivre, ce qui fit soupirer Le Salvatore aux yeux bleus qui aurait bien voulu maudire son auriculaire mais qui se contenta de terminer son verre cul sec et de rejoindre la sortie du Grill pour retrouver son camarade d'antan.

Ce dernier l'attira d'abord vers le parc avant de continuer dans une ruelle abandonnée. Damon le retrouva, tapi dans l'ombre, assis sur un tas de palette. Ce fut que lorsque ce dernier parla que le Salvatore fut sûr que ce n'était pas une illusion due à l'alcool. Sa voix était trop réelle pour sortir de son esprit torturé. Il savait clairement qu'il n'était pas en position de force, mais ce n'était pas du caractère du buveur de sang aux yeux bleus de rentrer sur le ring avec la queue entre les pattes.

- 12144... Comment t'oublier ? Demanda-t-il avec un ton naturel, comme il avait l'habitude de lui parler.

Le Salvatore se mot en face des palettes avant de regarder son camarade de cellule dans les yeux.

- Et toi, que fais-tu ici ?
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lovely Bloody Vampire
Avatar : Michael Malarkey
Gouttes de sang : 512
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 20
Localisation : Dans tout tes rêves lady.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force5
Agilité2
Dextérité 3
Furtivité1
Constitution6
Endurance5
Réflexion 2
Experience5
Trait Racial3
Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
× ft. Damon & Lorenzo

Je ricanais intérieurement en entendant la réponse provenant de la bouche de mon ancien compagnon de cellule, je résistais même à l'envie de rire réellement, mais mon visage était empli de haine, j'étais ici pour autre chose que faire de l'humour et ça, Damon le savait bien. Il savait très bien ce qu'il avait fait et en me voyant j'aurais pu parier qu'il savait très bien ce qu'il l'attendait.

Je me doutais bien que la dernière personne qu'il aurait pu penser voir, mais aussi qu'il aurait voulu voir, n'étais probablement pas moi. Nous ne nous étions pas réellement quitter en de bons termes, j'avais mis tous mes espoirs sur lui et il avait brisé notre lien de confiance en m'abandonnant à des dizaines d'années de tortures.

Qui plus est, je n'en voulais pas particulièrement à Damon pour m'avoir abandonné aux flammes, je m'étais rendu compte avec les années qu'il n'aurait rien pu faire, non, je lui en voulais, car il n'était jamais revenu, il ne s'était jamais posé la question de ma possible survie, de mon existence sur cette terre et toute l'amitié que j'avais pour lui n'avait servis à rien, il était mon seul espoir de m'échapper un jour, le seul sentiment de me dire que quelqu'un m'attend dehors, mais au final, à lire la surprise sur son visage, il n'est rien de plus qu'une amère déception dans l'éternité de ma longue torture.

En lui envoyant une pique, j'analysais clairement son attitude, visiblement il n'était pas au mieux de sa forme, je le trouvais même plutôt étrange, il m'avait confié ses secrets à l'époque, il était pourtant bien plus vieux que moi, étrange, mais je ne m'arrêtai pas à ce genre de détail. Il semblait résigné à ne pas se laisser faire, je n'en attendais pas moins venant de mon ancien frère d'âme de toute manières. J'étais prêt depuis des années à cet affrontement, qu'importe l'issue de cette discussion, j'étais prêt à tout pour entendre ces regrets.

A sa première phrase, je serrais mes poings, sentant la colère monter en moi, mais j'étais aussi soulagé de voir qu'il avait toujours sa manière de parler et son ton naturel, au fond, il n'avait pas réellement changé depuis Augustine, feignant un air sûr de lui malgré sa fragilité profonde, il tentait probablement de se mettre à l'aise malgré tout et surtout je suppose, à avoir des réponses.

Sa deuxième phrase était logique, ma présence en ces lieux ne devaient pas forcément être très rassurante pour lui, j'avais un objectif très particulier en tête  et il le savait. Autant garder le mystère.

-Oh, je sais comment tu es doué pour oublier, Damon Salvatore.


Je savais pertinemment que mon ton froid et mystérieux allait de pairs avec mon accent, c'était fort appréciable de tenter de briser psychologiquement Damon, une petite punition en somme.

-Mais contrairement à toi, je n'oublie pas mes bons vieux amis, alors... Tu veux la jouer comment ? Duel à mort avec option décapitation ou plutôt.. Bonne bière et on oublie tout ?


J'abordais un air léger, tentant un peu d'humour, la situation l'exigeait, de toute évidence, l'ironie du sort était amusante.


code by lizzou × gifs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 24
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
 

Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
Me pardonneras-tu?

Son regard avait exprimé son incompréhension alors que Lorenzo lui avait fait signe pour qu'il le suive. Mais sûrement ne l'avait-il pas remarqué, après tout il ne le connaissait pas comme ça. Damon n'avait pas peur de son ancien compagnon de cellule, ni de ce qu'il allait lui dire. C'était plutôt la raison de sa venue qui créait cette interrogation dans l'esprit du beau brun. Pourquoi tant d'année après ? Que pouvait-il bien lui vouloir ? Déverser sa haine contre lui comme un torrent pour ce qu'il avait fait des décennies auparavant, ou plutôt ce qu'il n'avait pas fait : lui apporter son aide ? Tenter de le sortir de cette cage alors que tout autour d'eux brûlait ? Cela paraissait tellement simple dit comme ça.

Le Salvatore savait en regardant St-John qu'il l'analysait, qu'il l'observait pour voir s'il avait changé ou pas. Des choses comme celle-là ne s'oubliaient pas, surtout quand on avait vécu avec ladite personne pendant plusieurs années, dans la même pièce, confiné, à entendre ses maudits ronflements capables de réveiller des sourds tellement ils étaient tonitruants. Il lui répondit alors comme il le faisait d'habitude, sans prendre des gants, après tout, il ne se trouvait pas avec Elena...

Ce fut un léger silence qu'il laissa planer après le second pic que venait de lui envoyer Enzo. Pouvait-il vraiment lui en vouloir de lui faire ce reproche ? Alors qu'il l'avait laissé griller comme un vulgaire steak dans cette maison : non. Lui aurait réagi d'une façon similaire, si ce n'était pas pire.

Un petit rire sortit de la bouche à Damon alors qu'il s'avançait afin de se retrouver à moins d'un mètre d'Enzo qui était toujours sur ces fameuses palettes. Il lui adressa un regard amusé, sans lâcher ses yeux.
- J'ai toujours eu un penchant pour la décapitation... Tu devrais le savoir Enzo... Commença-t-il avant de faire demi-tour pour commencer à se diriger à nouveau vers le Grill.
- Mais tu m'as coupé dans mon élan et il serait dommage d'endommager ton petit minois ! Et je t'en dois bien une !
Il ne savait pas si ça allait marcher, mais après tout... ses plans n'étaient pas connus pour être des plus sophistiqué.
copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lovely Bloody Vampire
Avatar : Michael Malarkey
Gouttes de sang : 512
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 20
Localisation : Dans tout tes rêves lady.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force5
Agilité2
Dextérité 3
Furtivité1
Constitution6
Endurance5
Réflexion 2
Experience5
Trait Racial3
Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
× ft. Damon & Lorenzo
J’avais prévu ce moment depuis pas mal de temps, j’avais surveillé Damon, et pourtant, à force de tourner des scénarios dans ma tête, j’avais mal imaginé que notre rencontre se passe comme ça, après ma réponse, j’étais retombé dans mes pensées, me souvenant d’Augustine, voyant Damon comme un défaitiste, maudissant son frère Stefan de ne pas venir le sauver, alors que je le réconfortais comme un petit frère. Comment avait-il plus me laisser ? Je m’étais remis en question pendant tellement de temps, qu’avais-je fait de mal ? J’avais tout donné pour lui et il m’avait abandonné à la moindre occasion. Il était temps de régler les comptes, et c’est exactement ce qu’il va se passer.

Il me regarda à son tour, visiblement c’était à son tour de m’analysais, j’étais sur les nerfs, prêt à lui sauter dessus à la moindre occasion. Il avait l’air plus ou moins blasé, je ne pouvais pas m’empêcher de me demander pourquoi, mais venant de Damon, il n’y avait rien d’étonnant.

J’avais tenté de le faire faillir par des petites piques, mais visiblement, très peu pour lui, il avait l’air d’en avoir rien à faire. Qu’importe ce que je disais rien ne pourrait l’atteindre, du moins c’est ce que je pensais.

Il s’avança vers moi, s’arrêtant assez près, je pouvais presque le toucher en un éclair. C’était à son tour de me lancer une menace, il était visiblement plus enclin à la bagarre, mais il se repris juste après, en se dirigeant vers le grill, se détournant de moi. C’était l’occasion de le mettre au sol, mais j’avais plus d’honneur que ça.
Il m’invita donc à venir avec lui au grill, il pensait réellement qu’une bière pouvait tout arranger ? Une haine incontrôlable s’empara de moi, mon regard transpirait la haine. Mon poing se serra presque tout seul, mon regard se vampirisa également, faisant sortir mes traits de vampire meurtrier.

Je me jetai sur Damon, le poussant de toute mes forces jusqu’à l’autre bout de la ruelle à vitesse vampirique, lui hurlant presque dessus

« Tu as ruiné ma vie, sans même jamais revenir à Whitmore pour venir voir si j’étais encore en vie ! Espèce de faux frère ! »



code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 24
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
 

Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
Me pardonneras-tu?

L'ambiance dans la rue était assez plate, pour ne pas dire que le vent n'osait même s'y aventurer au vu de la tension qui régnait entre les deux hommes présents. Damon et Enzo avaient beaucoup de choses à se dire, et ce n'était pas le genre de discours que l'aîné des Salvatore aimait avoir. Les excuses, les demandes de pardon... Tout cela ne faisait pas partie du vocabulaire, et des habitudes. Le vampire aux yeux bleus était plus le genre de personne à se voiler les yeux et à tenter d'oublier plutôt que d'essayer de guérir le problème. Pas pour rien que le fils de Lily avait décidé d'éteindre ses émotions lorsqu'il avait quitté Whitmore.

Voir son ami périr dans le feu avait été trop difficile pour Damon, et il avait du faire un trait sur son humanité afin de pouvoir sauver son cul. Le Salvatore n'avait pas eu d'autre choix mais cela Enzo ne le comprendrait peut-être jamais. Pourquoi n'était-il jamais revenu dans cette ville pourrie ? Pourquoi n'avait-il jamais confronté ce démon ? La réponse était pourtant simple : il ne voulait pas rouvrir d'anciennes blessures qu'il avait réussi à cacher. Les deux hommes jouaient à un jeu qui n'avait ni queue, ni tête. Tout les deux connaissaient la raison de la venue de St-John.

L'aîné de la fameuse fratrie avait cru que son petit plan avait des chances de marcher. Une infime seconde il y avait cru mais il savait ce qu'Enzo avait au fond du ventre et sa simple volonté n'allait pas suffire à effacer ces années de souffrance qu'avait vécu l'Européen. Et lorsqu'il sentit un point de pression puissant au niveau de son dos, il sut qu'il avait été con d'avoir pensé un seul moment que cela allait marcher. Damon atterrit à l'autre bout de la ruelle, contre un mur avec toute la force du corps d'Enzo qui l'écrasait.

Lorsqu'il fut éjecté contre les briques, un léger souffle sortit de la bouche du Salvatore sous la pression du coup.
- Crois-tu vraiment que je t'aurais abandonné à Whitmore Enzo ? Tu étais en train de brûler dans les flammes et moi aussi j'allais cramer ? Cracha-t-il soudainement avec du regret dans la voix, ce regret qu'Enzo devait probablement chercher.
Le vampire aux yeux bleus se dégagea de son ancien ami avant de reprendre la parole
- Tu crois vraiment que je serai revenu à Whitmore après ce qu'on y a vécu alors que tu étais... Il se tourna pour respirer un grand coup, puis se retourna. ... mort ! Que tu ne m'avais pas redonné de signe de vie ? Tu t'attendais à quoi ? Que je revienne sans aucune nouvelle avec un ukulélé et le calumet de la paix ? Dit-il énérvé tout en le regardant dans les yeux d'une façon meurtrière. C'est toi le faux frère ! Tu crois vraiment que je t'aurais laissé là dedans si j'avais pu t'en sortir ! Comment tu as pu penser ça? Dit-il en le frappant sur le torse pour le pousser à son tour et se ravancer dans sa direction. Tu crois que je ne l'ai pas en travers de la gorge ? hein ? Continua-t-il en recommençant à le pousser et à le suivre. Tu étais plus que mon petit frère Enzo putain!

Ses yeux étaient luisant comme jamais, comment Enzo, son frère pouvait penser celà ?

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lovely Bloody Vampire
Avatar : Michael Malarkey
Gouttes de sang : 512
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 20
Localisation : Dans tout tes rêves lady.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force5
Agilité2
Dextérité 3
Furtivité1
Constitution6
Endurance5
Réflexion 2
Experience5
Trait Racial3
Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
× ft. Damon & Lorenzo
J'étais persuadé que Damon avait cru à sa petite supercherie, me faire croire que tout irait mieux, qu'il sera la pour moi, mais je n'étais pas dupe, la seule personne que Damon protégerait toute sa vie d'immortel ne serait que lui-même, c'était affligeant de voir à quel point il avait pu me tromper toutes ces années à Augustine, enfermé derrière nos barreaux, à se raconter toute notre vie dans les moindres détails, au final il m'avait totalement abandonné, tirant un trait froid et épais sur toute notre amitié rien que pour sauver son propre cul, je n'avais que de la haine en cet instant pour lui et tout ce qui se rapportait à lui, qu'importe si je devais mourir là maintenant, la seule chose qui comptait c'était de le voir souffrir autant que j'ai souffert les dizaines et dizaines d'années précédentes. Et j'étais bien prêt à faire ça maintenant, dans cette sale ruelle sombre.

Lorsque je le coinçais dans un coin de la ruelle, après avoir fissuré une bonne partie du mur, il me cracha son venin à la bouche, ce venin que Damon avait l'habitude de cracher à toutes ses victimes, des paroles en l'air, qui ne valent rien de plus que pour satisfaire sa conscience. Il me racontait un tissu de conneries, comme quoi il n'avait pas pu me sauver, qu'il devait sauver sa peau, qu'il me croyait mort pour de bon, qu'il n'allait pas prendre la peine de venir pour voir mon cadavre... Il m'avait repoussé en arrière, j'avais gardé l'équilibre tout de même, prêt à revenir à la charge sur le vampire brun.

Il me poussait à nouveau, je reculais au fur et à mesure, des paroles colériques mais gentilles sortait de sa bouche, il me considérait plus que son petit frère ? Nous savions tout deux que c'était faux, il avait déjà un petit frère, Stefan et je savais pertinemment que je n'aurais jamais été à la hauteur de son lien avec lui, sinon il se serait sacrifié pour moi, sans l'ombre d'un doute. Il marqua une pause, visiblement attendant finalement des réponses, comment pouvais-je penser ça ? Pour la simple et bonne raison que c'est MOI qui ai passé les 50 dernières années torturé par Augustine sans même recevoir la moindre aide, il était mon seul espoir de m'enfuir durant toutes ces années et pourtant, il n'était jamais revenu.

Il m'avait transformé en monstre, en rat de laboratoire, à tel point que je n'avais plus aucune envie de ressentir de l'amour, je devais lui faire payer, pour ma propre conscience. C'est après cette pensée que je me jetais sur lui, l'empoignant violemment avec un regard mauvais tout en utilisant mes pouvoirs vampiriques, puis ma voix s'éleva :

-Enfoiré ! Je t'ai attendu tellement longtemps et tu oses me dire que tu n'y es pour rien ? J'en ai assez de tes excuses pitoyables !
< Je balançai donc mon poing de bas en haut pour venir le frapper dans la joue droite, assez violemment, y mettant toute ma rage de ces dernières années avant de reprendre > Tu étais le seul ami que j'avais et tu m'as détruit ! Tu n'es qu'un monstre ! < A nouveau, mon poing allait atterrir dans la bouche de Damon, dans l'optique de le faire tomber en arrière sur le sol, ça faisait du bien dans un sens... >


code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fundator Curentum
Avatar : Ian Somerhlader
Gouttes de sang : 2293
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 24
Localisation : Manoir Salvatore

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force2
Agilité4
Dextérité 2
Furtivité3
Constitution3
Endurance3
Réflexion 6
Experience9
Trait Racial5
 

Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
Me pardonneras-tu?

L'âme torturée de Damon n'était plus un sujet à supporter ce genre de chamaillerie. Il en avait bien assez vécu et Enzo était la dernière personne avec qui il voulait commencer à se disputer. Jusqu'à aujourd'hui, son compagnon de cellule faisait partie de son passé, des fantômes qu'il avait enterré depuis bien longtemps. Cependant le problème avec ces squelettes qui trainaient dans les placard, c'était qu'ils avaient tendance à ressortir malgré tous les efforts que l'on faisait pour les garder enfermer. Chose que l'aîné des Salvatore n'avait pas encore compris.

La situation tourna rapidement au vinaigre, situation que le vampire aux yeux bleus avait pourtant essayé de retenir et de calmer en invitant son ancien ami à boire une bière pour en parler. Mais à voir Enzo n'était pas de son avis, voire même pas du tout ! Du moins, c'était ce qu'il comprit alors qu'il ressentit une vive douleur suivie d'un choc dans son dos. Mais avant qu'il ait eu le temps d'agir, l'aîné à Stefan prit la parole et sortit ce qu'il avait dans les tripes. C'était lui qui reprit alors le dessus, repoussant à chaque fois un peu plus Enzo afin de s'éloigner du mur. C'était comme si à chaque mot qui sortait, celui qui avait abandonné St-John se libérait, avait du poids en moins sur les épaules, et Dieu que cela faisait du bien !

Cependant ce bien fut rapidement écourté car l'Européen reprit à nouveau le set en empoignant avec hargne son compagnon de cellule. Sa vraie nature n'était plus cachée, ses yeux étaient injectés de sang alors que ses veines ressortaient sur ses cernes. Le poing du plus petit des deux se rencontra la joue de l'autre violemment, dans un craquement bien sonore qui résonna dans la ruelle. Si Damon n'avait pas été un vampire, il en aurait pour des semaines de soin. Puis, alors qu'il ne menait plus rien, un rire, presque nerveux sortit de sa bouche tout en regardant Enzo droit dans les yeux.
- Haha ! Tu veux que je te dise quoi Enzo ? Je suis désolé ? Ecoute le bien parce que je ne le redirai pas vingt-cinq mille fois, putain ! Tu crois que l'on est des enfants de cœur ? Non ! Merde ! On est pas ça ! Alors dis moi ce que tu veux, parce que si c'est juste me péter la gueule parce que je t'ai vu crever et que je ne suis pas retourné dans la bouche de l'enfer pour venir chercher mon pote - qui était mort à mes yeux entre nous soit dis, dis le moi, je me laisserai faire et on en aura fini, tu te sentira mieux après comme ça ! Mais moi je ne peux rien de plus pour toi ! hurla-t-il avec une teinte de désespoir dans sa voix. Sa blessure était vive à nouveau et la douleur était revenue, comme elle l'avait été lorsqu'il l'avait vu brûler.
Il se dégagea de son étreinte avant de le fusiller du regard
- Si tu ne veux pas me croire et tu n'arrives pas à te remettre en question, c'est toi le faux-frère ! Dis moi pas que tu te serais laissé brûler par les flammes en sachant que j'allais mourir ! Oui je t'ai laissé pour mort cinquante putain d'années parce que tu es MORT SOUS MES YEUX ! Continua-t-il de dire avec le même ton, son regard troublé par ses émotions qui ressortaient plus fortes qu'il ne le voulait. Tu crois que je l'ai bien vécu moi, hein ? Tu crois que je suis le méchant, que j'ai eu une vie rose et que toi tu as souffert comme pas permis ! Si seulement tu pouvais enlever tes œillères putain !

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lovely Bloody Vampire
Avatar : Michael Malarkey
Gouttes de sang : 512
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 20
Localisation : Dans tout tes rêves lady.

Feuille de personnage
Inventaire:
Feuille de Caractéristiques:
Feuille de CaractéristiquesPoints
Force5
Agilité2
Dextérité 3
Furtivité1
Constitution6
Endurance5
Réflexion 2
Experience5
Trait Racial3
Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
× ft. Damon & Lorenzo


On pouvait lire dans le regard d'Enzo qu'il était fortement atteint par les paroles de Damon, il l'avait repris dans son étreinte, portant ses deux mains sur son blouson en cuir, le fixant avec une haine, une rancoeur et une tristesse indélébile. Enzo avait passé les derniers mois à parcourir les Etats Unis et à manger toute sorte de femmes et d'hommes, n'ayant qu'une seule chose en tête, sa vengeance envers ce faux frère de Damon.

60 ans passés dans une cage, à se faire torturer par des médecins différents, se faire électrocuter la chair, la bruler jusqu'à que sa peau devenait noire, rien n'était plus horrible dans ces moments que le visage de Damon partant, sans aucune émotion, seulement une illusion d'amitié pendant des années. C'était indescriptible, cette envie de le frapper, de le mettre au sol, de le bruler de mille flammes jusqu'à ce qu'il comprenne la situation dans laquelle se trouvait Enzo. C'était affligeant qu'il ose comparé sa petite vie libre ne serais-ce qu'un instant face à la torture d'être enfermé pendant des années. L'idée d'enfermer Damon titilla les pensées d'Enzo, quoi de mieux pour rappeler à Damon ce que c'est que de l'enfermer dans une cage.

Malheureusement, l'idée de lui faire subir ce traitement était vomitif dans la tête de notre bel anglais. Il ne méritait sans doute pas ça, il ne méritait pas de revivre ça, car Damon à beau avoir agis en faux frère, il était bien tout ce qu'il restait à Enzo dans sa vie de torture. C'était une belle soirée en y repensant, le regard d'Enzo était plongé sur le ciel étoilé, alors qu'il repoussait Damon de quelques pas devant lui, le fixant ensuite d'un air toujours colérique.

-Tu es désolé ? Vraiment ? J'avais lu dans ton regard que tu ne reviendrais pas, même si je survivais, que tu m'avais réellement abandonné, je sais ce que c'est d'éteindre son humanité, j'y ai pensé des centaines de fois ces 60 dernières années. Tu as seulement tout coupé, tes sentiments de fratrie pour moi, juste parce que tu es faible.

Il s'arrêta, visiblement dégouté par ces derniers mots, il est vrai qu'en y repensant, Damon aurait pu juste s'enfuir et revenir plus tard, ne serais-ce que pour être sûr qu'Enzo soit bel et bien mort. -Je me serais laissé brulé jusqu'à la dernière seconde si tu étais à ma place, pour la simple et bonne raison que deux vrais frère ne s'abandonne pas, même si leur vie est en jeu. C'est toi même qui me l'a appris en parlant de ton frère, Stefan.

A ce nom, des souvenirs remontaient dans mon esprit, les moments ou Damon me parlait de son frère, le traitant de tous les noms, la rage dans sa bouche quand il disait qu'il l'avait abandonné dans cette cellule, j'avais tout fait pour le calmer, le consoler, lui dire que Stefan n'y était pour rien, au final je connaissais presque aussi bien la vie de Damon que la mienne.

Enzo était plongé dans ses pensées visiblement et Damon le fixait, l'écoutant dans un premier temps, probablement prêt à tout, même à le tuer en cas de besoin, après tout, ce ne serait que "rétablir l'ordre".

-Je ne sais pas si tu l'as bien vécu, je me doute qu'avec ton caractère de gosse stupide et égoiste tu n'as pas dû avoir une belle et paisible vie tout le temps, mais voilà Damon, tu étais LIBRE, libre de vivre la vie que tu souhaitais et si tu l'as mal vécu, tu ne peux t'en prendre qu'à toi même. Ne me dit pas de me remettre en cause ou d'ouvrir mes oreilles à toi, car dans toutes tes histoires que tu me racontais, c'était toujours ta faute, tu le clamais haut et fort bien souvent.


A ces derniers mots, Enzo s'élanca dans une marche, repoussant Damon avec son épaule pour passer, il en avait visiblement fini pour aujourd'hui, bien que il se doutait que Damon allait vouloir avoir le dernier mot.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 

 Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retrouvailles Dans Une Ruelle Sombre
» Sombre ruelle de Barcelonne
» Gwendalavir, le guide touristique
» Une petite touche de fantaisie dans un lieu sombre !?
» Ruelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vampire Diaries :: Mystic Falls :: Les Rues-